TIA / 701D / Zaal - Fumaz - Reist

post by : yann.reist

!!! PUBLICATION NON CONFORME AUX INSTRUCTIONS DONNÉES !!!

Le phénomène skipass

 

Que vous soyez skieur débutant ou skipasseur de la première heure, vous n’avez sans doute pas manqué ce phénomène. Les skipass, comme toute innovation dans le domaine, furent un produit de l’évolution de l’offre touristique. Les forfaits se sont démocratisés durant la fin des années 60, au temps où les skis Rossignols et les premiers domaines skiables divertissaient les générations passées. Dans certaines stations de ski Valaisannes, les skipass ont eu un rôle prépondérant à partir de 1969 d’abonnement. En effet, les Portes du Soleil se positionnèrent comme les pionniers et avaient compris l’enjeu possible d’un un tel forfait. La fonction première, comme tout abonnement, était d’augmenter la fréquentation et les capitaux monétaires en fidélisant les utilisateurs. Aujourd’hui encore, des entreprises annexes et des tiers tentent de poursuivre ses fonctions afin de rendre le ski accessible à tous sans handicaper les stations. Mais que valent vraiment les skipass, rapportent-ils suffisamment de résultats et sont-ils avantageux ?

 

De nombreuses offres de skipass sont une tendance sur le marché touristique, en Suisse, deux forfaits sortent réellement du lot, les voici :

 

Le Magic Pass

 

Leader en la matière au niveau régional, il se place aujourd’hui comme le pass le plus vendu dans le milieu. Lancé en avril 2017, il a connu un succès fulgurant et regroupe une multitude de station romande et suisse allemande voisine. Fort de son offre hivernale, le Magic Pass a l’avantage d'être également valable lors de la période estivale. Après son succès sans contexte de la saison 2017/2018, la Magic Pass Cooperation revient pour l’année 2018/2019 avec une offre encore plus étoffée et un accès illimités à 30 stations dans les cantons du Valais, Vaud, Fribourg, Neuchâtel et Berne. Parmi ces domaines, on retrouve d’importantes stations telles que Crans-Montana, Anzère ou Leysin et des stations moins connues telles que La Berra, Le Lac Noir ou Moléson, mais qui méritent le détour.

 

Car oui, le Magic Pass, c’est aussi ça, l’offre parfaite pour celles et ceux qui veulent découvrir les nombreux domaines skiables romands tout au long de la saison. Son prix de lancement est fixé à 459.- CHF pour les adultes et de 269.- CHF pour les enfants jusqu’au 19 septembre. Passé ce délais, il vous faudra débourser respectivement la somme de 899.- et 399.- CHF pour l’acquérir. Malgré un manque de recul évident, due à la jeunesse du produit, le Magic Pass a permis de générer 25% de plus de chiffre d’affaires supplémentaire pour 30 stations. Mieux vaut donc s’y prendre assez vite afin de bénéficier d’un tarif défiant toute concurrence. La saison 2018/19 s’annonce bien puisque que l’investissement reste non négligeable, même au prix de lancement, mais divisé sur l’année et en profitant de façon assidue, c’est une opportunité magique…

 

Le Winter Pass

 

Depuis 2006, le Winter Pass permet d'accéder à 562 kilomètre de pistes dans 16 différentes stations à moitié prix, mais qu’une fois par domaine. Soit 16 réductions de 50%, ainsi qu’une journée complète dans la station de Vichère-Liddes.

 

Avec un coût de 39.- CHF pour un adulte, le retour sur investissement est réalisé dès la première utilisation. Le Winter Pass est comparable à un pack découverte, il permet de trouver de plus petites stations en Suisse et en France, telle que les Rasses, les Paccots, ou même Airolo.

 

Les autres pass

 

Toutefois, si ces offres ont su se démarquer, d’autres occupent aussi le marché.
La société cantonale pour la promotion du Valais propose depuis 2003 un forfait
« le Valais SkiCard » regroupant quarante-sept stations et quatre bains thermaux.
Le prix de cette offre oscille entre 100 et 450.- CHF suivant le nombre de journée skiables dont vous avez besoins grâce un système de prépaiement. Une station Valaisanne qui a aussi su se mettre en avant est Verbier. La station a développé plusieurs gammes tarifaires allant de la semaine de ski à l’année entière, avec des prix se rapprochant du Magic Pass. à Verbier toujours, la station a trouvé une idée surprenante, mais intéressante d’un point de vue marketing, le domaine organise chaque année, en ouverture de saison, la « Opening Session », les sportifs déguisés en St Nicolas ou en Père fouettard ont accès aux pistes pour le tarif exceptionnel de 5.- CHF.

 

Que choisir ?

 

La saison approche et vous n’avez pas encore votre sésame pour chausser vos lattes en toute sérénité. Rapide comparaison des possibilités en fonction de votre profil skieur.

 

L’aspect financier et votre pratique plus ou moins assidue du ski auront un impact important sur votre décision finale d’achat. En effet, avec un prix de 899.- en pleine saison, le Magic Pass ne s'adresse pas à toutes les budget si l’investissement ne se fait pas au prix d’appel. D’autres aspects auront également une influence sur votre décision finale. Serez-vous assez mobile et motivé pour découvrir de nouvelles stations romandes et de rentabiliser votre Magic Pass. Les jeunes adultes, les couples en quête d’aventure et les personnes disposant de moyens financiers confortables se positionnent comme clientèle parfaite.

 

Le Winter Pass quant à lui se positionne différemment et vise une clientèle un peu moins régulière. Son prix abordable de 39.- CHF vous poussera à aller découvrir d’autres stations romandes proches de chez vous, sans vous  pour autant vous pousser à rentabiliser votre achat

 

Selon, Martin Nydegger, Directeur de Suisse Tourisme, “le Magic Pass fait partie des signaux qui démontrent que les prestataires suisses réagissent à la nouvelle donne (du tourisme) en prenant des risques”. Ces pass sont une nouvelle approche de l’exploitation des stations, elle fidélise les clients, mais ouvre la voie au ski low cost. Le cas de Nedaz-Veysonnat est particulièrement éloquent, puisque ces dirigeants refusent de rejoindre l’offre du Magic Pass et préfère développer leur offre indépendamment.

 

More...




L'hôtellerie de luxe

post by : diana.chea



Qu’est-ce qu’un hôtel de luxe ?

 
Tout d’abord le terme du luxe est compliqué à définir car chaque personne en a une vision différente. L’hôtel de luxe est un lieu où le client doit se sentir exclusif et unique, où il peut vivre une expérience forte et personnalisée. L’hôtel doit faire en sorte de dépasser les attentes de ses clients en investissant sans cesse car la clientèle devient toujours plus exigeante.
 
L’hôtellerie de luxe au niveau internationale et nationale.
 
 
L’hôtellerie doit constamment évoluer avec les environnements qui l’entoure afin de toujours être sur le marché et de ne pas risquer de se faire dépasser par la concurrence.
L’environnement technologique et écologique ont un impact important sur le secteur hôtelier de luxe.
Par exemple, au niveau du progrès technologique, l’hôtellerie doit progressivement bâtir des relations durables avec ses clients via leur site internet, les réseaux sociaux, etc. Afin qu’ils se sentent uniques et importants. Concernant le développement durable, il devient important pour les hébergements de luxe d’adopter des pratiques écologiques car les clients soutiennent de plus en plus l’écologie ainsi que l’impact que l’hôtel a sur l’environnement.
 
Le premier à avoir développé le marché de l’hôtellerie de luxe est César Ritz, entrepreneur suisse, qui devint directeur du Grand Hôtel National en 1878.
 
La Suisse est l’un des rares pays d’Europe à avoir une telle densité d’hôtels de luxe. L’hôtellerie est une source de revenus importants dans notre pays. En 2017, les établissements de 5 étoiles de l’association « Swiss Deluxe Hotels » ont connu une période favorable avec des fréquentations ainsi que des revenus en hausse. 
 
La biodiversité en Suisse est l’attraction touristique primaire et joue donc un rôle important pour le secteur hôtelier de luxe, qui, l’inclût quotidiennement dans ses activités (restauration, immobiliers, etc.)

 

More...

Restauration en Valais: l'utilisation des produits régionaux

post by : auriane.oguey



L’utilisation des produits régionaux par leur introduction dans la restauration a tendance à s’accroître grâce à la demande des consommateurs. Nous nous sommes fixés comme objectif de comprendre les différents facteurs qui influencent cette tendance par la question suivante : quelles sont les différents liens entre les consommateurs, fournisseurs et producteurs en Valais ?

Pour répondre à cette question, nous avons étudié, dans l’ordre, l’impact de chaque acteur sur ce marché. Nous avons compris que la demande, en constante augmentation, représente le facteur le plus influent menant les producteurs à être plus écologiquement conscient de leur production, tout en impliquant les restaurateurs au milieu de cette relation indirecte. Celui-ci fait donc le lien précieux entre la demande et la production.

Nous en avons finalement conclu qu’il s’agit bien plus qu’un phénomène impactant les régions indépendamment des autres, mais la Suisse tout entière.

 

Mots clé : restauration; produits; régions;consommateur; demande; producteur; fournisseur

 

More...

Développement de l'écotourisme dans une station alpine comme Zermatt

post by : damien.marclay



De nos jours, l’impact qu’a l’industrie du tourisme, et en particulier le tourisme de masse, sur la nature est de plus en plus négatif. Pollution, destruction de la flore, espèces animales menacées, les effets néfastes du tourisme ne se comptent plus. Afin de retrouver une harmonie avec la nature et l’environnement qui nous entoure, l’écotourisme doit être développé. L’écotourisme est défini comme l’« Ensemble des activités touristiques pratiquées en milieu naturel dans le respect de l'environnement, et contribuant au développement de l'économie locale. »[i]

L’écotourisme ou tourisme vert, est une forme du tourisme qui est axée sur le développement durable et la préservation de la faune et de la flore. Contrairement au tourisme durable ou au tourisme responsable, l’écotourisme concerne avant tout les espaces naturels. Le principe étant de voyager dans des lieux naturels tout en les préservant.

Ce phénomène est né entre les années 1970 et 1980 car c’est à cette époque que l’on a commencé à s’inquiéter du bien-être de la terre.

Grâce à l’écotourisme, on découvre le lieu visité sous un angle totalement différent en appréciant simplement la beauté de la nature sans la dégrader.

Cependant, cette forme de tourisme est plus coûteuse que la version standard car elle nécessite des infrastructures spécifiques de recyclage et d’énergies propres ainsi que de matériaux peu nuisibles à l’environnement. De ce fait, certains pays n’ont pas les ressources économiques nécessaires pour mettre en place un tel système.

Enfin, les destinations écotouristiques les plus connues sont le Costa Rica et les Iles Galápagos, mais l’écotourisme se pratique partout dans le monde ainsi que près de chez nous comme par exemple à Zermatt. Ce travail est axé sur le développement de l’écotourisme à Zermatt.



[i] Définition donnée par le Larousse.fr

 

More...


Impact d’Airbnb face aux hôtels des différentes régions de Suisse

post by : lucie.gotz



Dans l’hébergement touristique la concurrence est présente depuis toujours, mais avec l’arrivée d’une plateforme bien particulière, Airbnb, celle-ci prend une autre dimension. Dans ce document, une approche de la manière dont Airbnb influence les marchés de l’hôtellerie est présentée. Après une brève présentation de ce qu’est Airbnb, une approche plus approfondie est effectuée sur l’impact que l’on constate dans les régions touristiques de Suisse et dans les grandes villes.

 

More...

Hébergements durables

post by : felicia.barthe



L’hébergement durable peut être définit comme un hébergement qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs. La conscience écologique semble occuper de plus en plus de place dans le monde du tourisme. En effet, le site de réservation en ligne Booking à publier en 2018 une étude concernant l'intérêt des hébergements écoresponsables. Cette étude a démontré une progression du phénomène durant ces 3 dernières années sur 12 marchés différents.

L’offre d’hébergements écologiques en Suisse n’est pas encore arrivée au stade de la maturité notamment dans les villes où il reste des opportunités à exploiter. On retrouve pour l’instant ce type de logement en pleine nature ou lié à la montagne. Les cabanes dans les arbres sont les formes d’hébergements écologiques les plus répandues. A la montagne on retrouve surtout l’offre des chalets écoresponsables.

Le Maya Boutique Hôtel est un très bon exemple suisse d’une hôtellerie respectueuse de l’environnement. Cet hébergement en paille se situe à Nax, en Valais, et a été entièrement construit de façon à respecter au mieux les principes du tourisme durable et de l’écologie.

 

More...

Le Wellness en Suisse

post by : aida.alic



Résumé

En 2015 Global Wellness Institute a recensé plus de 691 millions de voyages en lien avec le bien-être. Au niveau national on recense 1'268'831 entrées dans les bains en 2017.

En Suisse, les hôtels de types bien être et les bains thermaux ne cessent de croître. En effet, notre société actuelle nous pousse à nous évader des miasmes du quotidien stressant comme à l’époque l’élite anglaise qui fuient les miasmes de grandes villes aujourd’hui nous faisons du tourisme de bien-être pour une digital détox mais également pour les mêmes raisons qu’au 19ème siècle soit pour des vertus thérapeutiques. Cependant aujourd’hui cette offre dérivée se caractérise en tant que recherche créative de produits afin de se positionner face à un tourisme 4 saisons par exemple. Mais aujourd’hui le Wellnes fait partie également d’une tendance avec l’appui des collaborateurs du métiers par la création du label « Wellness destination ».

More...

Uber en Suisse et ses impacts

post by : estelle.favre



Résumé 

Le tourisme collaboratif est un nouveau moyen de voyager basé sur un système collaboratif. Ce concept récent a de nombreux avantages dont le respect de l’environnement et le partage. Uber est une forme connue en Suisse de cette nouvelle tendance. Cependant, la société Uber s’est beaucoup heurtée aux taxis qui sont présents partout. Parfois, les lois mises en place dans certaines villes rendent « Uber » illégal. En effet, prendre un Uber est bien meilleur marché que de prendre un taxi. C’est pour cela, que le chiffre d’affaires des taxis a beaucoup diminué ces dernières années et qu’il y a eu énormément de plaintes et de manifestations de la part des chauffeurs de taxis.

 

More...

Les influenceurs de voyage - Un atout pour le tourisme

post by : dina.chahidru



C’est une nouvelle manière de faire du marketing. Ce sont des personnes influentes, avec un grand nombre de followers sur les réseaux sociaux qui postent des photos, vidéos sur les réseaux sociaux en donnant leurs avis sur des destinations et d’autres domaines spécifiques. Ce qui a un grand impact sur les attitudes, décisions et comportements des followers. C’est donc pour ces raisons que l’industrie du tourisme s’y intéresse. Car ils ont une grande influence sur les followers et ils ont un contact direct avec eux. Au cours de ce travail, nous nous sommes concentrés sur les diverses expériences et méthodes en lien avec les influenceurs voyageurs. En effet, nous avons commencé par nous renseigner sur le sujet de manière générale et donc au niveau mondial, puis plus particulièrement sur les cas en Suisse. Le tourisme suisse commence à se développer sur les tactiques markéting par le biais des influenceurs. Diverses compagnes de promotions réalisées dans la région, ont porté leurs fruits et ces phénomènes devraient évoluer de manière positive dans les prochains mois. Pour terminer, nous avons analysé les conseils qu’un office du tourisme pourrait recevoir afin de choisir le parfait influenceur voyage pour présenter ses points touristiques.

More...

Aquatis, tendances et défis

post by : eva.pereirar



Le plus grand aquarium-vivarium d’eau douce en Europe, ouvert depuis le 19 octobre 2017, relève les nouveaux défis du secteur de différentes manières. En effet, Aquatis use de toutes les dernières tendances du secteur pour faire profiter un maximum sa clientèle avec des moyens exceptionnels. Cela passe par un concept unique, des connaissances technologiques, la diversification de ses offres ainsi que par l’aspect éducatif et environnemental. Ce travail se penche sur les tendances actuelles du secteur en s’appuyant sur Aquatis pour illustrer nos propos. 

More...