Le festival Visions du réel et son apport touristique

post by : malorie.bineau

!!! PUBLICATION NON CONFORME AUX INSTRUCTIONS DONNÉES !!!

Visions du Réel est un festival de cinéma documentaire ayant vu le jour en 1969 à Nyon. Chaque printemps, durant neuf jours il réunit cinéphiles et professionnels du septième art. Il présente chaque année un choix de productions nationales et internationales.

Plus qu’un rendez-vous incontournable cinématographique, le festival réunit chaque année plus de 40’000 festivaliers. Mais quel est l’impact touristique de ce festival vision sur la région de Nyon ?

Deux études, la première réalisée sous forme de sondage par la Région de Nyon et la deuxième réalisée sous forme d’une étude d’impact menée dans six festivals cinématographiques suisses dont Visions du réel, ont permis de mesurer les retombées économiques et touristiques du festival.

Ces deux études ont démontré que le festival jouait un grand rôle sur la notoriété de la région de Nyon par son importante médiatisation. De plus, durant les jours de festival, on constate un apport économique et touristique considérable sur l'économie locale et régionale en particulier dans le secteur de l’hébergement et de la restauration.

Introduction

Visions du Réelest un festival de cinémadocumentairecréé en 1969 à Nyon(Suisse). Unique manifestation du genre en Suisse, il réunit cinéphiles et professionnels chaque printemps pendant neuf jours. Le festival voit le jour sous le nom de « Festival international de cinéma documentaire de Nyon ». 

On y voit des productions venant des pays de l’Est mais surtout des productions suisses. Ce festival aborde chaque années un thème autour de la lutte pour les indépendances comme l’émancipation des femmes, la libération sexuelle ou encore les pays du tiers monde. 

En 1995, le festival procèdera à deux changements : celui de sa direction et celui de son nom qui deviendra “Visions du réel”. La manifestation s'impose très vite comme l'un des rendez-vous cinématographiques importants, aussi bien en Suisse que sur le plan international. Les films présentés dans la sélection officielle du Festival font l’objet de débats après la projection. Tous les cinéastes des films projetés sont invités à participer aux "Rencontres du matin", débats publics sur les aspects éthiques et esthétiques des films, animés par des spécialistes. 

Le “Grand apport économique et touristique" de Visions du réel pour la ville de Nyon et le district, basé sur quatre études et sondages, sur les éditions de 2016 à 2018, a été publié en 2018. Il en sort que l'impact médiatique du festival nyonnais, qui fêtera ses 50 ans en 2019, est évalué à 6,25 millions. Quant à l’étude de Grégory Saudan, elle affirme que Visions du Réel est à la hauteur d’autres grands festivals de films documentaires comme DOK Leipzigou Hot Docs Toronto.

 

Développement

Ce festival est sans conteste un rendez-vous important de la place cinématographie mais quel est l’impact touristique du festival sur la région de Nyon ?

Deux études, la première réalisée sous forme de sondage par la Région de Nyon et la deuxième réalisée sous forme d’une étude d’impact menée conjointement par six festivals cinématographiques suisses dont Vision du réel ont permis de mesurer les retombées économiques et touristiques du festival. Selon l'étude d'impact, Visions du réel fait partie des trois ou quatre meilleurs du monde dans son domaine, indique un communiqué. Le rassemblement porte sur un équilibre entre un festival d'excellent niveau et une porte d'entrée pour un public non averti.

Visions du réel, qui accueille désormais plus de 40'000 visiteurs par édition, a fait connaître la ville de Nyon et le district. Sur le plan médiatique, pas moins de 551 publications ont été répertoriées pour l'édition 2017, ce qui correspond à un montant de retour médiatique de l'ordre de 6,25 millions de francs.

L'impact économique, direct et indirect, s'établit à 5,07 millions de francs pour l'économie locale et régionale. Il s'agit en particulier des nuits d'hôtels des visiteurs et de leurs dépenses dans les commerces locaux puisque le festival amène du public et donc des consommateurs dans la ville (logements, nourritures, souvenirs…)

En 2011 le Conseil Régional décide d’instaurer une politique culturelle et donc de développer l’offre culturelle. Dans la région de Nyon, il existe déjà une dizaine d’institutions comme le Paléo, Vision du Réel, Livre sur les quais, le Casino de Rolle, l’Usine à Gaz, etc. Sans compter le Paléo, ces manifestations génèrent pour la région près de 14 millions de francs d’impact économique. Aujourd’hui, le Conseil régional espère une aide financière cantonale. Le but serait d’activer des fonds liés au développement touristique, car les événements engendrent des nuitées mais aussi une certaine image médiatique de la région. Vision du Réel bénéficie d’une grande couverture médiatique. 

 

Chiffres clés du festival pour 2018

51% des habitants et 56% des visiteurs soulignent l’importance du Festival pour la notoriété de Nyon. Pour le Grand Public, c’est 98% des personnes qui pensent que le festival contribue à la notoriété de Nyon. De plus, 85% du Grand Public dit vouloir revenir dans la ville de Nyon en-dehors du festival. (--> suite à une étude faite sur les éditions 2017 et 2018)

9 jours de festival

40’591 entrées

179 films de 55 pays

130 premières mondiales et internationales

153 réalisateurs invités

+1200 professionnels du monde entier

+70 journalistes

3,3 millions de budget

 

Conclusion

 

Le festival Visions du Réel a sans aucun doute un grand impact sur la région de Nyon, que ce soit de manière financière ou populaire. Cependant, d’après les organisateurs et les visiteurs, il reste malgré tout quelques progrès à faire : tout d’abord au niveau de l’attrait du festival chez les plus jeunes et les plus âgés qui sont moins présents, puis l’amélioration des infrastructures et de l’accueil. Des investissements donc, mais qui ne sont que bénéfiques pour la région.

More...

Mushing en Suisse

post by : Lucie.arnaud



Autrefois, les chiens de traineaux étaient donc utilisés comme moyen de transport. Maintenant c’est devenu principalement un produit touristique de montagne. Pour l’entreprise Swiss Mushing, c’est le coût de l’entretien des chiens d’élevage qu’est née cette entreprise après s’est inspiré des pays nordiques comme la Suède et la Norvège.

Les activités que propose Swiss Mushing est accessible mais reste relativement chère. Il faut compter minimum 40.- par personne et également le déplacement jusqu’à la station. Cependant, en proposant leurs services dans différents lieux, cette activité peut être pratiquée à n’importe quelle période de l’année car la neige y est encore présente dans certains endroits comme à Glacier 3000. Swiss Mushing n’ayant pas de grosse concurrence sur le marché Suisse, il n’y a pas beaucoup d’offre comparé à la demande, ce qui place Swiss Mushing comme « leader » sur le marché Suisse.

Selon une étude européenne faite en 2017, la Finlande, le Canada et la Norvège utilisent le chien de traineau comme produit touristique comme le montre ci-dessous la statistique réalisée en Laponie, ou il y a 158 compagnies qui travaillent avec des animaux dans le secteur touristique et plus du quart des entreprises utilisent des huskies - donc les chiens de traineaux - comme offre touristique.

 

More...

La Suisse et le manque de neige

post by : maureen.augsburg



 

Comme chaque année, le manque cruel de neige fait à nouveau parler de lui dans les médias suisses menaçant de plus en plus les stations de moyenne mais surtout de basse altitude. De nombreux chiffres sont évoqués par les scientifiques pour montrer au grand public qu’il faut agir et ce, au plus vite. Les remontées mécaniques sont donc au cœur de la discussion et essaient au mieux de s’adapter à cette hausse des températures.

 

More...

La Foire du Valais, victime de son succès ?

post by : emily.galley

!!! PUBLICATION NON CONFORME AUX INSTRUCTIONS DONNÉES !!!

La Foire du Valais, victime de son succès ?

Résumé

La Foire du Valais s’est imposée comme la principale foire généraliste en Suisse en drainant plus de 200'000 visiteurs chaque année en automne à Martigny, carrefour de la Suisse. Etalée sur dix jours, cet évènement situé au centre d’exposition à la sortie de la ville, réunit plus de 400 exposants sur 48’000m2 de surface. Face à l’afflux de visiteurs constamment en augmentation, comment les organisateurs de la Foire peuvent-ils conserver la qualité de l’accueil et le confort des visiteurs ?

 

Introduction 

Depuis 1959, la Foire du Valais, autrement appelé comptoir de Martigny, a dû s’adapter aux changements d’époques et de transformations des manières de consommer des habitants, locaux ou étrangers. Située sur la place du Manoir, rapidement devenue trop petite, l’évènement a contribué à la construction du centre d’exposition de Martigny en 1976, puis en 1994 par un deuxième bâtiment et enfin en 2010 avec une nouvelle annexe entièrement équipée.

 

Développement

L’évolution de l’affluence selon le tableau ci-dessous, démontre l’augmentation constante de l’affluence pendant la Foire du Valais.

Années

Participants

Thème

2009

206 000

Armée suisse pour le 50e anniversaire

2013

208 000

Civilisation Incas

2014

220 145

New York « BIG »

2015

221 700

Live (Musique Rock)

2016

224 128

Japon

2017

224 600

Cuba

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Foire_du_Valais

 

Premièrement, la problématique de l’accueil des visiteurs venant de l’étranger se pose. L’offre d’hébergement n’est pas élastique et les gens qui souhaitent séjourner sur place (exposants, clients et travailleurs) doivent souvent réserver plus d’une année en avance pour obtenir des chambres dans les différents hôtels de Martigny. Lorsque toutes les places sont prises, les personnes n’ayant pas trouvé de logement doivent se loger en périphérie de la localité, ce qui créée également des soucis de transports.

Deuxièmement, les organisateurs doivent pouvoir garantir un certain confort pour les visiteurs et les exposants en ne pouvant pas s’agrandir à l’infini. La Foire ayant changé de lieu et s’étant déjà agrandie à trois reprises depuis sa création pourrait atteindre sa taille critique si l’affluence continue d’augmenter.

Ensuite, la question de la sécurité et du flux des personnes se pose pour les autorités de la ville. Le nombre grandissant de visiteurs peut peser sur la qualité de vie des habitants et les établissements publics sont pris d’assaut.

Concernant l’hébergement, la totalité des hôtels affichent complet durant les 10 jours de la Foire, souvent réservés d’une année à l’autre par les visiteurs ou exposants habitués. Pour pallier à ce manque de logement, la commune de Martigny met à disposition des abris de protection civile ainsi que des salles de sport aménagés en dortoirs.

L’aménagement et l’agencement de la Foire est également impactée par l’afflux de nombreux visiteurs. Pour subvenir à ce besoin, les organisateurs ont modifié les différents espaces, comme par exemple l’espace gourmand (lieu le plus peuplé de la Foire). L’évènement a également dû s’étendre sur une plus grande surface lors de l’édition 2012, en créant un nouvel espace pour gérer le flux des visiteurs.

L’administration communale a de son coté du gérer l’aspect sécuritaire et de nuisances causées par le flot de personnes circulant en ville. Comme en fermant une partie de la ville à la circulation et en créant des parkings en périphérie de la ville. Lors de la fermeture nocturne de la foire, les gens s’agglutinaient sur la place centrale et des nuisances gênaient le voisinage. La création d’un espace « after-foire », avec l’installation d’une tente à proximité de la sortie a été testée lors de l’édition 2018, un bilan sera tiré prochainement. Les bars de la place ont également dû privatiser leurs terrasses pour filtrer le nombre de clients.

 

Conclusion

En conclusion, la problématique de l’affluence pour la Foire du Valais est un thème récurrent lors de chaque édition pour l’organisation, autant du côté de la commune que de la société qui gère l’évènement. Pour l’instant, l’on constate que les différents acteurs et partenaires réussissent à gérer ce chiffre grandissant de visiteurs.

  

Sources 

http://www.cerm.ch/fr/site/cerm/historique-1564https://www.foireduvalais.ch/fr/pages/foire-du-valais/en-un-clin-d-oeil-179

https://www.lenouvelliste.ch/dossiers/la-foire-du-valais/articles/foire-du-valais-le-nouveau-concept-d-after-foire-suscite-de-nombreuses-interrogations-787355

https://www.valais.ch/fr/lieux/martigny-region/martigny/evenement/foire-du-valais

https://www.foireduvalais.ch/fr/pages/foire-du-valais/en-un-clin-d-oeil-179


 

 

More...


Un tourisme quatre saisons pour l’hôtellerie de montagne

post by : eleonore.chappuis



L’hôtellerie en station fait face à un nouveau défi, le tourisme quatre saisons. Les recettes de la haute saison d’hiver semblent être insuffisantes lorsqu’il s’agit de rentabiliser les périodes plus calmes durant le reste de l’année. Par conséquent, les hôteliers doivent trouver une manière d’élargir leur offre afin d’attirer de la clientèle tout au long de l’année. Comment les hôtels de montagne peuvent-ils élargir leur offre afin d’accueillir des clients tout au long de l’année ? Afin de répondre au mieux à cette problématique, il semble pertinent de se baser sur cinq critères que l’association Hotellerie Suisse propose aux hôteliers d’appliquer afin d’améliorer leur offre touristique. Les cinq domaines se sont tous avérés être de bonnes solutions. En revanche, certains domaines ne peuvent pas être appliqués dans n’importe quel hébergement, selon la catégorie de l’établissement et de la clientèle recherchée.

 

More...

Les vélos électriques dans le monde du tourisme suisse

post by : geraldin.horn



Aujourd’hui, il y a une grande révolution dans le domaine des mobilités douces. En effet, il faut marquer le fait que depuis 2012 la vente de vélos dépasse celle des voitures.

La hausse de demande augmente de jours en jours, c’est pour cette raison que l’offre suis également le même mouvement. La clientèle touristique est de plus en plus intéressée par la rapidité et la facilité d’utilisation des vélos.

L’attrait des vélos se défend dans presque tous les domaines. La montagne devient populaire comme le monde événementiel. Seul le monde citadin dépasse le taux de demande. Les infrastructures misent en place et la rapidité de déplacement permet à la population d’être satisfaite un maximum.

Les vélos peuvent donc démontrer que la mobilité douce a encore de belles années à venir devant elle.

More...

Montreux Noël: son évolution & impact sur la ville de Montreux

post by : lea.magnin



L’objectif principal de cette étude de cas est de présenter le marché de Noël de Montreux, depuis peu appelé le Montreux Noël.

La ville de Montreux est connue pour un de ses événements phares ; le marché de Noël. Ce dernier est le plus connu en Suisse Romande et il peut être qualifié de “the place to be” en décembre. Depuis quelques années déjà, le marché connaît une croissance exponentielle, ce qui implique une organisation aussi grande que complexe.

Afin de comprendre les dessous de cet événement, il faut prendre connaissance de plusieurs éléments tels que l’évolution structurelle de ce dernier, son aspect financier et marketing ou encore les partenariats créés. Grâce à toutes ces données, nous avons pu comprendre tout le travail à fournir et nous avons pu analyser les retombées touristiques et financières sur la ville de Montreux.

More...

Sion, bientôt hôte d'une télécabine ?

post by : yves.crettaz



Cette étude de cas porte sur le projet de liaison par câble plaine-montagne entre Sion et les Mayens de l’Hôpital. Le choix du sujet s’est porté sur un projet d’actualité qui fait beaucoup parler de lui. Ce dernier contribue au développement du tourisme quatre saisons et se démarque de par son aspect innovant ainsi que durable.

Pour réaliser cette étude de cas ; des articles de journaux, une étude de faisabilité et des documents ont été utilisés pour appuyer les propos ci-dessous.

La rencontre de professionnels tels qu’une collaboratrice à l’office du tourisme de Sion, le président de la bourgeoisie et l’ingénieur de la ville de Sion, ainsi qu’un professeur de l’Institut de Géographie et Durabilité a également permis d’obtenir des éléments nécessaires à la réalisation de ce travail.

Actuellement, la mise à l’enquête est prévue au printemps 2018. Sauf oppositions de tiers, le téléphérique devrait voir le jour en 2020.

More...

L’arrivée de la compagnie aérienne Powdair en Valais en décembre 2017

post by : liliana.santosde



Prochainement, l’aéroport de Sion va accueillir des vols commerciaux réguliers effectués par la nouvelle compagnie aérienne Powdair. Les amateurs de sports d’hiver britanniques et belges auront l’occasion d'atterrir directement au pied des stations de ski. À quelques jours de son lancement, que sait-on de Powdair ? Que va-t-elle apporter à l’industrie touristique locale ? Zoë Ombler, directrice marketing de Powdair, et les responsables des stations touristiques partenaires Crans Montana et Anzère se sont portés volontaires pour répondre à ces questions. Ces diverses rencontres ont permis de démontrer le bienfait d’une telle collaboration pour l’industrie touristique locale, ainsi que pour la transition de l’aéroport militaire de Sion en aéroport commercial.

More...

Boas Swiss Hotels, Hébergement et loisirs

post by : alexandr.fadeev



Ce travail s’intéresse au groupe Boas et plus particulièrement aux offres dérivées de ses activités d’hébergement. Il questionne les raisons pour lesquelles le groupe hôtelier étend presque systématiquement son offre pour répondre à une demande d'activités culturelles, au niveau suisse, plus particulièrement en relation avec les musées, mais aussi dans le domaine du bien-être ou wellness, et notamment des bains thermaux. Ces demandes sont par la suite comparées aux différentes offres du groupe Boas comme les bains de Saillon, ou encore les bains d'Yverdon, avec en point de mire Aquatis, le tout nouvel aquarium géant à Lausanne. 

More...