Verbier, une station sportive et branchée

post by : Michael Tuberosa



 

Verbier, une station sportive et branchée

 

Verbier est une station de montagne située dans le Val de Bagnes en Valais, Suisse. Elle fait partie du domaine skiable des 4 vallées. Le domaine skiable des 4 vallées est le 3è plus grand domaine skiable en Europe, après les 3 vallées en France, et les portes du soleil en Valais. Il est réputé pour ces festivals de musique, l’Xtreme de Verbier et le Grand Raid. C’est également l’arrivée de la patrouille des glaciers, la haute route qui relie Chamonix à Zermatt.

 

Le domaine skiable de Verbier s’étend sur plus de 410 kilomètres de pistes, majoritairement prisée par les anglais. Il se divise en 2 secteurs, celui des Attelas et celui du Mont-Fort. Il est doté de 89 installations mécaniques. Tout le domaine est directement accessible depuis le Châbles, ou un parking gratuit est mis à disposition.

Verbier propose tout type d’hébergement, allant de la cabane de ski au complexe hôtelier du W, bâtiment luxueux situé dans le centre moderne de Verbier.

L’offre gastronomique de la station se rapproche de l’offre hôtelière, en proposant des établissements pour des goûts et des budgets très différents.

 

Verbier est une destination qui sait s’adapter aux saisons et aux clients. Son offre estivale est presque aussi fournie que l’offre hivernale. En Été, la neige laisse place au champ d’alpage idéal à la pratique du VTT et de la randonnée. La bipolarité de cette station donne accès à tout gamme de loisirs afin de convaincre le plus de touristes possibles.

En observant les nuitées d’été et hiver. Il y a une forte croissance des nuitées durant les 2 dernières années. En passant d’un peu plus de 1 million de nuitées en 2014 à presque 2 millions en 2017. On peut remarquer que malgré des offres en été et en hiver, la station compte 3x plus de nuitée en hiver qu’en été (30'000, 90'000).

 

Pour contrer cet effet, Verbier lance le (VIP) Verbier Infinit Playground, qui est un package d’offres à prix réduit ou gratuites (50% sur les remontées pour le VTT, remontée gratuite pour les piétons, transports en cars postaux gratuit…) pour toutes les personnes séjournant au minimum 1 jour dans la station et qui s’acquittent de la taxe de séjour. Pour tous les propriétaires de résidences secondaires, ils ont droit a un VIP pass nominatif par saison.

 

En plus de tout cela, notre contribution au développement estival de cette station se pencherait vers un concept de toboggan géant qui permettrait au gens de dévaler une piste dans un module gonflable humidifié grâce à de l’eau. Un piste serait mise en place afin de permettre à la population locale et aux touristes de contrer les grosses chaleurs. Le plus grand toboggan de Suisse.

 

 

More...

Entre tourisme de masse et retour aux sources, le paradoxe de la haute montagne

post by : nils.schoepke



L’engouement pour la montagne n’a cessé de croître au fil du temps. Le nombre d’adeptes affiliés au Club Alpin Suisse au cours de son histoire illustre cette tendance générale à aller vers la nature afin de s’émanciper d’un quotidien toujours plus urbanisé.

Quels sont donc les facteurs responsables de ce succès ?

Au travers de différentes sources, les principaux déterminants responsables de ce phénomène sont les suivants. Premièrement, l’urbanisation croissante est une des raisons majeures à la croissance de la demande pour la montagne, toujours plus de monde s’installe en ville et ce phénomène tend à s’accroître. Ensuite, le réchauffement climatique a une forte incidence sur le choix du séjour en montagne. Selon les spécialistes, l’augmentation prévue de la température sera deux fois plus importante en Valais, et plus généralement dans les vallées montagneuses que dans le reste du monde. A cela s’ajoute un phénomène non pas nouveau mais qui a pris une ampleur considérable avec l’avènement des réseaux sociaux : l’effet de mode. La puissance incitationnelle d’internet génère un fort problème de concentration dans l’espace.

La principale répercussion de ce tourisme alpin massif est la pollution. Nous voyons ici un paradoxe, plus la montagne attire du monde par son aspect préservé, plus elle est polluée. Cette augmentation du tourisme en haute et moyenne montagne est donc la principale cause de la pollution qu’elle engendre elle-même.

 

More...

Champéry

post by : Maillard Audrey



Analyse de Champéry

 

1.    Introduction

La station de Champéry se situe dans le Val d’Illiez, en Valais, à une altitude comprise entre 1050m et 1960m. Le domaine skiable comprend 24 remontées mécaniques, qui fonctionnent également en été. Téléchampéry fait partie des Portes du Soleil, qui regroupent 12 stations entre la France et la Suisse et qui proposent plus de 650 km de pistes. Les remontées mécaniques de la station ont enregistré 422’757 journées skieurs durant l’hiver 2014/2015. Le taux d’occupation hôtelier s’élève à 44.6% pour l’hiver 2014/2015 et 16.1% pour l’été 2015.

2.    Marketing

Le secteur « marketing et communication » de Champéry Tourisme a pour mission de développer, promouvoir, et vendre l’image, ainsi que les produits de Champéry et sa région. Pour ce faire, les actions marketing reposent sur 4 piliers qui représentent les axes stratégiques définis par Suisse Tourisme : la promotion, les relations avec les acteurs-clefs du tourisme, les relations avec les médias et la présence web. A ces 4 domaines, se rajoutent les évènements qui permettent une visibilité importante. Pour réaliser ses objectifs, Champéry Tourisme disposait en 2015 d’un budget marketing de CHF 680'000.

3.    Activités et évènements de Champéry

Champéry tourisme gère ou appuie l’ensemble des animations et évènements qui se déroulent dans la station. La mission première est de dynamiser la vie du village, avec notamment sa Rue du Village. L’un des événements principaux qui s’y déroule est le Maxi-Rires Festival, un festival d’humour sur 4 jours. D’autres événement sont également organisés durant la période d’hiver : Jib Session, un show freestyle dans la rue centrale, Rock The Pistes, un festival de musique en station et sur les pistes de ski, ou encore  le championnat d’Europe de curling en 2014. La station de Champéry a développé ses offres estivales avec notamment un bike park et des pistes de VTT qui ont accueilli une étape de la Coupe du Monde UCI en 2010.  

4.    Développement des innovations

Afin que la station de Champéry continue à progresser en termes d’innovation, voici quelques suggestions:

  • Au niveau sportif, l’apport d’un terrain de beach-volley dans l’enceinte du centre sportif du Palladium permettrait de compléter l’offre déjà présente pour l’été.
  • Pour l’hébergement, la modification du restaurant au sommet de Planachaux à l’arrivée  du téléphérique en un hôtel. Cela mettrait en avant notre USP que sont les Dents-Du-Midi.
  • Les remontées mécaniques pourraient être améliorée grâce à la création d’un balcon sur la télécabine principale afin de pouvoir profiter de la vue lors de la monté.
  • La destination dans son ensemble profiterait, été comme hiver, du développement de la rue centrale du village en rue piétonne. Celle-ci doit en effet redevenir un lieu de rencontre privilégié pour la population locale et les visiteurs. La rue centrale deviendrait également un lieu d’animation, de fêtes qui dynamiserait le village : un marché folklorique, des après-ski, des concerts ou encore d’autres activités sportives pourraient y prendre place. 
More...

Les 4 saisons de Morgins

post by : Tréhan Sébastien



Forte de différents événements tout au long de la belle saison, Morgins se met en scène surtout à travers le sport mais aussi d’autres thèmes comme les produits du terroir, la santé et le chant. Grâce à ces événements, associés aux différents USP, comme la chasse à l’arc qui permet de s’initier au tir à l’arc dans la nature, le Dévalkart qui fait descendre les pistes sur une petite voiture et « C’est l’hiver festival » qui donne rendez-vous à la scène suisse et une tête d’affiche internationale, la station est animée tout au long de l’année. Une commission spéciale d’animations avec un représentant à l’office du tourisme est chargée d’organiser les événements tandis que le bon fonctionnement des différentes prestations est assuré par les remontées mécaniques et les 6 employés de Morgins Tourisme. Cette association ne comporte aucun employé diplômé en tourisme de Sierre mais deux stagiaires pré-HES en Evénements et Animations. Ses missions sont la participation à l’élaboration de la politique locale du tourisme, la représentation et la défense des intérêts du tourisme local, la gestion du groupe d’activités « Morgins Tourist Service » avec l’accord du conseil municipal, l’exécution des tâches déléguées par la commune (taxes de séjour). Morgins Tourisme se doit aussi d’assumer l’information, l’animation et la promotion du tourisme local ainsi que de favoriser les manifestations et équipements touristiques, culturels et sportifs de la station et peut avoir des activités commerciales.


Morgins se vend essentiellement à travers la marque « Les Portes du Soleil », avec qui elle collabore depuis 50 ans. Cela lui permet d’atteindre les marchés nationaux (Suisse et France) mais aussi les marchés secondaires qui sont le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne. Ensemble, ils réalisent des campagnes de communication sur l’été et l’hiver, les produits innovants et les grands événements. Morgins Tourisme collabore également avec des partenaires locaux (hébergeurs, écoles de ski, commerçants, …) avec qui ils créent des offres spéciales ou des packages et coordonnent certaines tâches comme l’accueil des médias, la mise en place d’opération de promotion et de relations publiques, l’accueil d’événements et l’organisation de nouvelles animations. L’office du tourisme s’assure aussi une bonne visibilité via Suisse Tourisme et Valais Wallis Promotion avec une participation annuelle à ces organisations. Le financement de Morgins Tourisme est assuré à près de 50% par les taxes de séjour, à un peu plus de 25% par les subventions communales et les recettes des animations et seulement 5% via la taxe d’hébergement, le reste étant constitué des cotisations, des ventes et d’autres petites sources de financement. Malgré tous ces partenariats, les nuitées marchandes (hiver et été) sont en nette baisse depuis l’hiver 2012/2013, avec près de 10'000 nuitées de moins cette année par rapport à la précédente.  

Concernant les innovations que nous pourrions proposer pour l’hébergement, créer un igloo au bas ou au sommet des remontées mécaniques pourrait attirer les clients en quête d’originalité. Pour les remontées mécaniques, une luge d’été type « Skyline » serait tout à fait envisageable. Il s’agit de créer une piste en béton sur l’extérieur des pistes de ski pour y faire rouler des luges individuelles. Pour varier les sports d’été et ne pas se focaliser sur la randonnée, il faudrait doter la station d’un mur d’escalade extérieur imitation roche, ou alors d’une via ferrata. Finalement, malgré le fait que la station soit très animée via des événements, il serait judicieux d’avoir une vie diurne et nocturne constamment active. Pour ce faire, il faudrait construire une galerie marchande avec des magasins pour les jeunes, un club, des bars et d’autres boutiques pouvant leur donner envie de venir à Morgins.
 

More...



L'authenticité d'Arolla

post by : Pfaendler Nina



Dans le cadre de notre projet d’incoming nous avons choisi d’analyser la station d’Arolla.

Notre proposition d’USP pour « Val d’Hérens Région » sont : Arolla (Dent Blanche, neige naturelle), la Patrouille des Glaciers et l’authenticité. Apparemment, la région est déjà fortement consciente de ses atouts : Arolla, la marque d’Hérens et les traditions vivantes. Cela montre que nous allons généralement vers la même direction. Comme expliqué dans le paragraphe suivant, ils peuvent déjà mettre plus en valeur Arolla via leur site internet. Ensuite, notre proposition d’« authenticité » regroupe justement toutes les coutumes locales très bien préservées du Val d’Hérens, c’est-à-dire : les vaches de la race d’Hérens, le carnaval, l’architecture, l’agriculture et les produits du terroir. Finalement, nous pensons que la patrouille des glaciers représente un événement qui possède déjà une grande renommée et un bon support médiatique. Le Val d’Hérens devrait l’intégrer comme un événement important de l’année. Pourquoi ne pas en profiter pour stimuler la promotion de la région et peut-être organiser quelques activités liées à la PDG ?

Evolène 2025 est un projet qui a été initié par la commune d’Evolène en 2013. Il a pour but de définir un programme d’actions concret pour répondre aux objectifs de développement économique et touristique de la commune. Il concerne tous les acteurs du tourisme ainsi que tous les habitants de la commune qui ont eu la possibilité de s’exprimer à travers des thèmes. De là en sont ressorties 6 idées principales pour le futur plan d’action.

Actuellement, le plan d’action a été publié et accepté par la commune :

1.       Organiser le pilotage de la destination

2.       Développer un tourisme 4 saisons

3.       Promouvoir et valoriser l’identité évolénarde (image) via la création d’une marque territoriale associée à chaque produit ou évènement touristique

4.       Organiser l'émergence de projets du territoire via la création de pôles touristiques

5.       Soutenir la professionnalisation de l’activité touristique (formation & synergies)

6.       Garantir la qualité de l'activité touristique (excellence et labellisation)

Notre proposition de produit global pour la destination d’Evolène Région est l’amélioration de leur site internet. Très agréable d’apparence, il nécessite cependant quelques modifications à notre goût pour rendre la navigation plus aisée.  En effet, nous avons senti la volonté de promouvoir une région plutôt que des villages, ce qui est un très bon point. Cependant, nous trouvons qu’il faudrait plus mettre en avant les villages du Val d’Hérens (et des 3 domaines skiables que sont Arolla, Evolène et La Forclaz).  Cela consisterait simplement à introduire plus d’images des villages et du Val d’Hérens (avec vue sur la Dent-Blanche) sur le site internet (images défilantes en page d’accueil). Il faudrait également afficher ces images dans la partie du site appelée « patrimoine bâti ». Les gens se feront alors une meilleure idée générale de la localisation des villages du Val d’Hérens. Cela pourrait éviter de « mauvaises surprises » et au contraire informer plus facilement les gens des possibilités de déplacement entre ces villages afin qu’ils aient envie de découvrir la vallée dans son intégralité.

La proposition pour l’hébergement serait de rénover les anciens mazots afin de pouvoir les transformer en maisons d’hôtes ou en gîtes. Il faut en effet garder l’authenticité du village d’Arolla qui est un avantage pour promouvoir la destination en comparaison à d’autres stations où trop de gros bâtiments ont été construits. Il faudrait également rénover les hôtels tout en préservant l’architecture actuelle. Ces hôtels datent des débuts du tourisme de montagne dans les années 1860 et sont également une plus-value pour la promotion de vacances authentiques à Arolla. Afin de créer du vécu, des petites « surprises » telles que des chocolats seraient mises dans les chambres pour l’arrivée des clients.

La proposition de produit pour les remontées mécanique est de créer un produit Ski Safari dégustation. Ce produit serait vendu en plus de l’abonnement de ski à un prix accessible. L’idée de notre produit est de favoriser le déplacement à ski du client dans le val d’Hérens (surtout Arolla, Evolène et la Forclaz). Le produit inclurait diverses activités à découvrir dans chaque village telles que : fondue dans une cabane de montagne, raclette, dégustation de vin, fromage et viande séchée, etc. Le but est de mettre en avant une activité traditionnelle de chaque village, pour créer un produit global de la vallée. Pour permettre de mener à bien ce produit, il faudrait améliorer le système de bus entre ces stations.

Nous proposons de créer une carte d’hôte du val d’Hérens en été pour favoriser les activités outdoor. Elle serait distribuée à tous les visiteurs payant la taxe de séjour, et pourrait s’acheter à l’office du tourisme. Cette carte inclurait des activités diverses proposées dans le val d’Hérens pour découvrir les villages et leurs activités sportives. Voici une proposition de carte d’hôte possible : gratuité des cars postaux, réductions sur les activités sportives, visite guidée du barrage de la Grande Dixence, entrée gratuite aux musées, visite d’alpage à Chemeuille, dégustation de fromage dans une laiterie, etc. En plus de cette carte d’hôte nous pensons qu’il serait bien d’améliorer le réseau des balades entre Thyon, Arolla, Les Haudères, et Evolène via des bonnes connexions de bus.  Nous voyons donc qu’il est nécessaire d’améliorer le service de cars postaux aussi bien en été qu’en hiver.  

Ces propositions pourraient aider à développer le potentiel touristique d’Arolla et du val d’Hérens. 

More...

Randonnée, culture ou les deux?

post by : Mendez Andreisy



La situation aux Etats-Unis

Dans la région de King County, dans l’Etat de Washington, un réseau de sentiers de 280 kilomètres, appelé le King County Regional Trail System, a été mis en place. Les visiteurs ont la possibilité de s’adonner à la randonnée, au vélo ou à l’équitation. Une fois sa construction terminée, le sentier fera un total de 480 kilomètres.
Afin de multiplier l’art public et l’intégrer aux sentiers, le King County  Regional Trail Systeme et le King County Cutural Services Agency ont élaboré l’Art Master Plan.

Comme il fallait quelqu’un pour s’occuper de gérer le côté artistique des parcs de King County, Monsieur Brian Borello a été engagé. Il devait dans un premier temps répertorier les œuvres déjà sur place et dans un deuxième temps déterminer les emplacements des futurs projets. Son rôle a ensuite consisté à s’entretenir avec les différents acteurs de ce sentier pour en cerner les principaux besoins. Le but de cette démarche étant d’améliorer au mieux le passage de ces derniers dans le parc. Ces sentiers sont disponibles en carte interactive sur internet, ce qui permet aux gens de mieux se repérer dans l’espace.

Les œuvres d’art ont été réalisées en harmonie avec la nature en la respectant. Ainsi, peindre des arbres nécessite une peinture spéciale pour ne pas nuire à l’environnement. Les réalisations artistiques sont aussi positionnées de manière à ce qu’elles se marient avec le paysage et l’endroit où elles sont placées. Ceci rend les œuvres uniques. Le succès de ce concept va pousser les initiateurs à aller plus loin et à continuer ce projet. Ils vont développer les réseaux de sentiers.

L’application en Suisse

Grâce à ses nombreuses montagnes, la Suisse possède un excellent réseau de chemins de randonnées. Ces chemins sont très bien aménagés, avec notamment des cartes très précises et détaillées sur le site internet www.wanderland.ch. Ce site internet nous permet de trouver les randonnées possibles aux alentours d’une destination que l’on a choisis. En ce qui concerne les œuvres d’art, il serait tout à fait possible de faire un partenariat avec des artistes régionaux qui seraient d’accord d’exposer leurs œuvres tout au long de ces chemins. Le problèmes est que la Suisse ne fait pas payer ses randonnées, et qu’il serait certainement difficile soit que les artistes acceptent de le faire gratuitement et d’exposer leurs œuvres comme une publicité, soit d’exposer ces œuvres seulement dans certaines randonnées et de les faire payantes.

More...


Rock the pistes - Ça bouge dans les stations

post by : Pfaendler Nina



Aujourd’hui, les stations de ski suisses sont parfois mises à rude épreuve d’une saison à une autre (forte concurrence régionale et internationale, franc fort, météo, enneigement, etc.). Les stations doivent se démarquer et trouver de nouvelles stratégies marketing.

C’est le cas des Portes du Soleil, domaine franco-suisse de 12 stations, qui organise depuis 2011 le festival Rock the Pistes.

Ce festival unique en Europe propose à la mi-mars, 5 concerts en plein après-midi, répartis sur une semaine, dans les stations principales. C’est une programmation de qualité qui défile chaque année sur ces scènes éphémères aménagées à même les pentes de ski.

Pas besoin d’un billet spécial, les concerts sont gratuits. Il suffit de se munir de son forfait et de ses skis pour rejoindre la foule et aller applaudir des artistes comme Charlie Wintson, Shaka Ponk, Babyshambles, The DO ou encore Skip the Use.

Durant cette même semaine, une trentaine d’autres concerts ont également lieu en après-ski au cœur des stations et un jeu de piste est également organisé sur 2 jours à travers le domaine skiable.

 

Quel est le but ? Qui y participe ?

En ce qui concerne le programme musical de la prochaine édition, les têtes d’affiche sont Charlie Winston, Selah Sue, Brigitte, Dub Inc. et The Do. Ces groupes font partie de divers univers musicaux, les festivaliers pourront donc profiter de concerts Folk, Reggae, Soul et Rock. Le public cible est par conséquent très large ce qui permet à des personnes qui ne sont pas forcément des adeptes de la montagne de découvrir le domaine des Portes du Soleil de manière différente et dans l’idéal de revenir à l’avenir.

Autour des 35 concerts géants, il existe de très nombreuses animations, tels que des jeux de pistes visant à mieux faire connaître le domaine et ce, de manière ludique.

En fait, ce que les organisateurs souhaitent démontrer, c’est la très grande variété des Portes du Soleil.

 

Quelles en sont les retombées ?

Rock the pistes est utilisé majoritairement pour faire connaitre la station, 25'000 festivaliers recensé en 2014, et amener des gens dans le domaine skiable à la fin de la saison de ski. En offrant des concerts de renommée internationale avec l’achat du forfait de ski, ils attirent une clientèle très large, qui ne viendrait pas forcément skier à cette période de l’année. Une majorité des concerts ne sont pas accessible à pied. Ceci incite les gens à faire du ski, car les concerts ont lié à divers endroits dans les Portes du Soleil, et leur faire découvrir le domaine skiable. Avec le festival, le domaine des  Portes du Soleil fait parler de lui dans les médias, et fait vivre ses stations à une période ou il n’y aurait, sinon, pas beaucoup de monde. Le festival bénéficie également aux divers hébergements, en proposant des deals combinant l’abonnement de ski et l’hébergement.

 

Qui d’autre fait quoi ?

Le festival Rock the Pistes fait partie d’une catégorie naissante de festivals bien spécifiques ayants lieu dans des stations de ski. Ainsi, les stations de Les Marécottes, Morgins, Verbier, Zermatt ou encore Crans-Montana organisent chacun un festival de musique, plus ou moins sur les pistes de ski avec leurs spécificités propres.

L’ « Avalanche Festival » des Marécottes allie compétition de ski freestyle suivie d’un after-ski en musique et soirée avec plusieurs concerts au programme.

Morgins organise le « C’est l’Hiver ! » Festival qui vise à animer la station le temps d’un weekend, avec une série de concerts le vendredi et samedi soir et la possibilité de combiner forfait de ski et ticket de concert.

Verbier tente une conversion de son évènement jusqu’alors plutôt sportif, le « Verbier High Five Carlsberg » dans le but de redonner un nouveau souffle à cette animation et d’en augmenter sa popularité. Ainsi, lors de la dernière édition, les participants aux épreuves de ski ainsi que tous les skieurs sur le domaine pouvaient également assister à un concert de Marlon Roudette.

Le Zermatt Unplugged, déjà bien connu, propose des concerts un peu partout dans la station, dont quelques scènes sur les pistes de ski.

Finalement, le fameux Carpices Festival de Crans-Montana, qui n’a plus besoin d’être présenté, clôt la série de festivals de stations de ski. Ce dernier ne propose pas de concerts sur les pistes, mais se déroule néanmoins également pendant la saison de d’hiver.

 

Quel autre concept de festival pourrait-on imaginer ?

On pourrait imaginer une série de festivals découlant du même concept mettant en avant d’autres formes de divertissement ou d’art. Dans le cadre des stations de skis, il est impératif de ne pas oublier que leur localisation ainsi que l’ensemble des contraintes liées à la logistique demandent une organisation particulière pour ce type d’événements.

Néanmoins, nous sommes d’avis que ce concept pourrait parfaitement s’appliquer au cinéma, par exemple. En effet, en aménageant des salles en plein air, il serait tout à fait possible de projeter des films, en fin de journée. Ce concept permettrait aux sportifs de terminer leurs journées sur une note de détente et viserait également un autre type de public préférant peut-être les ambiances plus calme des salles obscures aux foules survoltées des concerts. En outre, le fait d’utiliser les particularités d’un lieu rend l’offre proposée unique. En effet, un festival de cinéma open-air ayant lieu en juillet, sur les bords du lac n’est en rien similaire à un festival qui aurait lieu en pleine montagne durant l’hiver.  

 

Conclusion

Rock the piste est un excellent moyen permettant de drainer une clientèle durant la fin de saison de sports d’hiver - période particulièrement calme pour le tourisme. Parallèlement, en fonction de la localisation des diverses scènes et la variété d’artistes s’y produisant, il favorise la découverte des diverses stations du domaine skiable ainsi que l’hétérogénéité du public. Sans compter les animations annexées, proposées par l’organisation, qui proposent un large choix d’activités pour chacun.

L’organisation d’un festival de ce type sur un domaine skiable permet de dynamiser l’image des stations de ski et de diversifier l’offre touristique.

À l’avenir ou pour les domaines qui n’ont pas encore créé d’événements tels que ces festivals, il serait judicieux de s’en inspirer afin de créer une offre différente mais néanmoins attractive.

More...

Nouvelles tendances afin de dynamiser les stations de ski en été

post by : Doepper Agnes



Il est loin le temps où les stations de montagnes étaient uniquement destinées aux activités d’hiver. Aujourd’hui, les stations sont actives toute l’année. Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène notamment les divers changements climatiques ainsi que la forte demande des consommateurs en matière d’activités à pratiquer tout au long de l’année en montagne. Le développement d’une offre estivale dans les stations de ski permet, entre autre, de stimuler l’économie locale, d’optimiser l’utilisation des infrastructures déjà existantes dans les stations et de fidéliser la clientèle.

More...