Crans-Montana

post by : morgane.apothelo



La destination Crans-Montana est bien plus qu’une station, c’est une région riche allant d’un glacier à 3'000 mètres d’altitude à la plaine du Rhône à 500 mètres. Crans-Montana va au-delà son haut-plateau, elle est à la fois montagnes, villages, vignobles, prairies, alpages et centres touristiques. Cette diversité est un élément de différenciation essentiel face à la concurrence et permet donc d’offrir des expériences absolues durant les 4 saisons. En somme, ses limites sont dessinées par les intérêts de ses hôtes…

Bien que Crans-Montana ne soit surmontée ni d’un Cervin, ni d’un Mont-Blanc, elle est unique dans la mesure où chaque visiteur peut y vivre une expérience absolue et totale. Sa différenciation se fait par tous les « plus » qu’ils mettent dans leurs relations avec les clients (ancrage régional solide, authenticité, ouverture d’esprit, excellence, convivialité et singularité).

Etant donné que c’est la différence qui fait la marque, et non le contraire; c’est l’une des raisons pour laquelle ils s’y consacrent jour après jour, d’une part afin de faire vivre un séjour inédit à leurs hôtes, et d’autre part pour que leur visite reste à leurs yeux une véritable expérience originale, exceptionnelle et inoubliable.   

Parmi les multiples raisons, il y a quatre motifs essentiels qui poussent les gens à se rendre à Crans-Montana :

  • Le besoin de Nature

  • La découverte ou la pratique d’un Sport

  • La rencontre et le partage de Culture

  • L’envie de s’amuser, de se détendre et de se distraire: Carpe Diem

C’est grâce à l’intersection harmonieuse de ces quatre prestations, grâce à la combinaison de plusieurs raisons de se rendre ici plutôt qu’ailleurs, que Crans-Montana se distingue de ses concurrents et donc d’où leur marque Crans Montana Absolutely.

More...

Le Mountain Bike à Crans-Montana

post by : eldin.catovic



La pratique du Mountain Bike désigne toutes les activités liées au vélo VTT, généralement pratiquées en montagne sur des parcours avec dénivelles. Ce terme est né dans les années 1990 suite à l’apparition d’un vélo doté de suspensions et pouvant donc être utilisé sur tous types de terrains.

Les activités du Mountain Bike incluent notamment le VTT sur sentiers balisés et le Downhill, une discipline qui nous intéresse particulièrement dans notre étude de cas. Le Downhill se pratique sur des pistes en descente uniquement réservées aux vélos, et donc interdits à tout public par mesure de sécurité. En effet, ces pistes sont aménagées dans de forte déclivités qui favorisent la prise de vitesse des pratiquants. Elles sont aussi dotées de sauts et passages aménagés pour offrir le plus d’adrénaline possible aux vététistes, expérimentés dans la plupart des cas. Elles impliquent également des remontées mécaniques qui ramènent les pratiquants en haut, où le départ est placé.

Nous nous intéressons ici à la station de Crans-Montana, située dans le Valais à une altitude de 1500M. En été, on dispose de nombreux chemins pour VTT et de 2 pistes de descente, aménagées entre le sommet des remontées mécaniques menant à Cry d’Err et le départ de celles-ci, à Crans (1600m.). Les deux pistes représentent les deux niveaux de difficultés, l’une est plus facile et roulante, l’autre plus raide et adaptée aux habitués.

 

Qu’apportent donc ces amateurs de vélos ?

Premièrement, ils viennent fréquenter les remontées mécaniques en été et contribuent donc à répartir quelque peu les recettes de l’exploitant entre l’hiver et l’été. Les charges pour les pistes ne sont pas autant élevées qu’en hiver (on utilise pas de « canons »), et la marge sur le ticket du télécabine augmente pour la société CMA (exploitant des remontées mécaniques de la région). Cet effet est accentué par le fait qu’une seule installation est en mouvement l’été, contrairement à l’hiver.

Deuxièmement, ces gens restent en général plus de 2 jours en station, et donc dorment dans un hôtel. La clientèle des vététistes est plutôt jeune et dynamique, et donc ils ont tendance à faire d’autres activités que de rester à l’hôtel. Les commerces de la station entière sont gagnants.

Troisièmement, nombreux d’entre eux partagent leurs expériences sur les réseaux sociaux. Une photo d’un panorama de la région est une belle promotion « gratuite » pour la station, et elle fait parler, le bouche-à-oreille apparaît. C’est une des meilleures publicités que de donner envie aux gens d’essayer la piste ou simplement passer un séjour à Crans-Montana parce que la vue y est plaisante (c’est un exemple parmi tant d’autres raisons). Pour le cas concret du Downhill, il y a une tendance qui se généralise : se filmer en train de descendre la piste avec une GoPro, puis partager son « exploit » sur les réseaux sociaux, Youtube en particulier. On peut y trouver une vidéo de la piste Downhill de Crans-Montana qui a généré pas moins de 1mio 500'000 vues ! Il y a un réel créneau ici : on pourrait imaginer des invitations, à envoyer à quelques fameux «Youtubers » actifs dans le domaine et possédant beaucoup d’abonnées, à « rider » gratuitement sur les pistes de Crans-Montana en l’échange d’une vidéo postée…

 

Nous pensons que ce sport devrait être plus mis en avant par Crans-Montana sur les réseaux sociaux, car la clientèle cible sera de plus en plus jeune et tournée vers les technologies. Crans-Montana a un USP qu’est le beau panorama sur le Valais, et s’il peut être mis en avant dans une vidéo bien montée qui soit diffusée abondamment, la station pourrait voir une nouvelle clientèle se développer en été et ainsi combler cette saison plutôt creuse pour les remontées mécaniques et la station en général.

More...

Visperterminen und die Marke "Heida"

post by : martina.vanzwiet



Der Genusstourismus ist weltweit auf dem Vormarsch, was Weinregionen überall ein hochinteressantes neues Fenster öffnet. Gerade Regionen wie dem Wallis, die bisher vor allem im Winter eine höhere Frequentierung durch Schneesporttouristen genossen können durch Instrumentalisierung dieses Trends ein neues Kundensegment von kauffreudigen, unterhaltungsaffinen und genussorientierten Menschen diverser Hintergründe, Altersklassen und Milieus erschließen.

 

 Ein Paradebeispiel hierfür ist das Dorf Visperterminen, das sich die verbreitete Beliebtheit seiner typischen Heida-Rebsorte so zu eigen gemacht hat, dass es nun lokal, in den Medien wie auch auf den Wein-Etiketten der weltweit zirkulierenden Flaschen des edlen Tropfen als das „Heidadorf“ bekannt ist.

Die Vinzer von Visperterminen belassen es jedoch nicht beim Verkauf und der Degustation ihres flüssigen Stolzes – sie bieten auch diverse touristische Produkte rund um die Faszination Heida an und generieren somit eine beachtliche Zunahme an touristischem Interesse an der Region.

 

Die Region Visperterminen trifft nicht zuletzt den touristischen Nagel auf den Kopf, weil sie dem Publikum durch die lange Weinbautradition die Authentizität liefern kann, die gerade bei Kultur- und Gastrotouristen zu den Kernkriterien gehört. Die aufgeschlossene, energetische Art, die den Wallisern typischerweise zuzuschreiben ist, unterstützt den Erfolg von Pairing-Degustationen, Weinwanderungen und dem alljährich ausverkauften „Wii-Grill-Fäscht“ noch zusätzlich.

More...

L'authenticité d'Arolla

post by : Pfaendler Nina



Dans le cadre de notre projet d’incoming nous avons choisi d’analyser la station d’Arolla.

Notre proposition d’USP pour « Val d’Hérens Région » sont : Arolla (Dent Blanche, neige naturelle), la Patrouille des Glaciers et l’authenticité. Apparemment, la région est déjà fortement consciente de ses atouts : Arolla, la marque d’Hérens et les traditions vivantes. Cela montre que nous allons généralement vers la même direction. Comme expliqué dans le paragraphe suivant, ils peuvent déjà mettre plus en valeur Arolla via leur site internet. Ensuite, notre proposition d’« authenticité » regroupe justement toutes les coutumes locales très bien préservées du Val d’Hérens, c’est-à-dire : les vaches de la race d’Hérens, le carnaval, l’architecture, l’agriculture et les produits du terroir. Finalement, nous pensons que la patrouille des glaciers représente un événement qui possède déjà une grande renommée et un bon support médiatique. Le Val d’Hérens devrait l’intégrer comme un événement important de l’année. Pourquoi ne pas en profiter pour stimuler la promotion de la région et peut-être organiser quelques activités liées à la PDG ?

Evolène 2025 est un projet qui a été initié par la commune d’Evolène en 2013. Il a pour but de définir un programme d’actions concret pour répondre aux objectifs de développement économique et touristique de la commune. Il concerne tous les acteurs du tourisme ainsi que tous les habitants de la commune qui ont eu la possibilité de s’exprimer à travers des thèmes. De là en sont ressorties 6 idées principales pour le futur plan d’action.

Actuellement, le plan d’action a été publié et accepté par la commune :

1.       Organiser le pilotage de la destination

2.       Développer un tourisme 4 saisons

3.       Promouvoir et valoriser l’identité évolénarde (image) via la création d’une marque territoriale associée à chaque produit ou évènement touristique

4.       Organiser l'émergence de projets du territoire via la création de pôles touristiques

5.       Soutenir la professionnalisation de l’activité touristique (formation & synergies)

6.       Garantir la qualité de l'activité touristique (excellence et labellisation)

Notre proposition de produit global pour la destination d’Evolène Région est l’amélioration de leur site internet. Très agréable d’apparence, il nécessite cependant quelques modifications à notre goût pour rendre la navigation plus aisée.  En effet, nous avons senti la volonté de promouvoir une région plutôt que des villages, ce qui est un très bon point. Cependant, nous trouvons qu’il faudrait plus mettre en avant les villages du Val d’Hérens (et des 3 domaines skiables que sont Arolla, Evolène et La Forclaz).  Cela consisterait simplement à introduire plus d’images des villages et du Val d’Hérens (avec vue sur la Dent-Blanche) sur le site internet (images défilantes en page d’accueil). Il faudrait également afficher ces images dans la partie du site appelée « patrimoine bâti ». Les gens se feront alors une meilleure idée générale de la localisation des villages du Val d’Hérens. Cela pourrait éviter de « mauvaises surprises » et au contraire informer plus facilement les gens des possibilités de déplacement entre ces villages afin qu’ils aient envie de découvrir la vallée dans son intégralité.

La proposition pour l’hébergement serait de rénover les anciens mazots afin de pouvoir les transformer en maisons d’hôtes ou en gîtes. Il faut en effet garder l’authenticité du village d’Arolla qui est un avantage pour promouvoir la destination en comparaison à d’autres stations où trop de gros bâtiments ont été construits. Il faudrait également rénover les hôtels tout en préservant l’architecture actuelle. Ces hôtels datent des débuts du tourisme de montagne dans les années 1860 et sont également une plus-value pour la promotion de vacances authentiques à Arolla. Afin de créer du vécu, des petites « surprises » telles que des chocolats seraient mises dans les chambres pour l’arrivée des clients.

La proposition de produit pour les remontées mécanique est de créer un produit Ski Safari dégustation. Ce produit serait vendu en plus de l’abonnement de ski à un prix accessible. L’idée de notre produit est de favoriser le déplacement à ski du client dans le val d’Hérens (surtout Arolla, Evolène et la Forclaz). Le produit inclurait diverses activités à découvrir dans chaque village telles que : fondue dans une cabane de montagne, raclette, dégustation de vin, fromage et viande séchée, etc. Le but est de mettre en avant une activité traditionnelle de chaque village, pour créer un produit global de la vallée. Pour permettre de mener à bien ce produit, il faudrait améliorer le système de bus entre ces stations.

Nous proposons de créer une carte d’hôte du val d’Hérens en été pour favoriser les activités outdoor. Elle serait distribuée à tous les visiteurs payant la taxe de séjour, et pourrait s’acheter à l’office du tourisme. Cette carte inclurait des activités diverses proposées dans le val d’Hérens pour découvrir les villages et leurs activités sportives. Voici une proposition de carte d’hôte possible : gratuité des cars postaux, réductions sur les activités sportives, visite guidée du barrage de la Grande Dixence, entrée gratuite aux musées, visite d’alpage à Chemeuille, dégustation de fromage dans une laiterie, etc. En plus de cette carte d’hôte nous pensons qu’il serait bien d’améliorer le réseau des balades entre Thyon, Arolla, Les Haudères, et Evolène via des bonnes connexions de bus.  Nous voyons donc qu’il est nécessaire d’améliorer le service de cars postaux aussi bien en été qu’en hiver.  

Ces propositions pourraient aider à développer le potentiel touristique d’Arolla et du val d’Hérens. 

More...

Trail Running ou course en montagne

post by : Vuilleumier Lorane



Le trail est une course à pied en pleine nature se pratiquant la plupart du temps en montagne. Ici l’esprit de compétition et laissé de côté car le principe même de cette course est l’esprit d’équipe. Le but étant de finir la course tous ensemble. La notion de respect de l’environnement est aussi très présente et tout manquement aux règles et pollution disqualifie le coureur.  Un trail peut aller de 10 à 80 kilomètres qualifié alors d’ultra-trail. Il ne demande pas un matériel complexe juste des bonnes chaussures, des habits de sport et de la motivation. 

Avec le réchauffement climatique, la baisse des précipitations neigeuses et la concurrence toujours plus forte, une station doit se diversifier et le trail peut être une solution ou du moins, une aide. Se pratiquant principalement en été mais de plus en plus en hiver, le trail attire bon nombre de personne toute l’année. Crée des piste pour le trail sur neige pourrait devenir l’USP d’une station. De plus étant soucieux du développement durable, le trail entre dans les activités tendances. Il permet également de créer des places de travail pour les locaux.

En se basant sur ce qui est mis en place en France et plus précisément en s’appuyant sur la destination de la Chartreuse, d’utiliser le trail comme moyen de découvrir une région, nous aimerions l’implanter pour le tourisme en Valais. Un focus sur ce qui est déjà fait à Verbier-Saint Bernard va être abordé. Pour finir par les points à améliorer en Valais pour que le trail devienne plus connu et soit par la suite plus pratiqué. Car quel meilleur moyen que de découvrir une région tout en pratiquant un sport ! Cela bien sûr si on aime le sport.

More...