Slow Up

post by : Schucany Charlotte



SLOW UP

 

La santé par l’alimentation étant une tendance très présente, nombreux sont les SlowUp et autres partenaires, qui ont décidés, pour la première année en 2015, de mettre en place une collaboration nommée SlowAppetit et déclinée dans les 3 langues nationale. Le principe est de mettre en avant les spécialités régionales et les produits du terroir tout au long des manifestations.

 

Cette initiative a été mise en place grâce à la volonté des participants (environ 20 %), principalement des familles, ayant exprimé le besoin de manger sain durant cette journée et ainsi pouvoir découvrir la région par le sport et la nourriture. Au Jura, les saucisses d’Ajoie seront à l’honneur, alors qu’à la Vallée de Joux le papet vaudois est la célébrité. Le canton latin se concentrera sur la polenta et autres mets froids.

 

De plus, l’application SlowUp permet tout au long du parcours d’obtenir renseignements spécifiques à chaque itinéraire, dates et autres détails de nourriture. On y trouve également des renseignements pour la location de vélos, casques et autres.

 

Tous les domaines, tels que la sécurité, la promotion pour la santé, du sport, des produits du terroir et autres sont représentés par le large éventails de sponsors et partenaires, qui comportent, entre autres la Suva, Promotion Santé Suisse, SportXX Migros, Rivella et Suisse Tourisme.

 

More...

Rock the pistes - Ça bouge dans les stations

post by : Pfaendler Nina



Aujourd’hui, les stations de ski suisses sont parfois mises à rude épreuve d’une saison à une autre (forte concurrence régionale et internationale, franc fort, météo, enneigement, etc.). Les stations doivent se démarquer et trouver de nouvelles stratégies marketing.

C’est le cas des Portes du Soleil, domaine franco-suisse de 12 stations, qui organise depuis 2011 le festival Rock the Pistes.

Ce festival unique en Europe propose à la mi-mars, 5 concerts en plein après-midi, répartis sur une semaine, dans les stations principales. C’est une programmation de qualité qui défile chaque année sur ces scènes éphémères aménagées à même les pentes de ski.

Pas besoin d’un billet spécial, les concerts sont gratuits. Il suffit de se munir de son forfait et de ses skis pour rejoindre la foule et aller applaudir des artistes comme Charlie Wintson, Shaka Ponk, Babyshambles, The DO ou encore Skip the Use.

Durant cette même semaine, une trentaine d’autres concerts ont également lieu en après-ski au cœur des stations et un jeu de piste est également organisé sur 2 jours à travers le domaine skiable.

 

Quel est le but ? Qui y participe ?

En ce qui concerne le programme musical de la prochaine édition, les têtes d’affiche sont Charlie Winston, Selah Sue, Brigitte, Dub Inc. et The Do. Ces groupes font partie de divers univers musicaux, les festivaliers pourront donc profiter de concerts Folk, Reggae, Soul et Rock. Le public cible est par conséquent très large ce qui permet à des personnes qui ne sont pas forcément des adeptes de la montagne de découvrir le domaine des Portes du Soleil de manière différente et dans l’idéal de revenir à l’avenir.

Autour des 35 concerts géants, il existe de très nombreuses animations, tels que des jeux de pistes visant à mieux faire connaître le domaine et ce, de manière ludique.

En fait, ce que les organisateurs souhaitent démontrer, c’est la très grande variété des Portes du Soleil.

 

Quelles en sont les retombées ?

Rock the pistes est utilisé majoritairement pour faire connaitre la station, 25'000 festivaliers recensé en 2014, et amener des gens dans le domaine skiable à la fin de la saison de ski. En offrant des concerts de renommée internationale avec l’achat du forfait de ski, ils attirent une clientèle très large, qui ne viendrait pas forcément skier à cette période de l’année. Une majorité des concerts ne sont pas accessible à pied. Ceci incite les gens à faire du ski, car les concerts ont lié à divers endroits dans les Portes du Soleil, et leur faire découvrir le domaine skiable. Avec le festival, le domaine des  Portes du Soleil fait parler de lui dans les médias, et fait vivre ses stations à une période ou il n’y aurait, sinon, pas beaucoup de monde. Le festival bénéficie également aux divers hébergements, en proposant des deals combinant l’abonnement de ski et l’hébergement.

 

Qui d’autre fait quoi ?

Le festival Rock the Pistes fait partie d’une catégorie naissante de festivals bien spécifiques ayants lieu dans des stations de ski. Ainsi, les stations de Les Marécottes, Morgins, Verbier, Zermatt ou encore Crans-Montana organisent chacun un festival de musique, plus ou moins sur les pistes de ski avec leurs spécificités propres.

L’ « Avalanche Festival » des Marécottes allie compétition de ski freestyle suivie d’un after-ski en musique et soirée avec plusieurs concerts au programme.

Morgins organise le « C’est l’Hiver ! » Festival qui vise à animer la station le temps d’un weekend, avec une série de concerts le vendredi et samedi soir et la possibilité de combiner forfait de ski et ticket de concert.

Verbier tente une conversion de son évènement jusqu’alors plutôt sportif, le « Verbier High Five Carlsberg » dans le but de redonner un nouveau souffle à cette animation et d’en augmenter sa popularité. Ainsi, lors de la dernière édition, les participants aux épreuves de ski ainsi que tous les skieurs sur le domaine pouvaient également assister à un concert de Marlon Roudette.

Le Zermatt Unplugged, déjà bien connu, propose des concerts un peu partout dans la station, dont quelques scènes sur les pistes de ski.

Finalement, le fameux Carpices Festival de Crans-Montana, qui n’a plus besoin d’être présenté, clôt la série de festivals de stations de ski. Ce dernier ne propose pas de concerts sur les pistes, mais se déroule néanmoins également pendant la saison de d’hiver.

 

Quel autre concept de festival pourrait-on imaginer ?

On pourrait imaginer une série de festivals découlant du même concept mettant en avant d’autres formes de divertissement ou d’art. Dans le cadre des stations de skis, il est impératif de ne pas oublier que leur localisation ainsi que l’ensemble des contraintes liées à la logistique demandent une organisation particulière pour ce type d’événements.

Néanmoins, nous sommes d’avis que ce concept pourrait parfaitement s’appliquer au cinéma, par exemple. En effet, en aménageant des salles en plein air, il serait tout à fait possible de projeter des films, en fin de journée. Ce concept permettrait aux sportifs de terminer leurs journées sur une note de détente et viserait également un autre type de public préférant peut-être les ambiances plus calme des salles obscures aux foules survoltées des concerts. En outre, le fait d’utiliser les particularités d’un lieu rend l’offre proposée unique. En effet, un festival de cinéma open-air ayant lieu en juillet, sur les bords du lac n’est en rien similaire à un festival qui aurait lieu en pleine montagne durant l’hiver.  

 

Conclusion

Rock the piste est un excellent moyen permettant de drainer une clientèle durant la fin de saison de sports d’hiver - période particulièrement calme pour le tourisme. Parallèlement, en fonction de la localisation des diverses scènes et la variété d’artistes s’y produisant, il favorise la découverte des diverses stations du domaine skiable ainsi que l’hétérogénéité du public. Sans compter les animations annexées, proposées par l’organisation, qui proposent un large choix d’activités pour chacun.

L’organisation d’un festival de ce type sur un domaine skiable permet de dynamiser l’image des stations de ski et de diversifier l’offre touristique.

À l’avenir ou pour les domaines qui n’ont pas encore créé d’événements tels que ces festivals, il serait judicieux de s’en inspirer afin de créer une offre différente mais néanmoins attractive.

More...

Les produits dérivés du Grand Tour

post by : Jordan Roxane



Le Grand Tour est un circuit d'environ 2000 km qui fait le tour de la Suisse en passant par 44 attractions touristiques majeures (ex: le Cervin, la Gruyère, Berne,...). Il est possible de le faire en voiture ou en transport public. Il a été créé en 2015 par Suisse Tourisme et dans un esprit de continuité, des panneaux de signalisation ont été placé à l'automne 2015 tout au long du parcours. Chaque région est libre d'organiser des produits dérivés pour inciter les visiteurs à découvrir leur région. Par exemple, Fribourg Région propose de traverser le canton de Fribourg, de Morat à Gruyères avec une nuitée dans l'hôtel de leur choix sur la route du Grand Tour avec des entrées gratuites et visites pour différentes activités. De plus, sur le site de Suisse Tourisme, les clients peuvent trouver des offres attractives d'hôtels et d'idées d'excursions sur le tracé du Grand Tour.

Le succès du Grand Tour étant difficilement quantifiable, les répercursions sur les régions ne sont toutefois pas à négliger, c'est pourquoi la publicité via les offres dérivées est très importante pour augmenter sa visibilité. Un autre moyen d'atteindre ses objectifs peut être par le biais de la télévision. Par exemple, une nouvelle télé-réalité indienne, invitée par Suisse Tourisme, mets en compétition 6 personnalités indiennes (une cheffe patissière, un journaliste automobile, une photographe, un producteur de film, un bloggeur de voyage et un bloggeur culinaire) qui vont devoir passer par des lieux suisses méconnus des touristes indiens. Les candidats devront en plus donner des conseils d'après leurs professions via leurs blogs. Ceci leur permet de partager leurs aventures et en même temps de faire la promotion de la Suisse en Inde.

Tous les mercredis soirs, une émission d'environ 25 minutes passent à 20h30 sur NDTV Goodtimes (New Dehli Television Group), qui se présente comme la plus jeune chaîne "lifestyle". Elle est suivie par près d'un million de personnes sur facebook et surtout 4,1 millions sur Twitter, ce qui donne une idée du grand nombre de spectateurs potentiels. Les candidats découvrent non seulement des lieux mais aussi la culture (l'histoire, les menus typiques,...). Ainsi, les spectateurs peuvent s'identifier aux candidats d'après leurs avis et ainsi, le produit dérivé suscite une émotion. En résumé, Suisse Tourisme utilise les tendances actuelles pour promouvoir leur produit phare tout en créant un dérivé de celui-ci, permettant une expérience plus authentique et plus personnalisée. En complément des différentes offres forfaitaires de séjours qui ont été créées par les offices du tourisme en Suisse, les visiteurs indiens faisant un court ou long séjour peuvent désormais apprécié notre pays sous un autre angle.

More...

Le Time-sharing et son application en Suisse

post by : Deleglise Cyrille



La Suisse n’a aucune loi sur le time sharing, n’étant pas justifiée par le faible taux des cas de litiges. Pourtant cela pourrait changer avec le temps. De nombreuses entreprises de time sharing pourraient se tourner vers la Suisse vu que leur marché Européen, est maintenant plus sécurisé.

Les possibilités sont nombreuses et vagues, mais il serait possible de reprendre les lois déjà mises en application en Europe, ainsi que d’utiliser le travail déjà fourni par l’initiative 00.421 sur le time-sharing.

Si l’on utilise les sources citées précédemment, la régulation du time sharing se ferait par plusieurs points. Par exemple : l’obligation détaillée des informations viables et claires que le loueur doit faire parvenir aux clients, le droit du client à se rétracter sur une durée limité ou même l’interdiction de procéder à un paiement en avance durant le délai de rétractation.

Pour finir, si vous désirez des informations plus complètes et précises par apport à une possible application d’une loi sur le time sharing, je vous conseille d’aller consulter le document suivant sur l’initiative 00.421 d’octobre 2005 :

https://www.admin.ch/opc/fr/federal-gazette/2006/2483.pdf

More...

De l'Australie à la Suisse, des selfies sans sticks

post by : Morand Noemie



Dévoilée sur le site de partage Youtube le 25 août 2015, la vidéo de Tourism Australia annonçait le premier événement G!GA Selfie sur la Gold Coast au premier septembre. Visant une de ses plus grandes clientèles, Tourism Australia a décidé d’innover en offrant aux Japonais la possibilité de prendre un selfie « longue distance ». Le principe est simple : on télécharge l’application sur son smartphone et on se place sur une plateforme spéciale. Une fois en position, on clique pour déclencher l’appareil photo situé à une centaine de mètres et on reçoit un petit vidéoclip. Les Japonais sont des adeptes de cette forme d’autoportrait et Tourism Australia mise sur cet intérêt pour mettre en scène sa destination. Suite à cette campagne, Tourism Australia s’attend à une hausse du nombre d’arrivées japonaises pour 2016. Toutefois, le marché chinois dépasse le marché japonais en termes d’arrivées, et le même phénomène est présent en Suisse.

Les Chinois sont les premiers touristes en provenance d’Asie à venir dans la Confédération helvétique. Depuis 2011, Suisse Tourisme a su saisir cette opportunité et mise ainsi sur le marché chinois. L’organisation compte sur le développement de la classe moyenne ainsi que sur les jeunes, qui parlent de mieux en mieux l’anglais. Une nouvelle cible pointe également le bout de son nez : les FIT, « Fully Individual Travellers ». Les Chinois, très présents sur les réseaux sociaux, friands de voyages et surtout de photos, utilisent des plateformes sociales comparables à Facebook ou Twitter. Il serait faciles de les associer à l’application G!GA Selfie afin qu’ils puissent partager instantanément leurs photos.

Depuis la mise en scène de sa destination, Tourism Australia anticipe une hausse des arrivées japonaises pour 2016. La Suisse pourrait suivre cet exemple et placer des plateformes G!GA Selfie dans des endroits stratégiques pour attirer, cette fois, la clientèle chinoise.

More...

Augmentation du nombre de réservations via smartphone

post by : Perracini Marion



Le nombre de réservation via smartphone est en hausse depuis quelques années déjà. Ce phénomène s’explique selon deux raisons principales ; premièrement, le smartphone est petit et facilement transportable, ensuite, il est possible de se connecter presque partout dans le monde et donc d’avoir accès à toutes nos données importantes. Différentes études, notamment celle faite par Criteo, ont permis de mettre des chiffres concrets sur cette nouvelle innovation appliquée au monde du tourisme.

Les touristes connectés, c’est-à-dire les touristes les plus aptes à concevoir le smartphone comme moyen de réservation, viennent à la majorité de Thaïlande, de Chine, et du Brésil. Il semblerait que les pays en voie de développement soient plus réceptifs à effectuer des réservations via mobile.

Différentes enquêtes démontrent ensuite que les réservations via mobile ne concernent pas tous les domaines du tourisme de la même manière. En effet, on peut voir que les réservations qui contiennent beaucoup de détails, comme les packages, nécessitent un écran plus grand que celui d’un smartphone. C’est pourquoi les tablettes sont fréquemment utilisées pour faire des réservations touristiques.

L’utilisation des mobiles pour effectuer des réservations dans le tourisme demande aux marketeurs de développer de nouvelles stratégies, ceci afin de profiter de ce nouveau mode de consommation. Il faut donc comprendre pourquoi et comment le consommateur utilise les réservations mobiles, afin de pouvoir répondre au mieux à ses besoins.

L’application de ce phénomène en Suisse est également observable. Sans avoir de chiffre précis concernant notre pays, il est possible de discerner que certains acteurs du tourisme en Suisse permettent déjà les réservations via smartphone, notamment Booking ou encore les CFF. Selon l’observatoire valaisan du tourisme, cela permettrait de faire baisser les coûts concernant les canaux de distribution et d’offrir une plus large palette de mode de réservation aux clients et donc de lui simplifier la vie. Dans un contexte où le franc suisse est très haut, ceci n’est pas négligeable.

 

Mélanie Gay, Xénia Manrau, Marion Perracini et Mélanie Porret - HEG TOURISME - 703D - 2015

More...

Nyon Région Tourisme

post by : Pannatier Vanessa



Nyon Région Tourisme

Nyon Région Tourisme est une association à but non lucratif qui s'occupe du tourisme dans la région du district de Nyon. L'office principal se trouve à l'Avenue Viollier juste en dessous de la gare de Nyon. Afin d'assurer une présence au bord du lac, un point i est ouvert de mai à septembre, en face du débarcadère de la CGN, pour accueillir les touristes. De plus, Nyon Région Tourisme possède deux offices antennes qui se trouvent à St-Cergue et à Coppet et s'occupe également du service marketing pour l'office du tourisme de Rolle.

Toute la région est largement desservie par les transports publics à travers la ville, accessible en train. Il est aussi possible de découvrir une autre facette de Nyon, les périodes du Moyen Âge et de la Renaissance avec un tour en P’tit Train à travers les vestiges romains. En parlant de l'offre touristique, les amateurs d’histoire seront comblés en découvrant les nombreux musées, châteaux et églises. Nyon attire de part son statut de ville romaine avec son musée romain et ses colonnes sur l'esplanade des Marronniers. A découvrir également, la mosaïque florale. Son magnifique château blanc surplombe le lac et propose le musée de porcelaine. On y trouve également le musée du Léman et le musée romain.

La région de Nyon offre une riche diversité de paysages et une grande variété de restaurants pour tous les goûts ; gastronomie, exotique ou lacustre. Nyon offre une multitude d’activités comme le cyclisme, des excursions, des randonnées, le un sentier des toblerons, de nombreux points de shopping, du sport et des loisirs, des produits du terroir et vignoble, des visites guidées et des rallyes.

Cette région offre une grande possibilité de s’épanouir, elle offre divers terrains de sport comme des murs pour l’escalade, des plages pour le beach volley, des centres de fitness, des terrains de golf et de swingolfs, des places de jeux, des terrains de pétanque des piscines, des terrains de tennis et squash, et la possibilité de pratiquer des sports nautiques, ou simplement faire un tour en pédalo, en voilier ou en bateau.

Nyon se développe aussi en tant que ville de festival avec notamment le Paléo qui connaît un immense succès chaque année. C’est le plus grand festival plein air de Suisse. Il a également un succès européen. Il accueil 230 000 pendant six jours.

Finalement, Nyon Région Tourisme fait partie de la région de La Côte et peut vous conseiller de nombreux viticulteurs qui vous feront déguster leur produit.

More...

Genève Tourisme - la ville de l'excellence

post by : Perracini Marion



L’activité touristique de la ville est gérée par Genève Tourisme & Congrès.

L’emblème de Genève est son fameux jet d’eau. On la nomme la capitale de la paix car on y trouve son quartier international et une grande diversité religieuse. La ville n’est pas seulement connue pour cela, mais aussi pour son côté innovateur et scientifique. En effet, nombreux sont ceux qui viennent visiter le CERN ainsi que son globe de la science et de l’innovation. La vieille ville regroupe une grande variété culturelle (musées, cathédrale, mur des réformateurs, traditions).

Genève a reçu le prix, en août 2014, de la «Meilleure destination city breaks d’Europe 2014». Le city break, littéralement une «échappée urbaine», est un court séjour en ville, généralement le temps d’un week-end. Suite à cela, la ville a mis en place le « Geneva Pass ». Il consiste à acheter une carte qui comprend plus de 40 attractions et activités à faire à Genève pour une durée de 24, 48 ou 72 heures ainsi que les transports publics gratuits.

De plus, Genève innove dans le tourisme alternatif. Les genevois se proposent de faire visiter aux touristes des visites de quartiers hors des sentiers battus. Ils sont appelés les « Geneva Greeters » et ont créé un réseau qui met en relation voyageurs et habitants de quartier en fonction de leurs centres d’intérêts. Cette initiative va être soutenue d’une manière ou d’une autre par Genève Tourisme, car elle ne peut qu’augmenter la notoriété de la cité.

More...

Le tourisme "Muslim Friendly"

post by : Namour Sarah



Cet exposé présente ce qu’est le tourisme halal ou tourisme « muslim friendly ». Il met en
avant les chiffres importants de l’année 2014 en rapport avec le développement de cette
nouvelle niche touristique. Par ailleurs, il présentera une offre typiquement halal et
s’achèvera sur une analyse de la situation du tourisme « muslim friendly » en Suisse et sur
la possibilité, ou non, de développer cette offre dans le pays.

More...





Tourisme & handicap

post by : Blum Laurine



En Suisse, il y a «2% de la population qui est infirme, ce qui correspond à environ 1,4 million d’habitants. Il faut donc que le tourisme s’adapte à ces personnes car elles veulent voyager quelques soient leurs conditions.

D’après l’OFT, il est facile de prendre les transports en Suisse : un appel au Centre d’appel pour handicapés des CFF une heure avant le départ du train suffit à réserver une aide gratuite dans 160 gares équipées. Avec la modernisation de l’infrastructure et un nouveau matériel roulant, les voyageurs ayant un handicap peuvent emprunter dès aujourd’hui en toute autonomie les transports publics.

De nombreux hôtels, logements de groupes et des appartements de vacances disposent de chambres équipées pour les personnes en fauteuil roulant.

La fondation Denkanmich permet à des personnes en situation de handicap de partir en vacances.

More...