Châtel-St-Denis, les Paccots et la Région: Analyse de la situation en 2017

post by : Auriane Oguey



Située dans le canton de Fribourg, à la frontière du canton de Vaud, la région des Paccots propose une multitude d’activités hivernales, comme estivales. Leurs différents logos appuient cette variété saisonnière de qualité. Cette région innovante intègre sa diversité culturelle dans son offre touristique. Il est intéressant de constater que cette région de moyenne altitude encourage les amoureux de la nature et des traditions à découvrir cette destination. La nature authentique et préservée est un atout qui attire les suisses comme les étrangers. Malgré cette situation de prime abord prospère, les Paccots affrontent, depuis quelques années, un problème de taille, à savoir une diminution des nuitées.

 

Présentation des enjeux touristiques

Dans un premier temps, il est primordial d’étudier le fonctionnement de cette région pour en comprendre les enjeux. Les neufs communes de la Veveyse délèguent la gestion du secteur touristique à un seul et même office du tourisme. Ce dernier accomplit les missions qui lui sont confiées, majoritairement grâce à des subventions. L’une de ses tâches est de proposer des animations aux clients. Parmi cette gamme élargie d’activités, deux produits phares se démarquent: raquettes et randonnées. Toutefois, l’ensemble de leurs produits se rejoignent autour du thème de la nature. Bien que les animations soient classifiées par saison à travers les deux logos, elles se réunissent toutes sous la marque “Châtel-St-Denis Les Paccots et la Région”.

 

Proposition de solutions réalisables

Dans un second temps, il est possible d’observer une situation critique. En effet, malgré les innovations régulières, ainsi que sa labellisation de qualité, la région des Paccots constate une baisse continue des nuitées depuis 2008. Par exemple, la plateforme internet Dzin.ch, créée en 2016, n’a pas inversé cette tendance. Cette problématique des nuitées suscite l'intérêt pour ce cas particulier. Par conséquent, ce poster illustre la situation touristique de cette destination. Le but de cette analyse est de proposer des innovations envisageables, afin d’assurer la pérennité des Paccots.

 

More...

Impact d’Airbnb face aux hôtels des différentes régions de Suisse

post by : lucie.gotz



Dans l’hébergement touristique la concurrence est présente depuis toujours, mais avec l’arrivée d’une plateforme bien particulière, Airbnb, celle-ci prend une autre dimension. Dans ce document, une approche de la manière dont Airbnb influence les marchés de l’hôtellerie est présentée. Après une brève présentation de ce qu’est Airbnb, une approche plus approfondie est effectuée sur l’impact que l’on constate dans les régions touristiques de Suisse et dans les grandes villes.

 

More...

Développement de l'écotourisme dans une station alpine comme Zermatt

post by : damien.marclay



De nos jours, l’impact qu’a l’industrie du tourisme, et en particulier le tourisme de masse, sur la nature est de plus en plus négatif. Pollution, destruction de la flore, espèces animales menacées, les effets néfastes du tourisme ne se comptent plus. Afin de retrouver une harmonie avec la nature et l’environnement qui nous entoure, l’écotourisme doit être développé. L’écotourisme est défini comme l’« Ensemble des activités touristiques pratiquées en milieu naturel dans le respect de l'environnement, et contribuant au développement de l'économie locale. »[i]

L’écotourisme ou tourisme vert, est une forme du tourisme qui est axée sur le développement durable et la préservation de la faune et de la flore. Contrairement au tourisme durable ou au tourisme responsable, l’écotourisme concerne avant tout les espaces naturels. Le principe étant de voyager dans des lieux naturels tout en les préservant.

Ce phénomène est né entre les années 1970 et 1980 car c’est à cette époque que l’on a commencé à s’inquiéter du bien-être de la terre.

Grâce à l’écotourisme, on découvre le lieu visité sous un angle totalement différent en appréciant simplement la beauté de la nature sans la dégrader.

Cependant, cette forme de tourisme est plus coûteuse que la version standard car elle nécessite des infrastructures spécifiques de recyclage et d’énergies propres ainsi que de matériaux peu nuisibles à l’environnement. De ce fait, certains pays n’ont pas les ressources économiques nécessaires pour mettre en place un tel système.

Enfin, les destinations écotouristiques les plus connues sont le Costa Rica et les Iles Galápagos, mais l’écotourisme se pratique partout dans le monde ainsi que près de chez nous comme par exemple à Zermatt. Ce travail est axé sur le développement de l’écotourisme à Zermatt.



[i] Définition donnée par le Larousse.fr

 

More...


Entre tourisme de masse et retour aux sources, le paradoxe de la haute montagne

post by : nils.schoepke



L’engouement pour la montagne n’a cessé de croître au fil du temps. Le nombre d’adeptes affiliés au Club Alpin Suisse au cours de son histoire illustre cette tendance générale à aller vers la nature afin de s’émanciper d’un quotidien toujours plus urbanisé.

Quels sont donc les facteurs responsables de ce succès ?

Au travers de différentes sources, les principaux déterminants responsables de ce phénomène sont les suivants. Premièrement, l’urbanisation croissante est une des raisons majeures à la croissance de la demande pour la montagne, toujours plus de monde s’installe en ville et ce phénomène tend à s’accroître. Ensuite, le réchauffement climatique a une forte incidence sur le choix du séjour en montagne. Selon les spécialistes, l’augmentation prévue de la température sera deux fois plus importante en Valais, et plus généralement dans les vallées montagneuses que dans le reste du monde. A cela s’ajoute un phénomène non pas nouveau mais qui a pris une ampleur considérable avec l’avènement des réseaux sociaux : l’effet de mode. La puissance incitationnelle d’internet génère un fort problème de concentration dans l’espace.

La principale répercussion de ce tourisme alpin massif est la pollution. Nous voyons ici un paradoxe, plus la montagne attire du monde par son aspect préservé, plus elle est polluée. Cette augmentation du tourisme en haute et moyenne montagne est donc la principale cause de la pollution qu’elle engendre elle-même.

 

More...

Lausanne Tourisme, analyse de destination

post by : amnore.idrizi



Résumé

Lors de ce travail de groupe, nous avions comme mission d’analyser une station touristique et de trouver quatre innovations. Notre choix s’est porté sur la ville de Lausanne car c’est une ville dynamique qui dispose déjà de nombreuses infrastructures touristiques. Son tourisme d’affaire est en forte croissance grâce à la conjoncture économique actuelle dans la région et son tourisme de sport et de loisir n’est pas en reste mais il peut être amélioré.

Afin de trouver les activités les plus attrayantes et faciles à réaliser pour la ville, chaque personne du groupe a développé une innovation. Nous nous sommes basés sur le rapport de gestion de l’année 2016 pour comprendre les perspectives de développement de l’office du tourisme. Il souhaite profiter des manifestations existantes pour proposer des activités en annexes. Cette organisation est également consciente que les clients recherchent des moments uniques à vivre.

Nous sommes venus à la conclusion que la zone d’Ouchy n’était pas suffisamment exploitée de manière hebdomadaire durant l’été et c’est pourquoi nous avons proposé d’installer des food trucks les jeudis afin que les Lausannois et les visiteurs puissent se retrouver et profiter du bord du lac. Deux innovations ont profité d’infrastructures déjà présentes dans la ville. Nous avons pensé à proposer une balade gourmande pendant le “ Festival des lumières”. Cette activité permettra d’avoir une activité payante sur ce parcours gratuit. Nous avons ensuite repris un élément unique et historique à Lausanne qui est la tradition du guet de la cathédrale qui crie l’heure chaque soir. Ce moment fera vivre une expérience unique aux participants accompagné d’un repas avec une vue sur la ville. La dernière innovation a été choisie en fonction du tourisme expérientiel qui consiste à faire vivre des moments originaux. Nous avons eu envie de proposer aux propriétaires de bateau de faire profiter les touristes d’une nuit insolite dans leur cabine. La location se ferait sur le principe d’Airbnb.

 

More...

Redynamisation de la destination Jura & Trois-Lacs : analyse et développement de nouvelles offres

post by : estelle.kruegel



La destination Jura Trois-Lacs est une association de sept régions, qui existe depuis 2011. Elle regroupe le pays de Neuchâtel, le canton du Jura, le Jura Bernois, Bienne Seeland, Soleure et région, la région lac de Morat ainsi que la région d’Yverdon-les-Bains. Du fait qu’elle représente 10% du territoire suisse, cette destination a énormément à offrir aux touristes de son propre pays comme aux touristes du monde entier. Grâce à ces différents USP et à ses innovations prometteuses, Jura Trois-Lacs risque de ne décevoir personne. 

Jura Trois-Lacs: caractéristiques 

Du haut de ses six cantons, Jura Trois-Lacs se place comme étant la plus grande destination de Suisse. Bien qu’elle ait connue une baisse de nuitées de 1,3% en 2016, elle risque de remonter avec la promotion de ses sites naturels comme le Creux du Van ou même sa perfection dans l’horlogerie. Etant vendue dans les pays limitrophes et à l’étranger grâce à « Suisse Tourisme », elle réussit à attirer une clientèle plus que variée. De plus, grâce au succès de la Neuchâtel Tourist Card, le projet prévoit de se déployer dans toute la destination si possible.

Jura Trois-Lacs: innovations prometteuses  

Pour continuer d’accroître ses visites, Jura Trois-Lacs a de quoi émoustiller les petits comme les grands. Etant donné que la destination se trouve sur « The Grand Tour of Swizterland », il serait intéressant d’aménager les hôtels sur ce circuit avec des stationnements privés ainsi que d’autres prestations pour accueillir les motards. Toujours autour de ce circuit, les amateurs de photographie pourront prendre leur meilleur cliché depuis une empreinte de pieds qui sera installée sur différents sites. 

Un autre projet concerne la création de sept parcours didactiques pour les familles avec une halte gourmande dans une métairie à la fin de la balade. Pour les moins sportifs, des croisières sur les différents lacs de la destination proposeront diverses animations accompagnées d’une dégustation de produits du terroir. Afin de conquérir les adeptes de vélo, la création de nouvelles pistes chronométrées seront rendues disponibles entre Macolin et Bienne pour rendre la région dynamique. 

 

More...

La Vallée de Joux

post by : leabeatr.berset



La vallée de Joux est une vallée située dans le sud-ouest du massif du Jura, dans le canton de Vaud (Suisse). Elle est composée de trois communes : Le Chenit, Le Lieu et L'Abbaye qui comptent plusieurs villages et hameaux. C'est l'un des berceaux de l'horlogerie mécanique de haut de gamme et de nombreux ateliers des plus fameuses manufactures horlogères suisses s'y trouvent, comme Audemars Piguet, Jaeger-LeCoultre, Breguet, Blancpain. Les habitants de la vallée de Joux sont appelés les Combiers. Quand ils parlent de leur région, ils disent simplement : « La Vallée ».

Très touristique, la Vallée de Joux fait venir un certain nombre de toursites tout au long de l'année, que ce soit en été ou en hiver avec son fameux lac gelé. Son objectif princial est de mettre en valeur le patrimoine naturel mais également de coordonner et favoriser toutes les activités et manifestations de la région. L'Office du tourisme s’occupe aussi de la vente de billets de spectacle, éditent des documents touristiques et disposent d’une centrale de réservation hôtelière et para-hôtelière. 

La région de la Vallée de Joux est très développée dans l’industrie horlogère. La destination exploite déjà ce produit grâce au musée « Espace Horloger ». Mais nous pensons qu’il y a encore d’autre possibilité d’exploiter ce produit. De plus, le lac en hiver se transforme en la plus grande patinoire d’Europe. Cette attraction a attiré beaucoup de touristes venus de toute part. 

Afin d'agrandir la notoriété de cette région, nous proposons 4 produits de développement: une balade gourmande qui aurait lieu une fois par année, une activité estivale qui se nommerait "la trottinette sur herbe", un hôtel sous forme de bulle sur le Mont-Tendre et pour terminer, un partenariat avec trilatéral entre les Manufactures de Hautes-Horlogeries et JMC Lutherie. 

More...

Nendaz

post by : Nicolas Mari



Nendaz est une station touristique alpine située dans le Valais central, qui est principalement connue pour son grand domaine skiable en hiver, les 4 Vallées, qui relie des destinations comme Verbier ou Thyon 2000 dans un seul même domaine. En été, l’USP de Nendaz s’articule autour de ses bisses, petits canaux d’irrigations à faible déclivité qui font office de randonnées, ainsi que le Mont-Fort, un sommet de 3300m accessible toute l’année. La station est aussi connue par des évènements tels que le Festival des Cors des Alpes ou le Nendaz Freeride en hiver.

La société anonyme « Nendaz Tourisme SA » compte 10,2 employé à plein temps. Sa principale source de revenus sont les taxes de séjours qui apportent plus de 50% des produits. La mission de l’entreprise est de renforcer sa position de plateforme régionale au service de ses partenaire locaux mais aussi de ses clients.

En tant que produits phares, il y a tout d’abord « Les bisses » qui sont des canaux d’irrigation sur lesquels des itinéraires de randonnée ont été implantés. Nendaz a 98 km de promenades le long de 8 bisses et ce produit est praticable du printemps à l’automne. Ensuite, « Le plan du fou » est un col qui se trouve à 2430m d’altitude et on s’y rend soit en télécabine, soit à pied en passant par la dent de Nendaz. Pour terminer, « La Via Cordata » qui est un parcours de randonnée, d’escalade et d’Alpinisme dont il existe 2 parcours. Le premier passe parle sommet du Mont-Fort, totalement accessible en remontées mécaniques. Le deuxième en revanche passe par le lac de Cleuson. Contrairement au premier parcours, la descente se fait à pied.

 

La station de Nendaz comporte un total de 22'380 lits. En 2015, 667 000 nuitées touristiques ont été enregistrées, dont 72% des nuitées en hiver, et 28% en été. Les résidences secondaires sont majoritairement occupées, à raison de 275'670 nuitées en 2015, suivi des agences de location qui ont loué 156'807 biens et en troisième position, les locations de propriétaires pour 76'147 nuitées.

Nous proposons comme idées novatrices pour les remontées mécaniques de construire une tyrolienne dans la zone du Mont-Fort pour attirer plus de clientèle en été ; la mise à disposition d’un minigolf pour tous les partenaires hébergeurs de la station avec la thématique des bisses reprise dans les parcours; pour le secteur Outdoor, l’implantation d’un labyrinthe en bois dans la plaine de Tortin, à 2000 mètres entre deux montagnes, qui permettrait une offre ludique et inédite pour les familles ; et finalement, pour la destination dans son ensemble, l’idée de projeter des films contre la paroi du barrage de Cleuson.

 

Nendaz tourisme privilégie, depuis de nombreuses années, les collaborations avec différents partenaires pour optimiser sa présence en Suisse et dans les pays étrangers. Suisse Tourisme s’occupe d’organiser les campagnes d’hiver et d’été mais aussi celles spécialement faites pour les familles. Valais/Wallis Promotion gère la coordination pour campagnes Suisse Tourisme et la collaboration pour l’accueil des médias et TO. Les 4 Vallées fait les Promotions communes des remontées mécaniques pour la saison d’hiver et s’occupe également de certains groupes de travail comme le VTT en été, la valorisation du Mont-Fort et la communication. Télénendaz s’occupe des plans de communication nationale, des promotions sur le marché Suisse et des événements et sponsoring. Partenaires locaux gère la collaboration pour l’accueil des médias, de voyages de presse ou de TO.

                                                                                             

Mis-à-part les marques, Nendaz tourisme est aussi affilé à un certain nombre de labels de qualité, tels que le label Valais excellence, le label de qualité pour le tourisme suisse ou encore Familly destination qui distingue les localités et les destinations de vacances qui axent leurs offres de manière ciblée sur les besoins et les souhaits des enfants et de ceux qui les accompagnent.

More...

La maison Cailler et la Gruyère

post by : tanjajul.broch



La maison Cailler est la première fabrique moderne de Suisse fondée par François-Louis Cailler en 1819, grâce aux machines qu’il a créées. Le petit fils de François-Louis, Alexandre-Louis Cailler se promena un jour dans la région de Broc en Gruyère. Il trouva l’endroit parfait pour créer une nouvelle fabrique car l’endroit était à proximité d’une ligne de chemin de fer. En 1929, Nestlé achète la compagnie. 

Nous nous sommes donc intéressé la question suivante :

Qu’apporte la maison Cailler à la région de la Gruyère ?

Tout d’abord, le nombre visites de la maison Cailler est de 386'046 en 2015. Il s’agit du site le plus visité de Suisse Romande. En comparaison avec d’autres endroits de la région de la Gruyère, le château de la Gruyère a enregistré 163'954 visites et la maison de la Gruyère AOP a enregistré 151'988 visites. 55% des visiteurs sont étrangers dont 80% sont européens et 45% sont Suisses dont 75% de Romands. Il y a aussi une grande augmentation de visiteurs asiatiques. La maison Cailler collabore avec l’UFT (union fribourgeoise de tourisme) et Gruyère Tourisme pour attirer les visiteurs. Il y aura un nouveau partenariat avec Swiss Tourisme pour 2017. Ils organisent aussi des portes ouvertes ainsi que des événements autour de thèmes ou de fête. Par exemple la St-Valentin. Il y aussi la présence de Géraldine Müller qui a participé au « World Chocolate Master » en 2015 à Paris. Au niveau des hébergements, il est difficile de dire le nombre exact que rapporte la clientèle Cailler à la région de la Gruyère. Selon une étude faite par l’UFT, ils ont analysés durant une journée en décembre 2015 et une journée en février 2016 en Gruyère. La constatation que l’UFT a faite est que 80% des personnes se rendant à la Maison Cailler sont des excursionnistes. Et que seul 20% des personnes interrogées à la Maison Cailler sont des touristiques. Ces derniers restent principalement 1 à 2 nuitées. Il faut faire attention en parlant de ces chiffres carl’échantillon des personnes interrogées à la Maison Cailler se monte à 250 personnes.

More...

Rock the pistes - Ça bouge dans les stations

post by : Pfaendler Nina



Aujourd’hui, les stations de ski suisses sont parfois mises à rude épreuve d’une saison à une autre (forte concurrence régionale et internationale, franc fort, météo, enneigement, etc.). Les stations doivent se démarquer et trouver de nouvelles stratégies marketing.

C’est le cas des Portes du Soleil, domaine franco-suisse de 12 stations, qui organise depuis 2011 le festival Rock the Pistes.

Ce festival unique en Europe propose à la mi-mars, 5 concerts en plein après-midi, répartis sur une semaine, dans les stations principales. C’est une programmation de qualité qui défile chaque année sur ces scènes éphémères aménagées à même les pentes de ski.

Pas besoin d’un billet spécial, les concerts sont gratuits. Il suffit de se munir de son forfait et de ses skis pour rejoindre la foule et aller applaudir des artistes comme Charlie Wintson, Shaka Ponk, Babyshambles, The DO ou encore Skip the Use.

Durant cette même semaine, une trentaine d’autres concerts ont également lieu en après-ski au cœur des stations et un jeu de piste est également organisé sur 2 jours à travers le domaine skiable.

 

Quel est le but ? Qui y participe ?

En ce qui concerne le programme musical de la prochaine édition, les têtes d’affiche sont Charlie Winston, Selah Sue, Brigitte, Dub Inc. et The Do. Ces groupes font partie de divers univers musicaux, les festivaliers pourront donc profiter de concerts Folk, Reggae, Soul et Rock. Le public cible est par conséquent très large ce qui permet à des personnes qui ne sont pas forcément des adeptes de la montagne de découvrir le domaine des Portes du Soleil de manière différente et dans l’idéal de revenir à l’avenir.

Autour des 35 concerts géants, il existe de très nombreuses animations, tels que des jeux de pistes visant à mieux faire connaître le domaine et ce, de manière ludique.

En fait, ce que les organisateurs souhaitent démontrer, c’est la très grande variété des Portes du Soleil.

 

Quelles en sont les retombées ?

Rock the pistes est utilisé majoritairement pour faire connaitre la station, 25'000 festivaliers recensé en 2014, et amener des gens dans le domaine skiable à la fin de la saison de ski. En offrant des concerts de renommée internationale avec l’achat du forfait de ski, ils attirent une clientèle très large, qui ne viendrait pas forcément skier à cette période de l’année. Une majorité des concerts ne sont pas accessible à pied. Ceci incite les gens à faire du ski, car les concerts ont lié à divers endroits dans les Portes du Soleil, et leur faire découvrir le domaine skiable. Avec le festival, le domaine des  Portes du Soleil fait parler de lui dans les médias, et fait vivre ses stations à une période ou il n’y aurait, sinon, pas beaucoup de monde. Le festival bénéficie également aux divers hébergements, en proposant des deals combinant l’abonnement de ski et l’hébergement.

 

Qui d’autre fait quoi ?

Le festival Rock the Pistes fait partie d’une catégorie naissante de festivals bien spécifiques ayants lieu dans des stations de ski. Ainsi, les stations de Les Marécottes, Morgins, Verbier, Zermatt ou encore Crans-Montana organisent chacun un festival de musique, plus ou moins sur les pistes de ski avec leurs spécificités propres.

L’ « Avalanche Festival » des Marécottes allie compétition de ski freestyle suivie d’un after-ski en musique et soirée avec plusieurs concerts au programme.

Morgins organise le « C’est l’Hiver ! » Festival qui vise à animer la station le temps d’un weekend, avec une série de concerts le vendredi et samedi soir et la possibilité de combiner forfait de ski et ticket de concert.

Verbier tente une conversion de son évènement jusqu’alors plutôt sportif, le « Verbier High Five Carlsberg » dans le but de redonner un nouveau souffle à cette animation et d’en augmenter sa popularité. Ainsi, lors de la dernière édition, les participants aux épreuves de ski ainsi que tous les skieurs sur le domaine pouvaient également assister à un concert de Marlon Roudette.

Le Zermatt Unplugged, déjà bien connu, propose des concerts un peu partout dans la station, dont quelques scènes sur les pistes de ski.

Finalement, le fameux Carpices Festival de Crans-Montana, qui n’a plus besoin d’être présenté, clôt la série de festivals de stations de ski. Ce dernier ne propose pas de concerts sur les pistes, mais se déroule néanmoins également pendant la saison de d’hiver.

 

Quel autre concept de festival pourrait-on imaginer ?

On pourrait imaginer une série de festivals découlant du même concept mettant en avant d’autres formes de divertissement ou d’art. Dans le cadre des stations de skis, il est impératif de ne pas oublier que leur localisation ainsi que l’ensemble des contraintes liées à la logistique demandent une organisation particulière pour ce type d’événements.

Néanmoins, nous sommes d’avis que ce concept pourrait parfaitement s’appliquer au cinéma, par exemple. En effet, en aménageant des salles en plein air, il serait tout à fait possible de projeter des films, en fin de journée. Ce concept permettrait aux sportifs de terminer leurs journées sur une note de détente et viserait également un autre type de public préférant peut-être les ambiances plus calme des salles obscures aux foules survoltées des concerts. En outre, le fait d’utiliser les particularités d’un lieu rend l’offre proposée unique. En effet, un festival de cinéma open-air ayant lieu en juillet, sur les bords du lac n’est en rien similaire à un festival qui aurait lieu en pleine montagne durant l’hiver.  

 

Conclusion

Rock the piste est un excellent moyen permettant de drainer une clientèle durant la fin de saison de sports d’hiver - période particulièrement calme pour le tourisme. Parallèlement, en fonction de la localisation des diverses scènes et la variété d’artistes s’y produisant, il favorise la découverte des diverses stations du domaine skiable ainsi que l’hétérogénéité du public. Sans compter les animations annexées, proposées par l’organisation, qui proposent un large choix d’activités pour chacun.

L’organisation d’un festival de ce type sur un domaine skiable permet de dynamiser l’image des stations de ski et de diversifier l’offre touristique.

À l’avenir ou pour les domaines qui n’ont pas encore créé d’événements tels que ces festivals, il serait judicieux de s’en inspirer afin de créer une offre différente mais néanmoins attractive.

More...