ÖV Hub Fiesch

post by : aline.leuenber



 

Die Gemeinde Fiesch bildet mit den umliegenden Gemeinden in der Region Oberwallis eine bekannte Tourismusdestination. Da man sich den laufend verändernden Ansprüchen der Touristen anpassen muss, entstand dann der Gedanke nach einem sogenannten ÖV-Hub, dass heisst nach einem Verkehrsknotenpunkt.

Die grundlegenden Ziele dieses Projektes sind:

- die Verknüpfung der Verkehrsträger
- Optimierung des Betriebs der einzelnen Verkehrsträger
- Optimierung der Anschlüsse in die Feriengebiete

Mit der zuästzlichen Fusion mit den Aletsch Riederalp Bahnen AG und Bettmeralp Bahnen AG dürfte künftig ein Umsatz von 40 Mio. CHF generiert werden, damit werden sie nach den Zermatter Bergbahnen zur zweitgrössten Bergbahngesellschaft im Oberwallis mutieren.

More...



Un tourisme quatre saisons pour l’hôtellerie de montagne

post by : eleonore.chappuis



L’hôtellerie en station fait face à un nouveau défi, le tourisme quatre saisons. Les recettes de la haute saison d’hiver semblent être insuffisantes lorsqu’il s’agit de rentabiliser les périodes plus calmes durant le reste de l’année. Par conséquent, les hôteliers doivent trouver une manière d’élargir leur offre afin d’attirer de la clientèle tout au long de l’année. Comment les hôtels de montagne peuvent-ils élargir leur offre afin d’accueillir des clients tout au long de l’année ? Afin de répondre au mieux à cette problématique, il semble pertinent de se baser sur cinq critères que l’association Hotellerie Suisse propose aux hôteliers d’appliquer afin d’améliorer leur offre touristique. Les cinq domaines se sont tous avérés être de bonnes solutions. En revanche, certains domaines ne peuvent pas être appliqués dans n’importe quel hébergement, selon la catégorie de l’établissement et de la clientèle recherchée.

 

More...

Le Mountain Bike à Crans-Montana

post by : eldin.catovic



La pratique du Mountain Bike désigne toutes les activités liées au vélo VTT, généralement pratiquées en montagne sur des parcours avec dénivelles. Ce terme est né dans les années 1990 suite à l’apparition d’un vélo doté de suspensions et pouvant donc être utilisé sur tous types de terrains.

Les activités du Mountain Bike incluent notamment le VTT sur sentiers balisés et le Downhill, une discipline qui nous intéresse particulièrement dans notre étude de cas. Le Downhill se pratique sur des pistes en descente uniquement réservées aux vélos, et donc interdits à tout public par mesure de sécurité. En effet, ces pistes sont aménagées dans de forte déclivités qui favorisent la prise de vitesse des pratiquants. Elles sont aussi dotées de sauts et passages aménagés pour offrir le plus d’adrénaline possible aux vététistes, expérimentés dans la plupart des cas. Elles impliquent également des remontées mécaniques qui ramènent les pratiquants en haut, où le départ est placé.

Nous nous intéressons ici à la station de Crans-Montana, située dans le Valais à une altitude de 1500M. En été, on dispose de nombreux chemins pour VTT et de 2 pistes de descente, aménagées entre le sommet des remontées mécaniques menant à Cry d’Err et le départ de celles-ci, à Crans (1600m.). Les deux pistes représentent les deux niveaux de difficultés, l’une est plus facile et roulante, l’autre plus raide et adaptée aux habitués.

 

Qu’apportent donc ces amateurs de vélos ?

Premièrement, ils viennent fréquenter les remontées mécaniques en été et contribuent donc à répartir quelque peu les recettes de l’exploitant entre l’hiver et l’été. Les charges pour les pistes ne sont pas autant élevées qu’en hiver (on utilise pas de « canons »), et la marge sur le ticket du télécabine augmente pour la société CMA (exploitant des remontées mécaniques de la région). Cet effet est accentué par le fait qu’une seule installation est en mouvement l’été, contrairement à l’hiver.

Deuxièmement, ces gens restent en général plus de 2 jours en station, et donc dorment dans un hôtel. La clientèle des vététistes est plutôt jeune et dynamique, et donc ils ont tendance à faire d’autres activités que de rester à l’hôtel. Les commerces de la station entière sont gagnants.

Troisièmement, nombreux d’entre eux partagent leurs expériences sur les réseaux sociaux. Une photo d’un panorama de la région est une belle promotion « gratuite » pour la station, et elle fait parler, le bouche-à-oreille apparaît. C’est une des meilleures publicités que de donner envie aux gens d’essayer la piste ou simplement passer un séjour à Crans-Montana parce que la vue y est plaisante (c’est un exemple parmi tant d’autres raisons). Pour le cas concret du Downhill, il y a une tendance qui se généralise : se filmer en train de descendre la piste avec une GoPro, puis partager son « exploit » sur les réseaux sociaux, Youtube en particulier. On peut y trouver une vidéo de la piste Downhill de Crans-Montana qui a généré pas moins de 1mio 500'000 vues ! Il y a un réel créneau ici : on pourrait imaginer des invitations, à envoyer à quelques fameux «Youtubers » actifs dans le domaine et possédant beaucoup d’abonnées, à « rider » gratuitement sur les pistes de Crans-Montana en l’échange d’une vidéo postée…

 

Nous pensons que ce sport devrait être plus mis en avant par Crans-Montana sur les réseaux sociaux, car la clientèle cible sera de plus en plus jeune et tournée vers les technologies. Crans-Montana a un USP qu’est le beau panorama sur le Valais, et s’il peut être mis en avant dans une vidéo bien montée qui soit diffusée abondamment, la station pourrait voir une nouvelle clientèle se développer en été et ainsi combler cette saison plutôt creuse pour les remontées mécaniques et la station en général.

More...

Randonnée, culture ou les deux?

post by : Mendez Andreisy



La situation aux Etats-Unis

Dans la région de King County, dans l’Etat de Washington, un réseau de sentiers de 280 kilomètres, appelé le King County Regional Trail System, a été mis en place. Les visiteurs ont la possibilité de s’adonner à la randonnée, au vélo ou à l’équitation. Une fois sa construction terminée, le sentier fera un total de 480 kilomètres.
Afin de multiplier l’art public et l’intégrer aux sentiers, le King County  Regional Trail Systeme et le King County Cutural Services Agency ont élaboré l’Art Master Plan.

Comme il fallait quelqu’un pour s’occuper de gérer le côté artistique des parcs de King County, Monsieur Brian Borello a été engagé. Il devait dans un premier temps répertorier les œuvres déjà sur place et dans un deuxième temps déterminer les emplacements des futurs projets. Son rôle a ensuite consisté à s’entretenir avec les différents acteurs de ce sentier pour en cerner les principaux besoins. Le but de cette démarche étant d’améliorer au mieux le passage de ces derniers dans le parc. Ces sentiers sont disponibles en carte interactive sur internet, ce qui permet aux gens de mieux se repérer dans l’espace.

Les œuvres d’art ont été réalisées en harmonie avec la nature en la respectant. Ainsi, peindre des arbres nécessite une peinture spéciale pour ne pas nuire à l’environnement. Les réalisations artistiques sont aussi positionnées de manière à ce qu’elles se marient avec le paysage et l’endroit où elles sont placées. Ceci rend les œuvres uniques. Le succès de ce concept va pousser les initiateurs à aller plus loin et à continuer ce projet. Ils vont développer les réseaux de sentiers.

L’application en Suisse

Grâce à ses nombreuses montagnes, la Suisse possède un excellent réseau de chemins de randonnées. Ces chemins sont très bien aménagés, avec notamment des cartes très précises et détaillées sur le site internet www.wanderland.ch. Ce site internet nous permet de trouver les randonnées possibles aux alentours d’une destination que l’on a choisis. En ce qui concerne les œuvres d’art, il serait tout à fait possible de faire un partenariat avec des artistes régionaux qui seraient d’accord d’exposer leurs œuvres tout au long de ces chemins. Le problèmes est que la Suisse ne fait pas payer ses randonnées, et qu’il serait certainement difficile soit que les artistes acceptent de le faire gratuitement et d’exposer leurs œuvres comme une publicité, soit d’exposer ces œuvres seulement dans certaines randonnées et de les faire payantes.

More...


Camps d’entraînement intensifs

post by : Mouraux Olivier



L’organisation de tels camps apporteraient une nouvelle tendance en matière de tourisme sportif en Suisse. A l’heure actuelle, seuls deux camps sont organisés en suisse, et aux Etats-Unis, de nombreux camps de ce type sont mis en place et même des émissions de télé-réalité sont réalisées. Etant donné qu’énormément de personnes regardent la télévision régulièrement, ces camps deviennent très rapidement connus.

 

Le concept est de développer un camp d'une dizaine de jours d'entraînements intensifs et de remises en forme basés sur différentes activités dépendantes de la saison d'organisation du camp ainsi qu’une alimentation adaptée.

En été les sports types seront principalement des activités en plein air, tels que l'escalade, la course à pied, la natation, le vélo, les courses d'obstacles et la musculation en extérieur. En hiver, des activités telles que le ski, snowboard, ski de fond, entraînements cardiovasculaires et musculaires en salle, alpinisme, hockey sur glace peuvent avoir lieu. En suisse les activités seront réalisées de préférence en altitude de par le fait que l’air est d’une meilleure qualité qu’en plaine, et il est plus agréable de s’entrainer avec un air pur, et la rareté d’oxygène permet un meilleur entrainement cardiovasculaire.

 

L’alimentation est un point également très important, car même après dix jours d’exercices intensifs, si pendant un mois nous mangeons sans faire attention, la masse perdue se reprend extrêmement vite et le muscle pris se retransforme vite en graisse, et ce n’est évidemment pas le but. L’idée serait d’embaucher une équipe de chefs qui prépareraient chaque jours les repas adaptés pour un camp d’entrainement intensif et donneraient des conseils aux participants sur la façon de cuisiner et plus généralement de s’alimenter pour permettre aux personnes une meilleure hygiène de vie, à court terme, ainsi qu’à long terme.

 

Les camps d'entraînement extrême ou intensifs peuvent apporter beaucoup au tourisme, et impacter surtout les personnes d'une tranche d'âge de 18 à 35 ans. Ce nouveau type de camps peut apporter une nouvelle vision du tourisme suisse, notamment à l'étranger, cela constituerait une nouvelle façon de voyager et de découvrir d'autres pays à travers les sports pratiqués. Des activités en plein air permettent la découverte de nouveaux panoramas et les activités en altitude demandent plus d'efforts du fait de la rareté de l'oxygène. L'entrainement cardiovasculaire serait d'autant plus efficace, et les activités plus agréables à suivre avec un beau panorama. Si un tel camp était organisé en Valais, rien que le fait de devoir louer un hôtel ou des abonnements pour les remontées mécaniques pour tous les participants pendant 10 jours serait bénéfique pour l’économie locale, et si un camp de ce type aurait lieu et qu’il serait médiatisé, beaucoup de monde entendrait parler du lieu d’organisation et la notoriété de ce lieu serait augmentée.

 

More...

Tourisme sénior : en route pour le dynamisme

post by : Bassi Damien



Ce travail a pour objectif de montrer pour quelles raisons le tourisme chez les séniors se révèle être un marché profitable pour les professionnels du tourisme en Suisse et à l’étranger. Il vise également à présenter la tendance future vers laquelle il faudra se tourner pour satisfaire au mieux leurs besoins.

Les réponses mises en avant sont triées et sélectionnées selon les diverses sources trouvées sur internet, parmi lesquelles, articles ou rapports scientifiques.

Tout d’abord, le lecteur aura une vision globale du marché des séniors. Il découvrira qu’actuellement dans ce groupe hétéroclite les personnes sont dynamiques, dans une situation favorable et ont du temps libre.

Par la suite, il comprendra grâce aux résultats des recherches sur les futures tendances de l’offre marketing en Suisse de quelles façons les professionnels du tourisme devront adapter leur offre. En effet, le marché sera toujours plus hétérogène ce qui permettra d’offrir des prestations adaptées à chacun des publics cibles. Les voyages sur mesure du type bien-être et culturels seront très prisés. Mais encore, l’offre stratégique au niveau des prix devra proposer un meilleur rapport qualité/prix et favoriser l’utilisation de la tarification dynamique. Les séniors veulent faire des économies.

En outre, internet et les nouvelles technologies auront également un rôle important à jouer étant donné que la future génération vieillissante aura connaissance de la plupart des usages en la matière.

Pour terminer, un domaine particulier du tourisme sénior, le sport haut de gamme, sera illustré par l’exemple concret d’un tour opérateur œuvrant dans ce domaine.

More...

Running Tours



Le Running Tours est un nouveau concept touristique qui consiste à visiter un lieu en courant. Il y a plusieurs noms pour définir cette nouvelle tendance tels que Running Sightseeing, Sight Running ou encore Running Tours.
 
Un guide joggeur accompagne les touristes en leur expliquant durant la course les points touristiques importants comme les monuments, les faits, l’histoire de la ville avec les sites historiques mais également en partageant certaines anecdotes avec les participants.
 
Durant le tour, les coureurs peuvent s’arrêter pour recevoir des informations mais aussi pour prendre des photos. Cette innovation se pratique et se développe principalement dans les grandes métropoles du monde. Elle est connue déjà depuis 2009.
 

 

More...