L'oenotourisme

post by : Meuret Loic



Introduction:

L'oenotourisme tel qu'on le connait aujourd'hui est né dans les vignobles californiens dans les années 70 -80. Cepedant, ses premières formes sont apparues au milieu du 20 siècle. Cette forme de tourisme permettait aux vignerons de faire connaitre leur travail. L'intérêt suscité par cette activité s'est naturellment exporté vers d'autres pays producteurs de vin dont la Suisse.

Différents modèles:

La conception de l'oenotourisme en Suisse est différente de celle des Etats-Unis. Dans ce dernier, cet forme de tourisme est plus un divertissement avec ces nombreux produits dérivés qui gonflent les recettes. On estime ce marché au Etats-Unis à près d'un milliard de dollars dont seulement un tiers provient de la vente de vin. En Suisse, l'oenotourisme est plus centré sur son produit central avec des dégustations et l'histoire de ses cépages.

Application en Suisse:

L'oenotourisme s'est principalement développé dans les cantons de Vaud et du Valais. Toutes sortes de concept ont été créé autour de ce tourisme tel que des balades gourmandes, des repas organisés en trois étapes et accompagnés de dégustation de vin différents. Ou encore un tour du valais modulable aux envies des clients qui a pour objectif, la découverte du patrimoine gastronome, viticole et culturel de la région.

Ces régions on su créer un organisme cantonal qui coordonne les activités liées à l'oenotourisme et  permet ainsi de lui donner plus de visibilité au niveau national et international.

More...

Nachhaltige Entwicklung im CH - Tourismus

post by : Waeber Tamara



Der Switzerland Explorer ist ein Tourbus, der zu 100% elektrisch betrieben wird. Er bringt die Kundengruppe, die Ihn mietet, in abgelegene Orte ohne die Umwelt stark zu belasten. Doch hinter dem Bus steckt ein ganzes Unternehmen, das für die Touristen zusätzlich regionale Speisen organisiert, ihnen lokale Sehenswürdigkeiten zeigt und sie in den Kontakt mit der lokalen Bevölkerung bringt.

Die SBB gehören Europaweit zu den Umweltfreundlichsten Bahnen. Ihr gesamtes Netzt ist elektrifiziert und sie beziehen 90% des Stroms aus Wasserkraft. Dazu besitzen sie sechs eigene Kraftwerke und sind an drei weiteren beteiligt.

Die PostAuto Schweiz AG hat sich zum Ziel gesetzt, ihre Busse ganz ohne fossile Brennstoffe zu betreiben. Dazu haben sie in einem ersten Schritt Hybridbusse (Diesel und Strom) eingeführt sowie in Brugg AG die erste Wasserstofftankstelle der Schweiz gebaut.

Der Skilift Tenna ist ein sehr gutes Beispiel für Nachhaltigkeit. Der Skilift ist eher klein, doch seine Solarplatten produzieren 3 mal so viel Strom wie für den Lift gebraucht werden und kann so auch noch Häuser in der Umgebung mit Strom versorgen.

Auch die Monte Rosa Hütte nützt die Energie der Sonne um Strom zu produzieren und können so 90% ihres Energiebedarfs decken. Zudem können sie mit Schmelzwasser das gesamte Wasser für die Hütte gewinnen.

More...

Slow Up

post by : Schucany Charlotte



SLOW UP

 

La santé par l’alimentation étant une tendance très présente, nombreux sont les SlowUp et autres partenaires, qui ont décidés, pour la première année en 2015, de mettre en place une collaboration nommée SlowAppetit et déclinée dans les 3 langues nationale. Le principe est de mettre en avant les spécialités régionales et les produits du terroir tout au long des manifestations.

 

Cette initiative a été mise en place grâce à la volonté des participants (environ 20 %), principalement des familles, ayant exprimé le besoin de manger sain durant cette journée et ainsi pouvoir découvrir la région par le sport et la nourriture. Au Jura, les saucisses d’Ajoie seront à l’honneur, alors qu’à la Vallée de Joux le papet vaudois est la célébrité. Le canton latin se concentrera sur la polenta et autres mets froids.

 

De plus, l’application SlowUp permet tout au long du parcours d’obtenir renseignements spécifiques à chaque itinéraire, dates et autres détails de nourriture. On y trouve également des renseignements pour la location de vélos, casques et autres.

 

Tous les domaines, tels que la sécurité, la promotion pour la santé, du sport, des produits du terroir et autres sont représentés par le large éventails de sponsors et partenaires, qui comportent, entre autres la Suva, Promotion Santé Suisse, SportXX Migros, Rivella et Suisse Tourisme.

 

More...

Randonnée, culture ou les deux?

post by : Mendez Andreisy



La situation aux Etats-Unis

Dans la région de King County, dans l’Etat de Washington, un réseau de sentiers de 280 kilomètres, appelé le King County Regional Trail System, a été mis en place. Les visiteurs ont la possibilité de s’adonner à la randonnée, au vélo ou à l’équitation. Une fois sa construction terminée, le sentier fera un total de 480 kilomètres.
Afin de multiplier l’art public et l’intégrer aux sentiers, le King County  Regional Trail Systeme et le King County Cutural Services Agency ont élaboré l’Art Master Plan.

Comme il fallait quelqu’un pour s’occuper de gérer le côté artistique des parcs de King County, Monsieur Brian Borello a été engagé. Il devait dans un premier temps répertorier les œuvres déjà sur place et dans un deuxième temps déterminer les emplacements des futurs projets. Son rôle a ensuite consisté à s’entretenir avec les différents acteurs de ce sentier pour en cerner les principaux besoins. Le but de cette démarche étant d’améliorer au mieux le passage de ces derniers dans le parc. Ces sentiers sont disponibles en carte interactive sur internet, ce qui permet aux gens de mieux se repérer dans l’espace.

Les œuvres d’art ont été réalisées en harmonie avec la nature en la respectant. Ainsi, peindre des arbres nécessite une peinture spéciale pour ne pas nuire à l’environnement. Les réalisations artistiques sont aussi positionnées de manière à ce qu’elles se marient avec le paysage et l’endroit où elles sont placées. Ceci rend les œuvres uniques. Le succès de ce concept va pousser les initiateurs à aller plus loin et à continuer ce projet. Ils vont développer les réseaux de sentiers.

L’application en Suisse

Grâce à ses nombreuses montagnes, la Suisse possède un excellent réseau de chemins de randonnées. Ces chemins sont très bien aménagés, avec notamment des cartes très précises et détaillées sur le site internet www.wanderland.ch. Ce site internet nous permet de trouver les randonnées possibles aux alentours d’une destination que l’on a choisis. En ce qui concerne les œuvres d’art, il serait tout à fait possible de faire un partenariat avec des artistes régionaux qui seraient d’accord d’exposer leurs œuvres tout au long de ces chemins. Le problèmes est que la Suisse ne fait pas payer ses randonnées, et qu’il serait certainement difficile soit que les artistes acceptent de le faire gratuitement et d’exposer leurs œuvres comme une publicité, soit d’exposer ces œuvres seulement dans certaines randonnées et de les faire payantes.

More...


Rock the pistes - Ça bouge dans les stations

post by : Pfaendler Nina



Aujourd’hui, les stations de ski suisses sont parfois mises à rude épreuve d’une saison à une autre (forte concurrence régionale et internationale, franc fort, météo, enneigement, etc.). Les stations doivent se démarquer et trouver de nouvelles stratégies marketing.

C’est le cas des Portes du Soleil, domaine franco-suisse de 12 stations, qui organise depuis 2011 le festival Rock the Pistes.

Ce festival unique en Europe propose à la mi-mars, 5 concerts en plein après-midi, répartis sur une semaine, dans les stations principales. C’est une programmation de qualité qui défile chaque année sur ces scènes éphémères aménagées à même les pentes de ski.

Pas besoin d’un billet spécial, les concerts sont gratuits. Il suffit de se munir de son forfait et de ses skis pour rejoindre la foule et aller applaudir des artistes comme Charlie Wintson, Shaka Ponk, Babyshambles, The DO ou encore Skip the Use.

Durant cette même semaine, une trentaine d’autres concerts ont également lieu en après-ski au cœur des stations et un jeu de piste est également organisé sur 2 jours à travers le domaine skiable.

 

Quel est le but ? Qui y participe ?

En ce qui concerne le programme musical de la prochaine édition, les têtes d’affiche sont Charlie Winston, Selah Sue, Brigitte, Dub Inc. et The Do. Ces groupes font partie de divers univers musicaux, les festivaliers pourront donc profiter de concerts Folk, Reggae, Soul et Rock. Le public cible est par conséquent très large ce qui permet à des personnes qui ne sont pas forcément des adeptes de la montagne de découvrir le domaine des Portes du Soleil de manière différente et dans l’idéal de revenir à l’avenir.

Autour des 35 concerts géants, il existe de très nombreuses animations, tels que des jeux de pistes visant à mieux faire connaître le domaine et ce, de manière ludique.

En fait, ce que les organisateurs souhaitent démontrer, c’est la très grande variété des Portes du Soleil.

 

Quelles en sont les retombées ?

Rock the pistes est utilisé majoritairement pour faire connaitre la station, 25'000 festivaliers recensé en 2014, et amener des gens dans le domaine skiable à la fin de la saison de ski. En offrant des concerts de renommée internationale avec l’achat du forfait de ski, ils attirent une clientèle très large, qui ne viendrait pas forcément skier à cette période de l’année. Une majorité des concerts ne sont pas accessible à pied. Ceci incite les gens à faire du ski, car les concerts ont lié à divers endroits dans les Portes du Soleil, et leur faire découvrir le domaine skiable. Avec le festival, le domaine des  Portes du Soleil fait parler de lui dans les médias, et fait vivre ses stations à une période ou il n’y aurait, sinon, pas beaucoup de monde. Le festival bénéficie également aux divers hébergements, en proposant des deals combinant l’abonnement de ski et l’hébergement.

 

Qui d’autre fait quoi ?

Le festival Rock the Pistes fait partie d’une catégorie naissante de festivals bien spécifiques ayants lieu dans des stations de ski. Ainsi, les stations de Les Marécottes, Morgins, Verbier, Zermatt ou encore Crans-Montana organisent chacun un festival de musique, plus ou moins sur les pistes de ski avec leurs spécificités propres.

L’ « Avalanche Festival » des Marécottes allie compétition de ski freestyle suivie d’un after-ski en musique et soirée avec plusieurs concerts au programme.

Morgins organise le « C’est l’Hiver ! » Festival qui vise à animer la station le temps d’un weekend, avec une série de concerts le vendredi et samedi soir et la possibilité de combiner forfait de ski et ticket de concert.

Verbier tente une conversion de son évènement jusqu’alors plutôt sportif, le « Verbier High Five Carlsberg » dans le but de redonner un nouveau souffle à cette animation et d’en augmenter sa popularité. Ainsi, lors de la dernière édition, les participants aux épreuves de ski ainsi que tous les skieurs sur le domaine pouvaient également assister à un concert de Marlon Roudette.

Le Zermatt Unplugged, déjà bien connu, propose des concerts un peu partout dans la station, dont quelques scènes sur les pistes de ski.

Finalement, le fameux Carpices Festival de Crans-Montana, qui n’a plus besoin d’être présenté, clôt la série de festivals de stations de ski. Ce dernier ne propose pas de concerts sur les pistes, mais se déroule néanmoins également pendant la saison de d’hiver.

 

Quel autre concept de festival pourrait-on imaginer ?

On pourrait imaginer une série de festivals découlant du même concept mettant en avant d’autres formes de divertissement ou d’art. Dans le cadre des stations de skis, il est impératif de ne pas oublier que leur localisation ainsi que l’ensemble des contraintes liées à la logistique demandent une organisation particulière pour ce type d’événements.

Néanmoins, nous sommes d’avis que ce concept pourrait parfaitement s’appliquer au cinéma, par exemple. En effet, en aménageant des salles en plein air, il serait tout à fait possible de projeter des films, en fin de journée. Ce concept permettrait aux sportifs de terminer leurs journées sur une note de détente et viserait également un autre type de public préférant peut-être les ambiances plus calme des salles obscures aux foules survoltées des concerts. En outre, le fait d’utiliser les particularités d’un lieu rend l’offre proposée unique. En effet, un festival de cinéma open-air ayant lieu en juillet, sur les bords du lac n’est en rien similaire à un festival qui aurait lieu en pleine montagne durant l’hiver.  

 

Conclusion

Rock the piste est un excellent moyen permettant de drainer une clientèle durant la fin de saison de sports d’hiver - période particulièrement calme pour le tourisme. Parallèlement, en fonction de la localisation des diverses scènes et la variété d’artistes s’y produisant, il favorise la découverte des diverses stations du domaine skiable ainsi que l’hétérogénéité du public. Sans compter les animations annexées, proposées par l’organisation, qui proposent un large choix d’activités pour chacun.

L’organisation d’un festival de ce type sur un domaine skiable permet de dynamiser l’image des stations de ski et de diversifier l’offre touristique.

À l’avenir ou pour les domaines qui n’ont pas encore créé d’événements tels que ces festivals, il serait judicieux de s’en inspirer afin de créer une offre différente mais néanmoins attractive.

More...

Camps d’entraînement intensifs

post by : Mouraux Olivier



L’organisation de tels camps apporteraient une nouvelle tendance en matière de tourisme sportif en Suisse. A l’heure actuelle, seuls deux camps sont organisés en suisse, et aux Etats-Unis, de nombreux camps de ce type sont mis en place et même des émissions de télé-réalité sont réalisées. Etant donné qu’énormément de personnes regardent la télévision régulièrement, ces camps deviennent très rapidement connus.

 

Le concept est de développer un camp d'une dizaine de jours d'entraînements intensifs et de remises en forme basés sur différentes activités dépendantes de la saison d'organisation du camp ainsi qu’une alimentation adaptée.

En été les sports types seront principalement des activités en plein air, tels que l'escalade, la course à pied, la natation, le vélo, les courses d'obstacles et la musculation en extérieur. En hiver, des activités telles que le ski, snowboard, ski de fond, entraînements cardiovasculaires et musculaires en salle, alpinisme, hockey sur glace peuvent avoir lieu. En suisse les activités seront réalisées de préférence en altitude de par le fait que l’air est d’une meilleure qualité qu’en plaine, et il est plus agréable de s’entrainer avec un air pur, et la rareté d’oxygène permet un meilleur entrainement cardiovasculaire.

 

L’alimentation est un point également très important, car même après dix jours d’exercices intensifs, si pendant un mois nous mangeons sans faire attention, la masse perdue se reprend extrêmement vite et le muscle pris se retransforme vite en graisse, et ce n’est évidemment pas le but. L’idée serait d’embaucher une équipe de chefs qui prépareraient chaque jours les repas adaptés pour un camp d’entrainement intensif et donneraient des conseils aux participants sur la façon de cuisiner et plus généralement de s’alimenter pour permettre aux personnes une meilleure hygiène de vie, à court terme, ainsi qu’à long terme.

 

Les camps d'entraînement extrême ou intensifs peuvent apporter beaucoup au tourisme, et impacter surtout les personnes d'une tranche d'âge de 18 à 35 ans. Ce nouveau type de camps peut apporter une nouvelle vision du tourisme suisse, notamment à l'étranger, cela constituerait une nouvelle façon de voyager et de découvrir d'autres pays à travers les sports pratiqués. Des activités en plein air permettent la découverte de nouveaux panoramas et les activités en altitude demandent plus d'efforts du fait de la rareté de l'oxygène. L'entrainement cardiovasculaire serait d'autant plus efficace, et les activités plus agréables à suivre avec un beau panorama. Si un tel camp était organisé en Valais, rien que le fait de devoir louer un hôtel ou des abonnements pour les remontées mécaniques pour tous les participants pendant 10 jours serait bénéfique pour l’économie locale, et si un camp de ce type aurait lieu et qu’il serait médiatisé, beaucoup de monde entendrait parler du lieu d’organisation et la notoriété de ce lieu serait augmentée.

 

More...

Abenteuertourismus

post by : Tupani Sandra



Unter Abenteuertourismus versteht man das Aufsuchen einer touristischen Destination, die ausserhalb des gewöhnlichen Aufenthaltsorts liegt. Es ist eine Abenteuerreise.

Das Ziel ist, Aussergewöhnliches und Nicht-Alltägliches zu erleben. Die damit verbundenen Risikien werde dabei bewusst eingegangen.

Zu dem Abenteuertourismus zählen besonders Reisen mit Expeditionscharakter, Reisen in fremde lànder und andere Kulturen, besondere Wildnis Erlebnisse oder auch dasausübern neuer Trendsportarten.  

More...

Reiseblogger

post by : Zibung Claudine



Reiseblogger

Reiseblogger arbeiten dort, wo andere Urlaub machen. Nach einer langen und aufwändigen Vorbereitungsphase bereisen sie verschiedenste Nationen auf der ganzen Welt. Während ihren Reisen schreiben sie - meist täglich - ihre Erlebnisse auf ihren Blog (Abkürzung von Weblog = Onlinetagebuch) und unterstreichen sie mit selbst gemachten Bildern und Videos. Die neusten Einträge „teilen“ sie dann auf verschiedenen Kanälen wie YouTube, Facebook oder Twitter.

Auf Grund ihrer Aktivität in diversen sozialen Medien haben sie eine enorme Reichweite. Dies macht sie attraktiv für die Tourismusbranche, denn diese hat immer mehr mit dem Informationsüberfluss im Internet zu kämpfen. Es gilt aufzufallen oder durch wichtige Personen – wie zum Beispiel Reiseblogger – weiterempfohlen zu werden.

Es gibt verschiedene Möglichkeiten für ein Unternehmen oder eine Destination, mit Reisebloggern zusammenzuarbeiten;

  • Rechercheunterstützung:     Sponsoring einer Reise, Übernahme von Kost und Logis)
  • Advertorial:                           Werbeberichterstattung, laufzeitbeschränkt, von Blogger und oder
                                                  Unternehmen verfasst
  • Werbung:                              oft Banner in Sidebar/Header
  • Kampagne:                           Blogger in Kreation eines Produktes einbeziehen
  • Corporate Content:               Blogger erstellen für Unternehmen Content (Artikel, Fotos, Videos)
  • Sponsoring:                          Blogger = Markenbotschafter, wie bei Sportlern, monatliche/jährliche
                                                 finanzielle Unterstützung
More...



The FriPass

post by : Romanens Celia



What is it ?

The Fri-Pass is a pass which gives you access to different touristic activities or places in the canton of Fribourg: you can discover culture, activities, landscapes with impressive views, and it is available for children, families, elderly people, etc.
You can choose between three different passes: one day, two days, or three days and a card for families (two adults and two children), children (6-16 years old), and adult with or without travel card. The prices vary between 20 CHF and 240 CHF. The pass offers 30 different activities and a 30% off with some partners. You can also travel for free with the public transportation and the pass gives you some ideas for walking trails as well.

How does it work?

First, you need to go on the Fri-Pass website, in a tourism office or in the railway station and buy the pass you chose. You can then discover the activities, transports, museums suggested, like for example, Maison Cailler, Castle of Gruyères, Art and History Museum, Cable car of Charmey, etc.
There are three colors related to the three kinds of offers: the green one is for the activities, the pink one for museums and the orange one for the transports. This system helps people finding what they are interested in more easily on the Fri-Pass map. When you go to the chosen activity, you only need to present your pass, a member of the staff scans the QR-code at the entrance and you can enjoy your activity or travel!

Advantages and disadvantages

The greatest advantage of the Fri-Pass is certainly its price. Indeed, as is it quite pricy travelling in Switzerland, being able to travel for free is advantageous. According to the price, it is also really interesting to take part in activities with your whole family for an affordable price; if you have to pay the entrance fees for all the family, it can be very expensive. Moreover, the Fri-Pass gives ideas for new activities to do or new ways to go.
However, a disadvantage of the Fri-Pass could be that it only lasts for a little time and it can be quite difficult to do many activities in one, two or three days, the days are then really full.

Conclusion

The Fri-Pass seems to be a good idea which could also be applied to other cantons, and we could maybe imagine an alternative which would last for a longer period so that people could enjoy their pass without having to condense the activities in a short time.

More...




Mobile Apps for Visiting Cities

post by : Roulet Marc



General information

In just a short period of time, mobile devices have become a central part of people's lives. Nowadays technological advances and the ease of access to information and new products gives more power to the customer who is constantly seeking a better product or service at the lowest price possible. A costumer is no longer as faithful to a particular brand as before: if he can get a better product elsewhere at a better price, he will switch over.

In this regard, companies are forever seeking to improve their products or services in order to attract more customers and retain those they already have.

Mobile apps: advantages and disadvantages

Mobile apps designed to enhance a tourist's experience of a city have many aims, such as to provide that tourist with a tool that will enable him/her to visit a city and its attractions according to his/her own interests.

Moreover, many, if not all, are free and cater for a wide range of activities such as walking tours or museum (audio)guides. As well as being interactive, they provide user rankings for particular sites of interest.

Advantages

Most are free and provide useful tips to better experience a city. They are designed in such way that they are personalised for each user according to what they are looking for. The user has the ability to choose what he/she wants to do and when he/she wants to do it, which makes him/her independent and autonomous. It is a free alternative to hiring a tour guide which some might prefer. Some apps can be used offline, which is especially useful for international tourists without an mobile internet plan who wish to use a mobile interactive map of a city. Last but not least, many such apps offer discounts to many sites and attractions as well as restaurants around a city.

Disadvantages

These apps tend to prevent users from interacting with locals, for example, the way they would if they had to ask for directions. A tourist who has studied the app prior to their trip will not explore a city the way they would, had they not downloaded it. Although the apps might be a substitute for a tour guide, they cannot replace the passion and the personal anecdotes that these tour guides might want to share.

In Switzerland?

There is no official app for the main Swiss cities like Geneva, Bern or Zurich. However, transport apps for these cities exist, and some are better than others. Interestingly, some major nightclubs also provide mobile apps for their users, this is the case for the Bypass in Geneva for example.

Finally, many museums in Switzerland use the same app, which is museums.ch.

More...