Cycle tourisme in Switzerland (focus on Valais)

post by : angeliqu.bise



What is cycle tourism?

“A participant or spectator in a cycling related activity that included an overnight stay or a day trip which is more than 50 kms outside their usual place of residence.” (http://www.beecoswebengine.org)

 

In Switzerland

On myswitzerland.com you can look up “national routes” and find 9 different cycling routes which go through the entire country. Wherever you live in Switzerland you’ll be able to reach at least one trail.

 

In Valais

It appears that many things have already been put into place in Valais such as rental bikes, bike hotel, cycle guides and public transports. There are already 52 itineraries registered by Valais-Wallis Promotion and 7 by SwissMobile (2 new itineraries in 2019).

 

Comparison with Dolomites

Dolomites is an attractive region for cycle tourism, located in the Station of Alta Badia in Italy. It is known as a cycle tourism destination due to its international cycling event: The Dolomites’ Marathon. The strategy of Alta Badia was to create public events, develop infrastructures and call up partners. They also tried to keep the local culture and a warm atmosphere. Valais has today already a lot of cycling events, like Grand Raid, Verbier E-bike Festival, VTT World Championship and Cycling World Championship in 2020. These competitions are becoming more and more well-known. The strategy of Valais is to find emblematic routes and twin stations with foreign ones. The Canton of Valais is trying to help the development of cycle tourism but there are still some improvements to make. Valais is on the same model as the Dolomites’ one and is on a good way.

 

Our recommendations

  • More promotion around the idea of cycle tourism
  • Improvement of the security (cycling paths, alerting people about the increase of cyclists on the road)
  • Development of trails for every kind of tourists in Valais
  • New event: Greedy stroll by bike

 

Conclusion

Cycle tourism could be a great opportunity for the Canton of Valais (as well as for Switzerland) in terms of attractiveness and sustainability. It is getting better and better but there are still things to improve.

 

More...

Unusual accomodation in Switzerland

post by : caroline.blanc1



Who has ever dreamed of spending a night under the starry sky ? Being able to see the stars with a see-through ceiling over your head or sleeping just right in front of one of the highest summits in Europe, doesn’t that sound appealing ?

It is a trend going on for a few years now driving more and more places lucky enough to have the perfect environment to offer unique experiences by building accommodations exploiting the nice setting they are given.

 

An unusual accommodation can be defined as a place where you can stay and that provides you an unique and out of the ordinary experience regarding its location or the service it offers.

 

You can have a range of experiences in different places like mountains, near the sea, in the nature, in the air and so on. It is more like an adventure than if you just spend a night in an ordinary hotel. 

People using that kind of accommodations are mostly seeking for a new experience involving nice scenery, tranquility, originality and uniqueness. Even though the price is quite high, people choose to not take it into consideration focusing more on the experience than money. Most of the tourists are staying only for one night or the weekend. The clients are mostly couples (57%) and groups of friends (23%).

Valais

 

The market in Switzerland is still growing and not as evolved as in other countries like France, where unusual accommodations are easy to find.

A lot of places in Valais are offering those kind of experiences, mostly because the landscape and the scenery are a big selling point and attract a lot of people.

 

For instance Iglu Dorf in Zermatt, where you not only sleep in it but also have to construct it.

The Chetzeron in Crans-Montana located at 2112 meters in the mountains boasting its incredible view over the Alps or the Gornergrat in Zermatt built just right in front of the Matterhorn are also well-known examples included in what Valais has to offer in terms of unusual places to stay.

 

Since many chalets can be found in the mountains of Valais, locals are restoring theirs and turning them into accommodations for tourists. As we can see in the small village of La Forclaz, where they restored six agricultural chalets and named it “Anako Lodge”.

 

Moreover, the canton of Valais shares a tiny piece of Lake Geneva and this is interesting because over there are various offers such as spending a night on a boat floating on the lake. 

Comparison with France

 

Started about fifteen years ago, the business of unusual accommodations appeared in France quite early compared to some of her peers. The french market is mostly focused on treehouses, allowing several booking websites specialized in that kind of service to be created. The main purpose of this new service was to provide a place away from the city, where its guests could rest quietly and connect with nature.

In France, the unusual accommodation market covers 6.5% of the total turnover of the hotel business in 2016. (2.5 billion euros). For 2020, they expect an increase of 20% per year. 

 

While in France various experiences are offered such as spending a night surrounded by animals in a zoo or in the middle of a forest in their many treehouses, Switzerland still has room for improvements. The market here is mostly concentrated on places set in the mountains, bringing landscapes to the front scene. But Switzerland is not limited by mountains and breathtaking views, therefore she has many ways of expanding her offer. Restoring more chalets or huts to provide an unique experience to live like a local back in the day or combining the swiss wildlife with tourism by offering experiences with animals outdoors or even in a farm are some ideas to explore.

Nonetheless, Swiss tourism is already thriving regarding its success in the ski resorts field and by operating many sightseeing spots, attracting every year plenty of tourists from all around the world.

 
More...

Verbier, une station sportive et branchée

post by : Michael Tuberosa



 

Verbier, une station sportive et branchée

 

Verbier est une station de montagne située dans le Val de Bagnes en Valais, Suisse. Elle fait partie du domaine skiable des 4 vallées. Le domaine skiable des 4 vallées est le 3è plus grand domaine skiable en Europe, après les 3 vallées en France, et les portes du soleil en Valais. Il est réputé pour ces festivals de musique, l’Xtreme de Verbier et le Grand Raid. C’est également l’arrivée de la patrouille des glaciers, la haute route qui relie Chamonix à Zermatt.

 

Le domaine skiable de Verbier s’étend sur plus de 410 kilomètres de pistes, majoritairement prisée par les anglais. Il se divise en 2 secteurs, celui des Attelas et celui du Mont-Fort. Il est doté de 89 installations mécaniques. Tout le domaine est directement accessible depuis le Châbles, ou un parking gratuit est mis à disposition.

Verbier propose tout type d’hébergement, allant de la cabane de ski au complexe hôtelier du W, bâtiment luxueux situé dans le centre moderne de Verbier.

L’offre gastronomique de la station se rapproche de l’offre hôtelière, en proposant des établissements pour des goûts et des budgets très différents.

 

Verbier est une destination qui sait s’adapter aux saisons et aux clients. Son offre estivale est presque aussi fournie que l’offre hivernale. En Été, la neige laisse place au champ d’alpage idéal à la pratique du VTT et de la randonnée. La bipolarité de cette station donne accès à tout gamme de loisirs afin de convaincre le plus de touristes possibles.

En observant les nuitées d’été et hiver. Il y a une forte croissance des nuitées durant les 2 dernières années. En passant d’un peu plus de 1 million de nuitées en 2014 à presque 2 millions en 2017. On peut remarquer que malgré des offres en été et en hiver, la station compte 3x plus de nuitée en hiver qu’en été (30'000, 90'000).

 

Pour contrer cet effet, Verbier lance le (VIP) Verbier Infinit Playground, qui est un package d’offres à prix réduit ou gratuites (50% sur les remontées pour le VTT, remontée gratuite pour les piétons, transports en cars postaux gratuit…) pour toutes les personnes séjournant au minimum 1 jour dans la station et qui s’acquittent de la taxe de séjour. Pour tous les propriétaires de résidences secondaires, ils ont droit a un VIP pass nominatif par saison.

 

En plus de tout cela, notre contribution au développement estival de cette station se pencherait vers un concept de toboggan géant qui permettrait au gens de dévaler une piste dans un module gonflable humidifié grâce à de l’eau. Un piste serait mise en place afin de permettre à la population locale et aux touristes de contrer les grosses chaleurs. Le plus grand toboggan de Suisse.

 

 

More...

Développement de l'écotourisme dans une station alpine comme Zermatt

post by : damien.marclay



De nos jours, l’impact qu’a l’industrie du tourisme, et en particulier le tourisme de masse, sur la nature est de plus en plus négatif. Pollution, destruction de la flore, espèces animales menacées, les effets néfastes du tourisme ne se comptent plus. Afin de retrouver une harmonie avec la nature et l’environnement qui nous entoure, l’écotourisme doit être développé. L’écotourisme est défini comme l’« Ensemble des activités touristiques pratiquées en milieu naturel dans le respect de l'environnement, et contribuant au développement de l'économie locale. »[i]

L’écotourisme ou tourisme vert, est une forme du tourisme qui est axée sur le développement durable et la préservation de la faune et de la flore. Contrairement au tourisme durable ou au tourisme responsable, l’écotourisme concerne avant tout les espaces naturels. Le principe étant de voyager dans des lieux naturels tout en les préservant.

Ce phénomène est né entre les années 1970 et 1980 car c’est à cette époque que l’on a commencé à s’inquiéter du bien-être de la terre.

Grâce à l’écotourisme, on découvre le lieu visité sous un angle totalement différent en appréciant simplement la beauté de la nature sans la dégrader.

Cependant, cette forme de tourisme est plus coûteuse que la version standard car elle nécessite des infrastructures spécifiques de recyclage et d’énergies propres ainsi que de matériaux peu nuisibles à l’environnement. De ce fait, certains pays n’ont pas les ressources économiques nécessaires pour mettre en place un tel système.

Enfin, les destinations écotouristiques les plus connues sont le Costa Rica et les Iles Galápagos, mais l’écotourisme se pratique partout dans le monde ainsi que près de chez nous comme par exemple à Zermatt. Ce travail est axé sur le développement de l’écotourisme à Zermatt.



[i] Définition donnée par le Larousse.fr

 

More...


La Foire du Valais, victime de son succès ?

post by : emily.galley

!!! PUBLICATION NON CONFORME AUX INSTRUCTIONS DONNÉES !!!

La Foire du Valais, victime de son succès ?

Résumé

La Foire du Valais s’est imposée comme la principale foire généraliste en Suisse en drainant plus de 200'000 visiteurs chaque année en automne à Martigny, carrefour de la Suisse. Etalée sur dix jours, cet évènement situé au centre d’exposition à la sortie de la ville, réunit plus de 400 exposants sur 48’000m2 de surface. Face à l’afflux de visiteurs constamment en augmentation, comment les organisateurs de la Foire peuvent-ils conserver la qualité de l’accueil et le confort des visiteurs ?

 

Introduction 

Depuis 1959, la Foire du Valais, autrement appelé comptoir de Martigny, a dû s’adapter aux changements d’époques et de transformations des manières de consommer des habitants, locaux ou étrangers. Située sur la place du Manoir, rapidement devenue trop petite, l’évènement a contribué à la construction du centre d’exposition de Martigny en 1976, puis en 1994 par un deuxième bâtiment et enfin en 2010 avec une nouvelle annexe entièrement équipée.

 

Développement

L’évolution de l’affluence selon le tableau ci-dessous, démontre l’augmentation constante de l’affluence pendant la Foire du Valais.

Années

Participants

Thème

2009

206 000

Armée suisse pour le 50e anniversaire

2013

208 000

Civilisation Incas

2014

220 145

New York « BIG »

2015

221 700

Live (Musique Rock)

2016

224 128

Japon

2017

224 600

Cuba

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Foire_du_Valais

 

Premièrement, la problématique de l’accueil des visiteurs venant de l’étranger se pose. L’offre d’hébergement n’est pas élastique et les gens qui souhaitent séjourner sur place (exposants, clients et travailleurs) doivent souvent réserver plus d’une année en avance pour obtenir des chambres dans les différents hôtels de Martigny. Lorsque toutes les places sont prises, les personnes n’ayant pas trouvé de logement doivent se loger en périphérie de la localité, ce qui créée également des soucis de transports.

Deuxièmement, les organisateurs doivent pouvoir garantir un certain confort pour les visiteurs et les exposants en ne pouvant pas s’agrandir à l’infini. La Foire ayant changé de lieu et s’étant déjà agrandie à trois reprises depuis sa création pourrait atteindre sa taille critique si l’affluence continue d’augmenter.

Ensuite, la question de la sécurité et du flux des personnes se pose pour les autorités de la ville. Le nombre grandissant de visiteurs peut peser sur la qualité de vie des habitants et les établissements publics sont pris d’assaut.

Concernant l’hébergement, la totalité des hôtels affichent complet durant les 10 jours de la Foire, souvent réservés d’une année à l’autre par les visiteurs ou exposants habitués. Pour pallier à ce manque de logement, la commune de Martigny met à disposition des abris de protection civile ainsi que des salles de sport aménagés en dortoirs.

L’aménagement et l’agencement de la Foire est également impactée par l’afflux de nombreux visiteurs. Pour subvenir à ce besoin, les organisateurs ont modifié les différents espaces, comme par exemple l’espace gourmand (lieu le plus peuplé de la Foire). L’évènement a également dû s’étendre sur une plus grande surface lors de l’édition 2012, en créant un nouvel espace pour gérer le flux des visiteurs.

L’administration communale a de son coté du gérer l’aspect sécuritaire et de nuisances causées par le flot de personnes circulant en ville. Comme en fermant une partie de la ville à la circulation et en créant des parkings en périphérie de la ville. Lors de la fermeture nocturne de la foire, les gens s’agglutinaient sur la place centrale et des nuisances gênaient le voisinage. La création d’un espace « after-foire », avec l’installation d’une tente à proximité de la sortie a été testée lors de l’édition 2018, un bilan sera tiré prochainement. Les bars de la place ont également dû privatiser leurs terrasses pour filtrer le nombre de clients.

 

Conclusion

En conclusion, la problématique de l’affluence pour la Foire du Valais est un thème récurrent lors de chaque édition pour l’organisation, autant du côté de la commune que de la société qui gère l’évènement. Pour l’instant, l’on constate que les différents acteurs et partenaires réussissent à gérer ce chiffre grandissant de visiteurs.

  

Sources 

http://www.cerm.ch/fr/site/cerm/historique-1564https://www.foireduvalais.ch/fr/pages/foire-du-valais/en-un-clin-d-oeil-179

https://www.lenouvelliste.ch/dossiers/la-foire-du-valais/articles/foire-du-valais-le-nouveau-concept-d-after-foire-suscite-de-nombreuses-interrogations-787355

https://www.valais.ch/fr/lieux/martigny-region/martigny/evenement/foire-du-valais

https://www.foireduvalais.ch/fr/pages/foire-du-valais/en-un-clin-d-oeil-179


 

 

More...


L’arrivée de la compagnie aérienne Powdair en Valais en décembre 2017

post by : liliana.santosde



Prochainement, l’aéroport de Sion va accueillir des vols commerciaux réguliers effectués par la nouvelle compagnie aérienne Powdair. Les amateurs de sports d’hiver britanniques et belges auront l’occasion d'atterrir directement au pied des stations de ski. À quelques jours de son lancement, que sait-on de Powdair ? Que va-t-elle apporter à l’industrie touristique locale ? Zoë Ombler, directrice marketing de Powdair, et les responsables des stations touristiques partenaires Crans Montana et Anzère se sont portés volontaires pour répondre à ces questions. Ces diverses rencontres ont permis de démontrer le bienfait d’une telle collaboration pour l’industrie touristique locale, ainsi que pour la transition de l’aéroport militaire de Sion en aéroport commercial.

More...

St-Luc / Chandolin - Entre ciel et terre

post by : noemie.reymond



Saint-Luc/Chandolin est une station de ski Suisse située dans la commune du Val d'Anniviers en Valais qui regroupe les villages suivants: Chandolin, Grimentz/St-Jean, Saint-Luc, Vissoie et Zinal. La station de St-Luc/Chandolin se vend sous ce nom en Valais. On parle généralement de la région du Val d’Anniviers, dans la Suisse Romande. Pour l’ensemble de la Suisse on parlera du Valais et finalement à l’échelle européenne, de la Suisse.

L’USP de la région est sans doute le domaine skiable et le sentier des Planètes. Les autres offres sont très variées, à la fois pour les amoureux de la nature ainsi que pour ceux souhaitant prendre l’air dans un cadre exceptionnel. Voici une liste non-exhaustive des diverses activités dans la région : Tour du Val d’Anniviers, First-Track Freeride, sentiers-découvertes, fabrication du pain de seigle, bike-Park et soirées astronomiques organisées pour le grand public afin d’observer les astres.

Le futur projet consiste à créer une réserve d’obscurité pour permettre aux visiteurs d’observer les étoiles depuis les villages. Des animations liées avec l’observatoire de St-Luc permettraient d’apporter un complément à l’offre existante, dans la tendance actuelle du chemin des planètes. Cette nouvelle offre touristique sera créée par des étudiants de la Haute Ecole de Gestion & Tourisme vont se concentrer sur 6 mois.

More...

Nendaz

post by : Nicolas Mari



Nendaz est une station touristique alpine située dans le Valais central, qui est principalement connue pour son grand domaine skiable en hiver, les 4 Vallées, qui relie des destinations comme Verbier ou Thyon 2000 dans un seul même domaine. En été, l’USP de Nendaz s’articule autour de ses bisses, petits canaux d’irrigations à faible déclivité qui font office de randonnées, ainsi que le Mont-Fort, un sommet de 3300m accessible toute l’année. La station est aussi connue par des évènements tels que le Festival des Cors des Alpes ou le Nendaz Freeride en hiver.

La société anonyme « Nendaz Tourisme SA » compte 10,2 employé à plein temps. Sa principale source de revenus sont les taxes de séjours qui apportent plus de 50% des produits. La mission de l’entreprise est de renforcer sa position de plateforme régionale au service de ses partenaire locaux mais aussi de ses clients.

En tant que produits phares, il y a tout d’abord « Les bisses » qui sont des canaux d’irrigation sur lesquels des itinéraires de randonnée ont été implantés. Nendaz a 98 km de promenades le long de 8 bisses et ce produit est praticable du printemps à l’automne. Ensuite, « Le plan du fou » est un col qui se trouve à 2430m d’altitude et on s’y rend soit en télécabine, soit à pied en passant par la dent de Nendaz. Pour terminer, « La Via Cordata » qui est un parcours de randonnée, d’escalade et d’Alpinisme dont il existe 2 parcours. Le premier passe parle sommet du Mont-Fort, totalement accessible en remontées mécaniques. Le deuxième en revanche passe par le lac de Cleuson. Contrairement au premier parcours, la descente se fait à pied.

 

La station de Nendaz comporte un total de 22'380 lits. En 2015, 667 000 nuitées touristiques ont été enregistrées, dont 72% des nuitées en hiver, et 28% en été. Les résidences secondaires sont majoritairement occupées, à raison de 275'670 nuitées en 2015, suivi des agences de location qui ont loué 156'807 biens et en troisième position, les locations de propriétaires pour 76'147 nuitées.

Nous proposons comme idées novatrices pour les remontées mécaniques de construire une tyrolienne dans la zone du Mont-Fort pour attirer plus de clientèle en été ; la mise à disposition d’un minigolf pour tous les partenaires hébergeurs de la station avec la thématique des bisses reprise dans les parcours; pour le secteur Outdoor, l’implantation d’un labyrinthe en bois dans la plaine de Tortin, à 2000 mètres entre deux montagnes, qui permettrait une offre ludique et inédite pour les familles ; et finalement, pour la destination dans son ensemble, l’idée de projeter des films contre la paroi du barrage de Cleuson.

 

Nendaz tourisme privilégie, depuis de nombreuses années, les collaborations avec différents partenaires pour optimiser sa présence en Suisse et dans les pays étrangers. Suisse Tourisme s’occupe d’organiser les campagnes d’hiver et d’été mais aussi celles spécialement faites pour les familles. Valais/Wallis Promotion gère la coordination pour campagnes Suisse Tourisme et la collaboration pour l’accueil des médias et TO. Les 4 Vallées fait les Promotions communes des remontées mécaniques pour la saison d’hiver et s’occupe également de certains groupes de travail comme le VTT en été, la valorisation du Mont-Fort et la communication. Télénendaz s’occupe des plans de communication nationale, des promotions sur le marché Suisse et des événements et sponsoring. Partenaires locaux gère la collaboration pour l’accueil des médias, de voyages de presse ou de TO.

                                                                                             

Mis-à-part les marques, Nendaz tourisme est aussi affilé à un certain nombre de labels de qualité, tels que le label Valais excellence, le label de qualité pour le tourisme suisse ou encore Familly destination qui distingue les localités et les destinations de vacances qui axent leurs offres de manière ciblée sur les besoins et les souhaits des enfants et de ceux qui les accompagnent.

More...

Crans-Montana

post by : morgane.apothelo



La destination Crans-Montana est bien plus qu’une station, c’est une région riche allant d’un glacier à 3'000 mètres d’altitude à la plaine du Rhône à 500 mètres. Crans-Montana va au-delà son haut-plateau, elle est à la fois montagnes, villages, vignobles, prairies, alpages et centres touristiques. Cette diversité est un élément de différenciation essentiel face à la concurrence et permet donc d’offrir des expériences absolues durant les 4 saisons. En somme, ses limites sont dessinées par les intérêts de ses hôtes…

Bien que Crans-Montana ne soit surmontée ni d’un Cervin, ni d’un Mont-Blanc, elle est unique dans la mesure où chaque visiteur peut y vivre une expérience absolue et totale. Sa différenciation se fait par tous les « plus » qu’ils mettent dans leurs relations avec les clients (ancrage régional solide, authenticité, ouverture d’esprit, excellence, convivialité et singularité).

Etant donné que c’est la différence qui fait la marque, et non le contraire; c’est l’une des raisons pour laquelle ils s’y consacrent jour après jour, d’une part afin de faire vivre un séjour inédit à leurs hôtes, et d’autre part pour que leur visite reste à leurs yeux une véritable expérience originale, exceptionnelle et inoubliable.   

Parmi les multiples raisons, il y a quatre motifs essentiels qui poussent les gens à se rendre à Crans-Montana :

  • Le besoin de Nature

  • La découverte ou la pratique d’un Sport

  • La rencontre et le partage de Culture

  • L’envie de s’amuser, de se détendre et de se distraire: Carpe Diem

C’est grâce à l’intersection harmonieuse de ces quatre prestations, grâce à la combinaison de plusieurs raisons de se rendre ici plutôt qu’ailleurs, que Crans-Montana se distingue de ses concurrents et donc d’où leur marque Crans Montana Absolutely.

More...

Le Mountain Bike à Crans-Montana

post by : eldin.catovic



La pratique du Mountain Bike désigne toutes les activités liées au vélo VTT, généralement pratiquées en montagne sur des parcours avec dénivelles. Ce terme est né dans les années 1990 suite à l’apparition d’un vélo doté de suspensions et pouvant donc être utilisé sur tous types de terrains.

Les activités du Mountain Bike incluent notamment le VTT sur sentiers balisés et le Downhill, une discipline qui nous intéresse particulièrement dans notre étude de cas. Le Downhill se pratique sur des pistes en descente uniquement réservées aux vélos, et donc interdits à tout public par mesure de sécurité. En effet, ces pistes sont aménagées dans de forte déclivités qui favorisent la prise de vitesse des pratiquants. Elles sont aussi dotées de sauts et passages aménagés pour offrir le plus d’adrénaline possible aux vététistes, expérimentés dans la plupart des cas. Elles impliquent également des remontées mécaniques qui ramènent les pratiquants en haut, où le départ est placé.

Nous nous intéressons ici à la station de Crans-Montana, située dans le Valais à une altitude de 1500M. En été, on dispose de nombreux chemins pour VTT et de 2 pistes de descente, aménagées entre le sommet des remontées mécaniques menant à Cry d’Err et le départ de celles-ci, à Crans (1600m.). Les deux pistes représentent les deux niveaux de difficultés, l’une est plus facile et roulante, l’autre plus raide et adaptée aux habitués.

 

Qu’apportent donc ces amateurs de vélos ?

Premièrement, ils viennent fréquenter les remontées mécaniques en été et contribuent donc à répartir quelque peu les recettes de l’exploitant entre l’hiver et l’été. Les charges pour les pistes ne sont pas autant élevées qu’en hiver (on utilise pas de « canons »), et la marge sur le ticket du télécabine augmente pour la société CMA (exploitant des remontées mécaniques de la région). Cet effet est accentué par le fait qu’une seule installation est en mouvement l’été, contrairement à l’hiver.

Deuxièmement, ces gens restent en général plus de 2 jours en station, et donc dorment dans un hôtel. La clientèle des vététistes est plutôt jeune et dynamique, et donc ils ont tendance à faire d’autres activités que de rester à l’hôtel. Les commerces de la station entière sont gagnants.

Troisièmement, nombreux d’entre eux partagent leurs expériences sur les réseaux sociaux. Une photo d’un panorama de la région est une belle promotion « gratuite » pour la station, et elle fait parler, le bouche-à-oreille apparaît. C’est une des meilleures publicités que de donner envie aux gens d’essayer la piste ou simplement passer un séjour à Crans-Montana parce que la vue y est plaisante (c’est un exemple parmi tant d’autres raisons). Pour le cas concret du Downhill, il y a une tendance qui se généralise : se filmer en train de descendre la piste avec une GoPro, puis partager son « exploit » sur les réseaux sociaux, Youtube en particulier. On peut y trouver une vidéo de la piste Downhill de Crans-Montana qui a généré pas moins de 1mio 500'000 vues ! Il y a un réel créneau ici : on pourrait imaginer des invitations, à envoyer à quelques fameux «Youtubers » actifs dans le domaine et possédant beaucoup d’abonnées, à « rider » gratuitement sur les pistes de Crans-Montana en l’échange d’une vidéo postée…

 

Nous pensons que ce sport devrait être plus mis en avant par Crans-Montana sur les réseaux sociaux, car la clientèle cible sera de plus en plus jeune et tournée vers les technologies. Crans-Montana a un USP qu’est le beau panorama sur le Valais, et s’il peut être mis en avant dans une vidéo bien montée qui soit diffusée abondamment, la station pourrait voir une nouvelle clientèle se développer en été et ainsi combler cette saison plutôt creuse pour les remontées mécaniques et la station en général.

More...