La Suisse et le manque de neige

post by : maureen.augsburg



 

Comme chaque année, le manque cruel de neige fait à nouveau parler de lui dans les médias suisses menaçant de plus en plus les stations de moyenne mais surtout de basse altitude. De nombreux chiffres sont évoqués par les scientifiques pour montrer au grand public qu’il faut agir et ce, au plus vite. Les remontées mécaniques sont donc au cœur de la discussion et essaient au mieux de s’adapter à cette hausse des températures.

 

More...

Analyse de destination touristique: Crans Montana

post by : arthur.damiano



Amélioration des forces et des faiblesse touristiques de Crans-Montana

Ce cas d’étude s’est penché sur la station de Crans-Montana. Nous avons analysé leur rapport de gestion de 2016 afin de comprendre leurs objectifs, leurs forces et faiblesses et les prestations qu’ils offrent aux touristes et habitants. Notre but était d’améliorer les prestations qui sont déjà mises en place mais également de proposer des innovations afin de rendre la station unique et plus compétitive.

Pour se faire, nous avons séparé notre travail en 5 grands thèmes : l’agrandissement du Bike Plan, l’ouverture des remontées mécaniques jusqu’à 22h, l’ouverture d’un hôtel « Lifestyle », proposer de nouvelles activités printemps / automne et ouverture d’un centre wellness et fitness.

Propositions d’innovations pour la station de Crans-Montana

La première innovation proposée serait de rajouter un parcours plus simple pour les enfants car il n’en existe pas actuellement. En lien avec le parcours de Bike, une descente en trottinette de montagne permettrait d’apporter une autre option sur ce parcours.

Une autre proposition afin d’améliorer l’offre touristique, serait de maintenir l’ouverture des remontées mécaniques jusqu’à 22h et de garder le restaurant ouvert. Ceci amènerait du monde en plus et des activités seraient organisées.

Au niveau de l’hébergement, l’ouverture d’un hôtel lifestyle basé sur les 5 sens et la technologie apporterait une certaine nouveauté en comparaison aux autres moyens de logement. En lien avec ceci, une création d’un centre wellness et fitness avec comme particularité une installation pour le workout en extérieur.

Finalement, afin de résoudre le problème des saisons creuses, nous avons proposé des activités basées sur l’innovation dont la réalité augmentée et sur la découverte de la région. Des activités qui ne sont pas encore proposées dans les autres stations et qui sont basées sur le label « Destination famille » que Crans-Montana a obtenu de la Fédération Suisse de Tourisme.

 

 

More...

Villars-Gryon et le ski

post by : caroline.dulex



Nous allons parler de Villars-Gryon, une station de ski qui est rattachée au domaine skiable des Diablerets. Villars-Gryon se situe dans le canton de Vaud, à une altitude de 1300 mètres et se trouve au cœur des alpes vaudoise. La station de ski englobe 2 domaines, Villars/Bretaye et Gryon. Le domaine skiable comprend 44 installations et 125 kilomètres de piste en tout. Il y a aussi d’autres activités hivernales, telles que le ski de fond, une piste de luge, etc. Le tarif est de 53 fr. pour une journée et par adulte. La station met l’accent sur le ski afin de faire son chiffre d’affaires. Les remontées mécaniques font plusieurs tarifs différents pour les piétions et les skieurs ainsi qu’entre l’été et l’hiver.

Statistiques :

La fréquentation pour les journée-skieurs à Villars-Gryon est un peu moins de 400'000 pour la saison. Sur les Alpes vaudoises et fribourgeoises le chiffre d’affaires a baissé de 0.6% par rapport à la saison 2013-14, principalement à cause du manque de neige. Le chiffre d’affaires hivernal représente 75% du total contre 25% en été, ce qui est déjà assez important mais il reste du potentiel. Cependant, le chiffre d’affaires pour les alpes vaudoises et fribourgeoises pour la saison 2015-2016 a baissé de 15.6% par rapport à la moyenne sur 4 ans, mais  +0.3% par rapport à la saison précédente. Pour la saison d’été de mai à septembre 2016 le chiffre d’affaires a évolué de 11,8% par rapport à l’année précédente, ce qui montre le potentiel de la station.

Comparaison station :

Leysin se trouve à 1300 mètres d’altitude comme Villars avec 14 installations et 60 kilomètres de piste. Il y a aussi un peu moins de 400'000 journée-skieurs par année. Le prix d’un tarif adulte pour une journée est de 48 fr. Saas-fee se situe elle à 1800 mètres d’altitude avec 21 installations et 100 kilomètres de piste. Il y a environ 400'000 journée-skieurs. Le prix pour une journée adulte est de 70 fr.

Points à améliorer :

Il y a des efforts à faire pour le développement des activités d’été et activités annexes principalement comme événements pour les jeunes ainsi qu’une solution pour les parkings car il n’y en a pas assez. Un autre point à améliorer est le site internet qui ne donne pas très envie contrairement aux autres stations, cependant il a été amélioré et est déjà accessible en version Bêta. Le Snow Park est aussi à améliorer car il n’y a pas assez d’obstacles et c’est un élément important pour l’attractivité des jeunes snowboardeurs. Le dernier point à pouvoir être amélioré, sont les prix des remontées mécaniques qui pourraient être variées selon la méthode du Yield management.

En conclusion la station Villars-Gryon s’en sort plutôt bien malgré les difficultés liées au climat et aux difficultés financières. Ils s’améliorent à leur rythme et en fonction de leurs moyens et capacité.

More...

Champéry

post by : Maillard Audrey



Analyse de Champéry

 

1.    Introduction

La station de Champéry se situe dans le Val d’Illiez, en Valais, à une altitude comprise entre 1050m et 1960m. Le domaine skiable comprend 24 remontées mécaniques, qui fonctionnent également en été. Téléchampéry fait partie des Portes du Soleil, qui regroupent 12 stations entre la France et la Suisse et qui proposent plus de 650 km de pistes. Les remontées mécaniques de la station ont enregistré 422’757 journées skieurs durant l’hiver 2014/2015. Le taux d’occupation hôtelier s’élève à 44.6% pour l’hiver 2014/2015 et 16.1% pour l’été 2015.

2.    Marketing

Le secteur « marketing et communication » de Champéry Tourisme a pour mission de développer, promouvoir, et vendre l’image, ainsi que les produits de Champéry et sa région. Pour ce faire, les actions marketing reposent sur 4 piliers qui représentent les axes stratégiques définis par Suisse Tourisme : la promotion, les relations avec les acteurs-clefs du tourisme, les relations avec les médias et la présence web. A ces 4 domaines, se rajoutent les évènements qui permettent une visibilité importante. Pour réaliser ses objectifs, Champéry Tourisme disposait en 2015 d’un budget marketing de CHF 680'000.

3.    Activités et évènements de Champéry

Champéry tourisme gère ou appuie l’ensemble des animations et évènements qui se déroulent dans la station. La mission première est de dynamiser la vie du village, avec notamment sa Rue du Village. L’un des événements principaux qui s’y déroule est le Maxi-Rires Festival, un festival d’humour sur 4 jours. D’autres événement sont également organisés durant la période d’hiver : Jib Session, un show freestyle dans la rue centrale, Rock The Pistes, un festival de musique en station et sur les pistes de ski, ou encore  le championnat d’Europe de curling en 2014. La station de Champéry a développé ses offres estivales avec notamment un bike park et des pistes de VTT qui ont accueilli une étape de la Coupe du Monde UCI en 2010.  

4.    Développement des innovations

Afin que la station de Champéry continue à progresser en termes d’innovation, voici quelques suggestions:

  • Au niveau sportif, l’apport d’un terrain de beach-volley dans l’enceinte du centre sportif du Palladium permettrait de compléter l’offre déjà présente pour l’été.
  • Pour l’hébergement, la modification du restaurant au sommet de Planachaux à l’arrivée  du téléphérique en un hôtel. Cela mettrait en avant notre USP que sont les Dents-Du-Midi.
  • Les remontées mécaniques pourraient être améliorée grâce à la création d’un balcon sur la télécabine principale afin de pouvoir profiter de la vue lors de la monté.
  • La destination dans son ensemble profiterait, été comme hiver, du développement de la rue centrale du village en rue piétonne. Celle-ci doit en effet redevenir un lieu de rencontre privilégié pour la population locale et les visiteurs. La rue centrale deviendrait également un lieu d’animation, de fêtes qui dynamiserait le village : un marché folklorique, des après-ski, des concerts ou encore d’autres activités sportives pourraient y prendre place. 
More...

Moléson

post by : Bersier Aurélie



Synthèse du travail

Le Moléson est une destination touristique de suisse romande, située dans le canton de Fribourg, à 2002 mètres d’altitude. Le domaine skiable possède quelques 30 km de pistes, accessibles grâce aux funiculaire et téléphérique. Cette station est destinée à tout type de public, notamment grâce au large panel d’activités qu’elle propose. C’est la première à avoir développé le modèle de station intégrée en Suisse. En effet, les touristes ont la possibilité d’y trouver directement tout ce qui leur est nécessaire (commerces, restaurants…). La station exerce son activité dans le village du Moléson et parmi ses missions on retrouve : l’accueil touristique aux Offices du tourisme de Gruyères et Moléson, la mise en valeur des richesses naturelles, historiques, culturelles et traditionnelles, le balisage et l’entretien des sentiers, la participation à la promotion et l’information touristique assurées au niveau de la région et finalement l’organisation d’animations et manifestations sur son territoire.

 

L’organisation touristique de la destination est divisée en trois secteurs : le Conseil d’Administration (13 membres), le Comité de Direction (7 membres) et l’Opérationnel (8 membres). Contrairement aux autres stations de ski, le chiffre d’affaires estival du Moléson est généralement plus élevé que l’hivernal. Pour preuve, au cours de la période 2014/2015, le chiffre d’affaires estival s’élevait à CHF 1'248'526.-, tandis qu’en hiver, il était de CHF 863'039.-. Aussi, une augmentation de 45% a été observée pour le chiffre d’affaires par jour de ski de 2014 à 2015 : il est passé de CHF 6'184.- à CHF 8973.-.

 

Le Moléson propose un grand nombre d’activités, été comme hiver. En hiver, outre les sports d’hiver habituels (ski, snowboard, ski de fond), la station propose notamment : des pistes de luge, du snake gliss, des raquettes à neige, des jeux d’équipes / team building (également disponible en été). Des compétitions de ski sont aussi organisées. En été, les touristes ont le choix entre des parcs de loisirs, des activités aventure, une invitation à l’astronomie pour les familles et des randonnées et sentiers à thèmes, ainsi que la célèbre Via Ferrata. Il s’agit d’un parcours d’escalade situé à une hauteur de près de 400m, et équipé d’échelons scellés dans la roche. Divers événements sont aussi organisés dans la station, dont la possibilité d’assister au lever du soleil au sommet du Moléson, offrant un panorama exceptionnel et unique.

 

Explication de l’application possible au tourisme suisse

Afin de diversifier cette station pour qu’elle soit le moins possible dépendante de l’enneigement, nous proposons en plus des offres existantes, les activités suivantes : des pistes de VTT (activité outdoor), des tipis pour accueillir des camps de scouts (hébergement), des décorations thématiques selon la saison (remontées mécaniques) et enfin des festivals de musique (destination en général). En effet, à travers toutes ces activités, l’image de marque recherchée sera atteinte en touchant un public le plus vaste possible tout en offrant des panoramas exceptionnels. De plus, ces activités sont praticables tout au long de l’année, ce qui devient indispensable de nos jours. Ces innovations s’intègrent parfaitement au plan de diversification de la station en proposant un panel d’activités plus important.

 

More...

Swisspass

post by : Fontannaz Sebastien



Le Swisspass est une carte pouvant rassembler différents abonnements dans le but de faciliter les contrôles. Elle comprend deux puces intégrées. La première permet de réunir plusieurs abonnements de transport comme le ½ tarif et l’Abonnement Général des CFF. Mais pas seulement ! En effet, d’autres communautés tarifaires comme Mobilis (Vaud) ou Frimobil (Fribourg) ainsi que la voie 7 et P&R seront également bientôt accessibles sur ce support. La deuxième puce sert à charger les abonnements de ski pour les remontées mécaniques (disponible dès cet hiver pour certaines).

 

Sorti officiellement le 1er août, le Swisspass apporte vraisemblablement son lot d’avantages. Il évite les cas de fraude lors du contrôle puisqu’on ne peut pas s’approprier la carte d’une autre personne. Une option permet même de la désactiver à distance en cas de vol. Si elle est perdue, la carte est remplacée pour la modique somme de CHF 30.-. Un autre point positif est que toutes les transactions (achats de billets, d’abonnements, etc…) passent par internet donc plus besoin d’aller au guichet de la gare la plus proche. L’objectif futur est que le Swisspass devienne l’unique carte de transport en Suisse.

 

Cependant, le Swisspass a déjà essuyé quelques critiques. Ainsi nous pouvons lire dans différents médias que le temps de scannage lors des contrôles est long, que le renouvellement automatique de l’abonnement ne fait pas l’unanimité, sans oublier les craintes liées à la protection des données. De plus, toute personne travaillant avec Swisspass doit se munir de l’appareil de contrôle qui coûte environ CHF 1500.-. Autre point négatif du Swisspass, il n’a aucune utilité pour le visiteur étranger lors de sa venue en Suisse.

 

Si nous devions envisager une application directe au tourisme suisse, il passerait sûrement par un élargissement de l’offre des services, à l’instar des multicartes des grande villes touristiques qui rassemblent de multiples prestations combinant transport et accès à des dizaines de sites. Dans ce cas, pourquoi ne pas imaginer des abonnements pour les musées, des billets de spectacles ou cinémas pouvant être directement réservés sur le compte personnel du titulaire ? Le problème sera de mettre tous les acteurs du tourisme d’accord, ce qui n’est pas une tâche facile. En effet, il y a déjà des oppositions, notamment de la part des remontées mécaniques romandes qui ne sont pas d’accord avec les conséquences que va engendrer ce projet, notamment des coûts trop élevés pour les petites stations. 

More...

Anzère, terre d'innovations

post by : Ciccone Micaela



Anzère tourisme est l’organe qui s’occupe de la promotion touristique d’Anzère et de ses environs. Afin de garantir une promotion équitable et homogène de la station plusieurs collaborations ont étés mises en place. Anzère tourisme coopère donc avec des structures de différents milieux, tailles et niveaux comme par exemple le Musée des Bisses, Arbaz Tourisme, la commune d’Ayent, la Cabane des Audannes, différentes agences de locations et les remontées mécaniques. Afin de garantir une promotion équitable et homogène de la station plusieurs missions incombent également à Anzère Tourisme. Il s’occupe notamment de représenter et défendre les intérêts du tourisme local, de collaborer avec les autres secteurs de l’économie locale, d’assurer la meilleure collaboration possible avec les  autres instances touristiques, de promouvoir les animations et manifestations locales et d’assurer l’information des hôtes et de leurs partenaires.

Anzère Tourisme s’organise comme une association de droit privé. Le bureau compte 5 employés ; un responsable de bureau, une coordinatrice marketing et événements, un logisticien et une responsable de l’accueil et de l’information. Anzère Tourisme se préoccupe également de la relève en employant 1 stagiaire1. La société de développement d’Anzère-Ayent est présidée par Monsieur Alain Deletroz.

Du côté des chiffres Anzère Tourisme a enregistré 61'084 nuitées en hiver et 28'000 nuitées en été 2014. Le capital de tiers est composé de trois quarts de provisions et réserves d’un montant de CHF 318'163.- et complété par des dettes bancaires d’un montant de CHF 105'000.-. Les recettes d’Anzère Tourisme proviennent majoritairement des taxes de séjour et de promotion touristique. Celles-ci se sont élevées à CHF 795'000.- en 2014. La deuxième part des recettes provient des subventions. Anzère Tourisme a bénéficié d’une subvention annuelle de la commune d’Ayent de CHF 140'000.-, ainsi qu’une subvention extraordinaire de CHF 37'500.- et d’une subvention du Spa D’Arbaz de CHF 22'200.-. Les recettes sont complétées par les animations et les ventes diverses pour un montant de CHF 35'000.- et de la cotisation des commerçants et des privés s’élève à 30'000.-

More...

Nouvelles tendances afin de dynamiser les stations de ski en été

post by : Doepper Agnes



Il est loin le temps où les stations de montagnes étaient uniquement destinées aux activités d’hiver. Aujourd’hui, les stations sont actives toute l’année. Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène notamment les divers changements climatiques ainsi que la forte demande des consommateurs en matière d’activités à pratiquer tout au long de l’année en montagne. Le développement d’une offre estivale dans les stations de ski permet, entre autre, de stimuler l’économie locale, d’optimiser l’utilisation des infrastructures déjà existantes dans les stations et de fidéliser la clientèle.

More...