Quel avenir pour les musées en Suisse

post by : sarah.zoffelgr



Définition d'un musée

 

Le conseil international des musées (ICOM), définit le musée ainsi :

Le musée est une institution permanente, sans but lucratif, au service de la société et de son développement, ouverte au public et qui fait des recherches concernant les témoins matériels de l’homme et de son environnement, acquiert ceux-là, les conserve, les communique et notamment les expose à des fins d’études, d’éducation et de délectation.

 

 

 

More...

Impact d’Airbnb face aux hôtels des différentes régions de Suisse

post by : lucie.gotz



Dans l’hébergement touristique la concurrence est présente depuis toujours, mais avec l’arrivée d’une plateforme bien particulière, Airbnb, celle-ci prend une autre dimension. Dans ce document, une approche de la manière dont Airbnb influence les marchés de l’hôtellerie est présentée. Après une brève présentation de ce qu’est Airbnb, une approche plus approfondie est effectuée sur l’impact que l’on constate dans les régions touristiques de Suisse et dans les grandes villes.

 

More...

Influences des sites d'évaluation sur l'hôtellerie romande

post by : fanny.deprez



Cette étude de cas s’intéresse à l’influence des sites d’évaluation sur les établissements hôteliers. Deux professionnels de la branche, dont le Président de l’Hôtellerie Romande : Philippe Thuner et la Responsable Sales & Marketing du Modern Times Hotel : Blandine Cuenot, ont contribué à l’enrichissement de ce rapport en plus des informations trouvées sur différentes sources en ligne. Dans ce travail, autant d’avantages que d’inconvénients ont été trouvés. Les sites d’évaluation sont désormais omniprésents dans la vie des hôteliers et peuvent se révéler problématiques quant à l’évolution de ces derniers. Par conséquent, ils devront maîtriser et développer de nouvelles stratégies.

 

 

More...

Hotel rooms for several hours.

post by : veronika.nedachin



Based on the article from L’UsineDigitale published on the 21st November 2016.

Nowadays, the industry of tourism is developing very fast. Every year there are new trends which are appearing in terms to attract clients and to offer the best quality of service. Hospitality industry is not an exception. Due to the increasing demands from the customers side and rising competition the , accommodation providers and booking platforms should react really fast and show the constant improvement. More and more different type of offers are appearing on the market, some examples would be: flexible arrival and departure hours, cards for the public transport and even an availability to get a room in the hotel for several hours. 

As the study shows there is a high demand for renting a room not for the whole night, but for several hours, especially during the day time. Previously, this offer has existed only in several hotels (normally, hostels and limited service ones) and few cities. However, now the situation has dramatically changed. Therefore, several booking platforms in the cooperation with hotels and other accommodation providers started to offer this opportunity. This service is getting more and more popular in European countries, Canada and the USA. The main providers are Dayuse, Byhours and Recharge and even Booking.com. Airbnb platform does not propose this offer for the current moment.

After analyzing all these websites I have decided to base my observations on Dayuse as I have noted that it had the biggest amount of offers for the chosen date (for the region of Geneva). Moreover, it is widely used in Switzerland and is specializing on the type of service chosen for this study. The growth of a company and its success is also incredible as in 2015 the revenue was 10 million and in 2016 it has achieved a turnover of 20 million euros. This website is working as a booking platform. Customers are able to choose their aimed destination and the date. Afterwards, they would be forwarded to the page with all the offers for the region. These offers include the name of the hotel, an exact city of the location and then available hours of the stay and the price.

As it has been already mentioned, this trend is applicable to Switzerland as well. DayUse is cooperating with a huge amount of Swiss hotels all around the country. This offer is a good opportunity for both, customers and suppliers of the service. First of all, it helps hotels to maximize profit as there is a high percentage of empty rooms during the day time. Moreover, the same room can be sold several times per day. Finally, it attracts new type of costumers who would not consider an option to book a hotel for the night (Ex. transit flight passengers). The applications of this offer may vary. For sure, it will attract business customers who are coming to such cities as Zurich and Geneva for the working purposes, as

1.)    People who are having a day-long conference and who would like to have a rest for several hours.

2.)    People who are having business meeting, so a hotel room can be a replacement of a meeting room. (applicable while there are only a few participants, or for VIP customers who would prefer a 5-star hotel room and less formal atmosphere).

This service is attracting not only business customers, but also leisure customers. More and more people are travelling by car and would also like to have a rest meanwhile, some couples are attracted by this offer as they are searching for a new experience. Therefore, this trend is very practical and becoming more and more popular.

However, there are still a lot to improve. First of all, there is a limited list of hotels available in Switzerland. In the region of Geneva there are quite a lot of different properties from different categories, while in the Canton of Vaud there are really few offers per city. There are no offers for one hour, the minimum is three hours, as in other countries you are able to book a hotel for this period of time. Therefore, this service should be further developed in the region, as Switzerland has a high potential, because the destination itself attracts a lot of tourists, it has several airports with a huge number of international flights and is hosting a lot of international conferences and meetings. 

More...

Leysin tourisme

post by : justinec.mayenzet



La station de Leysin fait partie de l’association touristique Aigle-Leysin-Col des Mosses, qui est une coopération entre les trois offices du tourisme afin d’être plus efficaces et d’avoir plus de subventions. En effet, ils reçoivent des subventions de chaque commune, ainsi que des taxes de séjour communales et des cotisations des membres, qui sont par conséquent plus élevées.

Les missions de Leysin tourisme sont de s’adapter aux différentes clientèles et de leur offrir le plus possible d’activités différentes. Ils sont neuf employés, dont deux à plein temps et un apprenti, à s’occuper de l’information, de l’accueil, du marketing, de la comptabilité, de l’hébergement, de l’animation et de l’informatique.

La station enregistre un nombre approximatif de 200'000 nuitées pour un nombre total de 5'000 lits. Cela équivaut à un taux d’occupation de 80% en hiver et de 58.4% à l’année. Le nombre de lits dans les résidences secondaires s’élève à 915, qui payent la taxe de séjour, cependant la commune ne tient pas une comptabilité plus précise concernant le nombre de lits marchands et non-marchands.

Les USP de la destination sont les Tobogganing park et le restaurant tournant Kuklos. Pour l’ensemble de l’association touristique, le Château d’Aigle en fait aussi partie. Les marques sous lesquelles la destination se vend sont Leysin Oxygène des Alpes, Vaud région du Léman (pour la Suisse) et Suisse Tourisme (pour l’étranger).

Les idées nouvelles que nous proposons pour la destination sont :

·       Pour le secteur des remontées mécaniques : remettre le snowboard au goût du jour, particulièrement car Leysin était la première station à offrir des pistes pour le snowboard. Afin d’y parvenir, l’idée principale est d’organiser des compétitions pour attirer du monde, autant des coureurs que des spectateurs.

·       Pour l’hébergement : réaménagement d’un hôtel à l’abandon (anciennement solarium) en hôtel wellness.

·       Pour les activités outdoor : de nouvelles activités d’été comme les trottinettes, les luges à roulettes et une via ferrata qui se termine par des tyroliennes.

·       Pour la destination dans son ensemble : proposer des après-skis avec des bars à neige et discothèques afin d’occuper les skieurs en fin de journée.

More...

Les 4 saisons de Morgins

post by : Tréhan Sébastien



Forte de différents événements tout au long de la belle saison, Morgins se met en scène surtout à travers le sport mais aussi d’autres thèmes comme les produits du terroir, la santé et le chant. Grâce à ces événements, associés aux différents USP, comme la chasse à l’arc qui permet de s’initier au tir à l’arc dans la nature, le Dévalkart qui fait descendre les pistes sur une petite voiture et « C’est l’hiver festival » qui donne rendez-vous à la scène suisse et une tête d’affiche internationale, la station est animée tout au long de l’année. Une commission spéciale d’animations avec un représentant à l’office du tourisme est chargée d’organiser les événements tandis que le bon fonctionnement des différentes prestations est assuré par les remontées mécaniques et les 6 employés de Morgins Tourisme. Cette association ne comporte aucun employé diplômé en tourisme de Sierre mais deux stagiaires pré-HES en Evénements et Animations. Ses missions sont la participation à l’élaboration de la politique locale du tourisme, la représentation et la défense des intérêts du tourisme local, la gestion du groupe d’activités « Morgins Tourist Service » avec l’accord du conseil municipal, l’exécution des tâches déléguées par la commune (taxes de séjour). Morgins Tourisme se doit aussi d’assumer l’information, l’animation et la promotion du tourisme local ainsi que de favoriser les manifestations et équipements touristiques, culturels et sportifs de la station et peut avoir des activités commerciales.


Morgins se vend essentiellement à travers la marque « Les Portes du Soleil », avec qui elle collabore depuis 50 ans. Cela lui permet d’atteindre les marchés nationaux (Suisse et France) mais aussi les marchés secondaires qui sont le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne. Ensemble, ils réalisent des campagnes de communication sur l’été et l’hiver, les produits innovants et les grands événements. Morgins Tourisme collabore également avec des partenaires locaux (hébergeurs, écoles de ski, commerçants, …) avec qui ils créent des offres spéciales ou des packages et coordonnent certaines tâches comme l’accueil des médias, la mise en place d’opération de promotion et de relations publiques, l’accueil d’événements et l’organisation de nouvelles animations. L’office du tourisme s’assure aussi une bonne visibilité via Suisse Tourisme et Valais Wallis Promotion avec une participation annuelle à ces organisations. Le financement de Morgins Tourisme est assuré à près de 50% par les taxes de séjour, à un peu plus de 25% par les subventions communales et les recettes des animations et seulement 5% via la taxe d’hébergement, le reste étant constitué des cotisations, des ventes et d’autres petites sources de financement. Malgré tous ces partenariats, les nuitées marchandes (hiver et été) sont en nette baisse depuis l’hiver 2012/2013, avec près de 10'000 nuitées de moins cette année par rapport à la précédente.  

Concernant les innovations que nous pourrions proposer pour l’hébergement, créer un igloo au bas ou au sommet des remontées mécaniques pourrait attirer les clients en quête d’originalité. Pour les remontées mécaniques, une luge d’été type « Skyline » serait tout à fait envisageable. Il s’agit de créer une piste en béton sur l’extérieur des pistes de ski pour y faire rouler des luges individuelles. Pour varier les sports d’été et ne pas se focaliser sur la randonnée, il faudrait doter la station d’un mur d’escalade extérieur imitation roche, ou alors d’une via ferrata. Finalement, malgré le fait que la station soit très animée via des événements, il serait judicieux d’avoir une vie diurne et nocturne constamment active. Pour ce faire, il faudrait construire une galerie marchande avec des magasins pour les jeunes, un club, des bars et d’autres boutiques pouvant leur donner envie de venir à Morgins.
 

More...



L'authenticité d'Arolla

post by : Pfaendler Nina



Dans le cadre de notre projet d’incoming nous avons choisi d’analyser la station d’Arolla.

Notre proposition d’USP pour « Val d’Hérens Région » sont : Arolla (Dent Blanche, neige naturelle), la Patrouille des Glaciers et l’authenticité. Apparemment, la région est déjà fortement consciente de ses atouts : Arolla, la marque d’Hérens et les traditions vivantes. Cela montre que nous allons généralement vers la même direction. Comme expliqué dans le paragraphe suivant, ils peuvent déjà mettre plus en valeur Arolla via leur site internet. Ensuite, notre proposition d’« authenticité » regroupe justement toutes les coutumes locales très bien préservées du Val d’Hérens, c’est-à-dire : les vaches de la race d’Hérens, le carnaval, l’architecture, l’agriculture et les produits du terroir. Finalement, nous pensons que la patrouille des glaciers représente un événement qui possède déjà une grande renommée et un bon support médiatique. Le Val d’Hérens devrait l’intégrer comme un événement important de l’année. Pourquoi ne pas en profiter pour stimuler la promotion de la région et peut-être organiser quelques activités liées à la PDG ?

Evolène 2025 est un projet qui a été initié par la commune d’Evolène en 2013. Il a pour but de définir un programme d’actions concret pour répondre aux objectifs de développement économique et touristique de la commune. Il concerne tous les acteurs du tourisme ainsi que tous les habitants de la commune qui ont eu la possibilité de s’exprimer à travers des thèmes. De là en sont ressorties 6 idées principales pour le futur plan d’action.

Actuellement, le plan d’action a été publié et accepté par la commune :

1.       Organiser le pilotage de la destination

2.       Développer un tourisme 4 saisons

3.       Promouvoir et valoriser l’identité évolénarde (image) via la création d’une marque territoriale associée à chaque produit ou évènement touristique

4.       Organiser l'émergence de projets du territoire via la création de pôles touristiques

5.       Soutenir la professionnalisation de l’activité touristique (formation & synergies)

6.       Garantir la qualité de l'activité touristique (excellence et labellisation)

Notre proposition de produit global pour la destination d’Evolène Région est l’amélioration de leur site internet. Très agréable d’apparence, il nécessite cependant quelques modifications à notre goût pour rendre la navigation plus aisée.  En effet, nous avons senti la volonté de promouvoir une région plutôt que des villages, ce qui est un très bon point. Cependant, nous trouvons qu’il faudrait plus mettre en avant les villages du Val d’Hérens (et des 3 domaines skiables que sont Arolla, Evolène et La Forclaz).  Cela consisterait simplement à introduire plus d’images des villages et du Val d’Hérens (avec vue sur la Dent-Blanche) sur le site internet (images défilantes en page d’accueil). Il faudrait également afficher ces images dans la partie du site appelée « patrimoine bâti ». Les gens se feront alors une meilleure idée générale de la localisation des villages du Val d’Hérens. Cela pourrait éviter de « mauvaises surprises » et au contraire informer plus facilement les gens des possibilités de déplacement entre ces villages afin qu’ils aient envie de découvrir la vallée dans son intégralité.

La proposition pour l’hébergement serait de rénover les anciens mazots afin de pouvoir les transformer en maisons d’hôtes ou en gîtes. Il faut en effet garder l’authenticité du village d’Arolla qui est un avantage pour promouvoir la destination en comparaison à d’autres stations où trop de gros bâtiments ont été construits. Il faudrait également rénover les hôtels tout en préservant l’architecture actuelle. Ces hôtels datent des débuts du tourisme de montagne dans les années 1860 et sont également une plus-value pour la promotion de vacances authentiques à Arolla. Afin de créer du vécu, des petites « surprises » telles que des chocolats seraient mises dans les chambres pour l’arrivée des clients.

La proposition de produit pour les remontées mécanique est de créer un produit Ski Safari dégustation. Ce produit serait vendu en plus de l’abonnement de ski à un prix accessible. L’idée de notre produit est de favoriser le déplacement à ski du client dans le val d’Hérens (surtout Arolla, Evolène et la Forclaz). Le produit inclurait diverses activités à découvrir dans chaque village telles que : fondue dans une cabane de montagne, raclette, dégustation de vin, fromage et viande séchée, etc. Le but est de mettre en avant une activité traditionnelle de chaque village, pour créer un produit global de la vallée. Pour permettre de mener à bien ce produit, il faudrait améliorer le système de bus entre ces stations.

Nous proposons de créer une carte d’hôte du val d’Hérens en été pour favoriser les activités outdoor. Elle serait distribuée à tous les visiteurs payant la taxe de séjour, et pourrait s’acheter à l’office du tourisme. Cette carte inclurait des activités diverses proposées dans le val d’Hérens pour découvrir les villages et leurs activités sportives. Voici une proposition de carte d’hôte possible : gratuité des cars postaux, réductions sur les activités sportives, visite guidée du barrage de la Grande Dixence, entrée gratuite aux musées, visite d’alpage à Chemeuille, dégustation de fromage dans une laiterie, etc. En plus de cette carte d’hôte nous pensons qu’il serait bien d’améliorer le réseau des balades entre Thyon, Arolla, Les Haudères, et Evolène via des bonnes connexions de bus.  Nous voyons donc qu’il est nécessaire d’améliorer le service de cars postaux aussi bien en été qu’en hiver.  

Ces propositions pourraient aider à développer le potentiel touristique d’Arolla et du val d’Hérens. 

More...

Slow Up

post by : Schucany Charlotte



SLOW UP

 

La santé par l’alimentation étant une tendance très présente, nombreux sont les SlowUp et autres partenaires, qui ont décidés, pour la première année en 2015, de mettre en place une collaboration nommée SlowAppetit et déclinée dans les 3 langues nationale. Le principe est de mettre en avant les spécialités régionales et les produits du terroir tout au long des manifestations.

 

Cette initiative a été mise en place grâce à la volonté des participants (environ 20 %), principalement des familles, ayant exprimé le besoin de manger sain durant cette journée et ainsi pouvoir découvrir la région par le sport et la nourriture. Au Jura, les saucisses d’Ajoie seront à l’honneur, alors qu’à la Vallée de Joux le papet vaudois est la célébrité. Le canton latin se concentrera sur la polenta et autres mets froids.

 

De plus, l’application SlowUp permet tout au long du parcours d’obtenir renseignements spécifiques à chaque itinéraire, dates et autres détails de nourriture. On y trouve également des renseignements pour la location de vélos, casques et autres.

 

Tous les domaines, tels que la sécurité, la promotion pour la santé, du sport, des produits du terroir et autres sont représentés par le large éventails de sponsors et partenaires, qui comportent, entre autres la Suva, Promotion Santé Suisse, SportXX Migros, Rivella et Suisse Tourisme.

 

More...

Rock the pistes - Ça bouge dans les stations

post by : Pfaendler Nina



Aujourd’hui, les stations de ski suisses sont parfois mises à rude épreuve d’une saison à une autre (forte concurrence régionale et internationale, franc fort, météo, enneigement, etc.). Les stations doivent se démarquer et trouver de nouvelles stratégies marketing.

C’est le cas des Portes du Soleil, domaine franco-suisse de 12 stations, qui organise depuis 2011 le festival Rock the Pistes.

Ce festival unique en Europe propose à la mi-mars, 5 concerts en plein après-midi, répartis sur une semaine, dans les stations principales. C’est une programmation de qualité qui défile chaque année sur ces scènes éphémères aménagées à même les pentes de ski.

Pas besoin d’un billet spécial, les concerts sont gratuits. Il suffit de se munir de son forfait et de ses skis pour rejoindre la foule et aller applaudir des artistes comme Charlie Wintson, Shaka Ponk, Babyshambles, The DO ou encore Skip the Use.

Durant cette même semaine, une trentaine d’autres concerts ont également lieu en après-ski au cœur des stations et un jeu de piste est également organisé sur 2 jours à travers le domaine skiable.

 

Quel est le but ? Qui y participe ?

En ce qui concerne le programme musical de la prochaine édition, les têtes d’affiche sont Charlie Winston, Selah Sue, Brigitte, Dub Inc. et The Do. Ces groupes font partie de divers univers musicaux, les festivaliers pourront donc profiter de concerts Folk, Reggae, Soul et Rock. Le public cible est par conséquent très large ce qui permet à des personnes qui ne sont pas forcément des adeptes de la montagne de découvrir le domaine des Portes du Soleil de manière différente et dans l’idéal de revenir à l’avenir.

Autour des 35 concerts géants, il existe de très nombreuses animations, tels que des jeux de pistes visant à mieux faire connaître le domaine et ce, de manière ludique.

En fait, ce que les organisateurs souhaitent démontrer, c’est la très grande variété des Portes du Soleil.

 

Quelles en sont les retombées ?

Rock the pistes est utilisé majoritairement pour faire connaitre la station, 25'000 festivaliers recensé en 2014, et amener des gens dans le domaine skiable à la fin de la saison de ski. En offrant des concerts de renommée internationale avec l’achat du forfait de ski, ils attirent une clientèle très large, qui ne viendrait pas forcément skier à cette période de l’année. Une majorité des concerts ne sont pas accessible à pied. Ceci incite les gens à faire du ski, car les concerts ont lié à divers endroits dans les Portes du Soleil, et leur faire découvrir le domaine skiable. Avec le festival, le domaine des  Portes du Soleil fait parler de lui dans les médias, et fait vivre ses stations à une période ou il n’y aurait, sinon, pas beaucoup de monde. Le festival bénéficie également aux divers hébergements, en proposant des deals combinant l’abonnement de ski et l’hébergement.

 

Qui d’autre fait quoi ?

Le festival Rock the Pistes fait partie d’une catégorie naissante de festivals bien spécifiques ayants lieu dans des stations de ski. Ainsi, les stations de Les Marécottes, Morgins, Verbier, Zermatt ou encore Crans-Montana organisent chacun un festival de musique, plus ou moins sur les pistes de ski avec leurs spécificités propres.

L’ « Avalanche Festival » des Marécottes allie compétition de ski freestyle suivie d’un after-ski en musique et soirée avec plusieurs concerts au programme.

Morgins organise le « C’est l’Hiver ! » Festival qui vise à animer la station le temps d’un weekend, avec une série de concerts le vendredi et samedi soir et la possibilité de combiner forfait de ski et ticket de concert.

Verbier tente une conversion de son évènement jusqu’alors plutôt sportif, le « Verbier High Five Carlsberg » dans le but de redonner un nouveau souffle à cette animation et d’en augmenter sa popularité. Ainsi, lors de la dernière édition, les participants aux épreuves de ski ainsi que tous les skieurs sur le domaine pouvaient également assister à un concert de Marlon Roudette.

Le Zermatt Unplugged, déjà bien connu, propose des concerts un peu partout dans la station, dont quelques scènes sur les pistes de ski.

Finalement, le fameux Carpices Festival de Crans-Montana, qui n’a plus besoin d’être présenté, clôt la série de festivals de stations de ski. Ce dernier ne propose pas de concerts sur les pistes, mais se déroule néanmoins également pendant la saison de d’hiver.

 

Quel autre concept de festival pourrait-on imaginer ?

On pourrait imaginer une série de festivals découlant du même concept mettant en avant d’autres formes de divertissement ou d’art. Dans le cadre des stations de skis, il est impératif de ne pas oublier que leur localisation ainsi que l’ensemble des contraintes liées à la logistique demandent une organisation particulière pour ce type d’événements.

Néanmoins, nous sommes d’avis que ce concept pourrait parfaitement s’appliquer au cinéma, par exemple. En effet, en aménageant des salles en plein air, il serait tout à fait possible de projeter des films, en fin de journée. Ce concept permettrait aux sportifs de terminer leurs journées sur une note de détente et viserait également un autre type de public préférant peut-être les ambiances plus calme des salles obscures aux foules survoltées des concerts. En outre, le fait d’utiliser les particularités d’un lieu rend l’offre proposée unique. En effet, un festival de cinéma open-air ayant lieu en juillet, sur les bords du lac n’est en rien similaire à un festival qui aurait lieu en pleine montagne durant l’hiver.  

 

Conclusion

Rock the piste est un excellent moyen permettant de drainer une clientèle durant la fin de saison de sports d’hiver - période particulièrement calme pour le tourisme. Parallèlement, en fonction de la localisation des diverses scènes et la variété d’artistes s’y produisant, il favorise la découverte des diverses stations du domaine skiable ainsi que l’hétérogénéité du public. Sans compter les animations annexées, proposées par l’organisation, qui proposent un large choix d’activités pour chacun.

L’organisation d’un festival de ce type sur un domaine skiable permet de dynamiser l’image des stations de ski et de diversifier l’offre touristique.

À l’avenir ou pour les domaines qui n’ont pas encore créé d’événements tels que ces festivals, il serait judicieux de s’en inspirer afin de créer une offre différente mais néanmoins attractive.

More...

Les produits dérivés du Grand Tour

post by : Jordan Roxane



Le Grand Tour est un circuit d'environ 2000 km qui fait le tour de la Suisse en passant par 44 attractions touristiques majeures (ex: le Cervin, la Gruyère, Berne,...). Il est possible de le faire en voiture ou en transport public. Il a été créé en 2015 par Suisse Tourisme et dans un esprit de continuité, des panneaux de signalisation ont été placé à l'automne 2015 tout au long du parcours. Chaque région est libre d'organiser des produits dérivés pour inciter les visiteurs à découvrir leur région. Par exemple, Fribourg Région propose de traverser le canton de Fribourg, de Morat à Gruyères avec une nuitée dans l'hôtel de leur choix sur la route du Grand Tour avec des entrées gratuites et visites pour différentes activités. De plus, sur le site de Suisse Tourisme, les clients peuvent trouver des offres attractives d'hôtels et d'idées d'excursions sur le tracé du Grand Tour.

Le succès du Grand Tour étant difficilement quantifiable, les répercursions sur les régions ne sont toutefois pas à négliger, c'est pourquoi la publicité via les offres dérivées est très importante pour augmenter sa visibilité. Un autre moyen d'atteindre ses objectifs peut être par le biais de la télévision. Par exemple, une nouvelle télé-réalité indienne, invitée par Suisse Tourisme, mets en compétition 6 personnalités indiennes (une cheffe patissière, un journaliste automobile, une photographe, un producteur de film, un bloggeur de voyage et un bloggeur culinaire) qui vont devoir passer par des lieux suisses méconnus des touristes indiens. Les candidats devront en plus donner des conseils d'après leurs professions via leurs blogs. Ceci leur permet de partager leurs aventures et en même temps de faire la promotion de la Suisse en Inde.

Tous les mercredis soirs, une émission d'environ 25 minutes passent à 20h30 sur NDTV Goodtimes (New Dehli Television Group), qui se présente comme la plus jeune chaîne "lifestyle". Elle est suivie par près d'un million de personnes sur facebook et surtout 4,1 millions sur Twitter, ce qui donne une idée du grand nombre de spectateurs potentiels. Les candidats découvrent non seulement des lieux mais aussi la culture (l'histoire, les menus typiques,...). Ainsi, les spectateurs peuvent s'identifier aux candidats d'après leurs avis et ainsi, le produit dérivé suscite une émotion. En résumé, Suisse Tourisme utilise les tendances actuelles pour promouvoir leur produit phare tout en créant un dérivé de celui-ci, permettant une expérience plus authentique et plus personnalisée. En complément des différentes offres forfaitaires de séjours qui ont été créées par les offices du tourisme en Suisse, les visiteurs indiens faisant un court ou long séjour peuvent désormais apprécié notre pays sous un autre angle.

More...