L'oenotourisme

post by : Meuret Loic



Introduction:

L'oenotourisme tel qu'on le connait aujourd'hui est né dans les vignobles californiens dans les années 70 -80. Cepedant, ses premières formes sont apparues au milieu du 20 siècle. Cette forme de tourisme permettait aux vignerons de faire connaitre leur travail. L'intérêt suscité par cette activité s'est naturellment exporté vers d'autres pays producteurs de vin dont la Suisse.

Différents modèles:

La conception de l'oenotourisme en Suisse est différente de celle des Etats-Unis. Dans ce dernier, cet forme de tourisme est plus un divertissement avec ces nombreux produits dérivés qui gonflent les recettes. On estime ce marché au Etats-Unis à près d'un milliard de dollars dont seulement un tiers provient de la vente de vin. En Suisse, l'oenotourisme est plus centré sur son produit central avec des dégustations et l'histoire de ses cépages.

Application en Suisse:

L'oenotourisme s'est principalement développé dans les cantons de Vaud et du Valais. Toutes sortes de concept ont été créé autour de ce tourisme tel que des balades gourmandes, des repas organisés en trois étapes et accompagnés de dégustation de vin différents. Ou encore un tour du valais modulable aux envies des clients qui a pour objectif, la découverte du patrimoine gastronome, viticole et culturel de la région.

Ces régions on su créer un organisme cantonal qui coordonne les activités liées à l'oenotourisme et  permet ainsi de lui donner plus de visibilité au niveau national et international.

More...

Slow Up

post by : Schucany Charlotte



SLOW UP

 

La santé par l’alimentation étant une tendance très présente, nombreux sont les SlowUp et autres partenaires, qui ont décidés, pour la première année en 2015, de mettre en place une collaboration nommée SlowAppetit et déclinée dans les 3 langues nationale. Le principe est de mettre en avant les spécialités régionales et les produits du terroir tout au long des manifestations.

 

Cette initiative a été mise en place grâce à la volonté des participants (environ 20 %), principalement des familles, ayant exprimé le besoin de manger sain durant cette journée et ainsi pouvoir découvrir la région par le sport et la nourriture. Au Jura, les saucisses d’Ajoie seront à l’honneur, alors qu’à la Vallée de Joux le papet vaudois est la célébrité. Le canton latin se concentrera sur la polenta et autres mets froids.

 

De plus, l’application SlowUp permet tout au long du parcours d’obtenir renseignements spécifiques à chaque itinéraire, dates et autres détails de nourriture. On y trouve également des renseignements pour la location de vélos, casques et autres.

 

Tous les domaines, tels que la sécurité, la promotion pour la santé, du sport, des produits du terroir et autres sont représentés par le large éventails de sponsors et partenaires, qui comportent, entre autres la Suva, Promotion Santé Suisse, SportXX Migros, Rivella et Suisse Tourisme.

 

More...

Randonnée, culture ou les deux?

post by : Mendez Andreisy



La situation aux Etats-Unis

Dans la région de King County, dans l’Etat de Washington, un réseau de sentiers de 280 kilomètres, appelé le King County Regional Trail System, a été mis en place. Les visiteurs ont la possibilité de s’adonner à la randonnée, au vélo ou à l’équitation. Une fois sa construction terminée, le sentier fera un total de 480 kilomètres.
Afin de multiplier l’art public et l’intégrer aux sentiers, le King County  Regional Trail Systeme et le King County Cutural Services Agency ont élaboré l’Art Master Plan.

Comme il fallait quelqu’un pour s’occuper de gérer le côté artistique des parcs de King County, Monsieur Brian Borello a été engagé. Il devait dans un premier temps répertorier les œuvres déjà sur place et dans un deuxième temps déterminer les emplacements des futurs projets. Son rôle a ensuite consisté à s’entretenir avec les différents acteurs de ce sentier pour en cerner les principaux besoins. Le but de cette démarche étant d’améliorer au mieux le passage de ces derniers dans le parc. Ces sentiers sont disponibles en carte interactive sur internet, ce qui permet aux gens de mieux se repérer dans l’espace.

Les œuvres d’art ont été réalisées en harmonie avec la nature en la respectant. Ainsi, peindre des arbres nécessite une peinture spéciale pour ne pas nuire à l’environnement. Les réalisations artistiques sont aussi positionnées de manière à ce qu’elles se marient avec le paysage et l’endroit où elles sont placées. Ceci rend les œuvres uniques. Le succès de ce concept va pousser les initiateurs à aller plus loin et à continuer ce projet. Ils vont développer les réseaux de sentiers.

L’application en Suisse

Grâce à ses nombreuses montagnes, la Suisse possède un excellent réseau de chemins de randonnées. Ces chemins sont très bien aménagés, avec notamment des cartes très précises et détaillées sur le site internet www.wanderland.ch. Ce site internet nous permet de trouver les randonnées possibles aux alentours d’une destination que l’on a choisis. En ce qui concerne les œuvres d’art, il serait tout à fait possible de faire un partenariat avec des artistes régionaux qui seraient d’accord d’exposer leurs œuvres tout au long de ces chemins. Le problèmes est que la Suisse ne fait pas payer ses randonnées, et qu’il serait certainement difficile soit que les artistes acceptent de le faire gratuitement et d’exposer leurs œuvres comme une publicité, soit d’exposer ces œuvres seulement dans certaines randonnées et de les faire payantes.

More...


Rock the pistes - Ça bouge dans les stations

post by : Pfaendler Nina



Aujourd’hui, les stations de ski suisses sont parfois mises à rude épreuve d’une saison à une autre (forte concurrence régionale et internationale, franc fort, météo, enneigement, etc.). Les stations doivent se démarquer et trouver de nouvelles stratégies marketing.

C’est le cas des Portes du Soleil, domaine franco-suisse de 12 stations, qui organise depuis 2011 le festival Rock the Pistes.

Ce festival unique en Europe propose à la mi-mars, 5 concerts en plein après-midi, répartis sur une semaine, dans les stations principales. C’est une programmation de qualité qui défile chaque année sur ces scènes éphémères aménagées à même les pentes de ski.

Pas besoin d’un billet spécial, les concerts sont gratuits. Il suffit de se munir de son forfait et de ses skis pour rejoindre la foule et aller applaudir des artistes comme Charlie Wintson, Shaka Ponk, Babyshambles, The DO ou encore Skip the Use.

Durant cette même semaine, une trentaine d’autres concerts ont également lieu en après-ski au cœur des stations et un jeu de piste est également organisé sur 2 jours à travers le domaine skiable.

 

Quel est le but ? Qui y participe ?

En ce qui concerne le programme musical de la prochaine édition, les têtes d’affiche sont Charlie Winston, Selah Sue, Brigitte, Dub Inc. et The Do. Ces groupes font partie de divers univers musicaux, les festivaliers pourront donc profiter de concerts Folk, Reggae, Soul et Rock. Le public cible est par conséquent très large ce qui permet à des personnes qui ne sont pas forcément des adeptes de la montagne de découvrir le domaine des Portes du Soleil de manière différente et dans l’idéal de revenir à l’avenir.

Autour des 35 concerts géants, il existe de très nombreuses animations, tels que des jeux de pistes visant à mieux faire connaître le domaine et ce, de manière ludique.

En fait, ce que les organisateurs souhaitent démontrer, c’est la très grande variété des Portes du Soleil.

 

Quelles en sont les retombées ?

Rock the pistes est utilisé majoritairement pour faire connaitre la station, 25'000 festivaliers recensé en 2014, et amener des gens dans le domaine skiable à la fin de la saison de ski. En offrant des concerts de renommée internationale avec l’achat du forfait de ski, ils attirent une clientèle très large, qui ne viendrait pas forcément skier à cette période de l’année. Une majorité des concerts ne sont pas accessible à pied. Ceci incite les gens à faire du ski, car les concerts ont lié à divers endroits dans les Portes du Soleil, et leur faire découvrir le domaine skiable. Avec le festival, le domaine des  Portes du Soleil fait parler de lui dans les médias, et fait vivre ses stations à une période ou il n’y aurait, sinon, pas beaucoup de monde. Le festival bénéficie également aux divers hébergements, en proposant des deals combinant l’abonnement de ski et l’hébergement.

 

Qui d’autre fait quoi ?

Le festival Rock the Pistes fait partie d’une catégorie naissante de festivals bien spécifiques ayants lieu dans des stations de ski. Ainsi, les stations de Les Marécottes, Morgins, Verbier, Zermatt ou encore Crans-Montana organisent chacun un festival de musique, plus ou moins sur les pistes de ski avec leurs spécificités propres.

L’ « Avalanche Festival » des Marécottes allie compétition de ski freestyle suivie d’un after-ski en musique et soirée avec plusieurs concerts au programme.

Morgins organise le « C’est l’Hiver ! » Festival qui vise à animer la station le temps d’un weekend, avec une série de concerts le vendredi et samedi soir et la possibilité de combiner forfait de ski et ticket de concert.

Verbier tente une conversion de son évènement jusqu’alors plutôt sportif, le « Verbier High Five Carlsberg » dans le but de redonner un nouveau souffle à cette animation et d’en augmenter sa popularité. Ainsi, lors de la dernière édition, les participants aux épreuves de ski ainsi que tous les skieurs sur le domaine pouvaient également assister à un concert de Marlon Roudette.

Le Zermatt Unplugged, déjà bien connu, propose des concerts un peu partout dans la station, dont quelques scènes sur les pistes de ski.

Finalement, le fameux Carpices Festival de Crans-Montana, qui n’a plus besoin d’être présenté, clôt la série de festivals de stations de ski. Ce dernier ne propose pas de concerts sur les pistes, mais se déroule néanmoins également pendant la saison de d’hiver.

 

Quel autre concept de festival pourrait-on imaginer ?

On pourrait imaginer une série de festivals découlant du même concept mettant en avant d’autres formes de divertissement ou d’art. Dans le cadre des stations de skis, il est impératif de ne pas oublier que leur localisation ainsi que l’ensemble des contraintes liées à la logistique demandent une organisation particulière pour ce type d’événements.

Néanmoins, nous sommes d’avis que ce concept pourrait parfaitement s’appliquer au cinéma, par exemple. En effet, en aménageant des salles en plein air, il serait tout à fait possible de projeter des films, en fin de journée. Ce concept permettrait aux sportifs de terminer leurs journées sur une note de détente et viserait également un autre type de public préférant peut-être les ambiances plus calme des salles obscures aux foules survoltées des concerts. En outre, le fait d’utiliser les particularités d’un lieu rend l’offre proposée unique. En effet, un festival de cinéma open-air ayant lieu en juillet, sur les bords du lac n’est en rien similaire à un festival qui aurait lieu en pleine montagne durant l’hiver.  

 

Conclusion

Rock the piste est un excellent moyen permettant de drainer une clientèle durant la fin de saison de sports d’hiver - période particulièrement calme pour le tourisme. Parallèlement, en fonction de la localisation des diverses scènes et la variété d’artistes s’y produisant, il favorise la découverte des diverses stations du domaine skiable ainsi que l’hétérogénéité du public. Sans compter les animations annexées, proposées par l’organisation, qui proposent un large choix d’activités pour chacun.

L’organisation d’un festival de ce type sur un domaine skiable permet de dynamiser l’image des stations de ski et de diversifier l’offre touristique.

À l’avenir ou pour les domaines qui n’ont pas encore créé d’événements tels que ces festivals, il serait judicieux de s’en inspirer afin de créer une offre différente mais néanmoins attractive.

More...

Camps d’entraînement intensifs

post by : Mouraux Olivier



L’organisation de tels camps apporteraient une nouvelle tendance en matière de tourisme sportif en Suisse. A l’heure actuelle, seuls deux camps sont organisés en suisse, et aux Etats-Unis, de nombreux camps de ce type sont mis en place et même des émissions de télé-réalité sont réalisées. Etant donné qu’énormément de personnes regardent la télévision régulièrement, ces camps deviennent très rapidement connus.

 

Le concept est de développer un camp d'une dizaine de jours d'entraînements intensifs et de remises en forme basés sur différentes activités dépendantes de la saison d'organisation du camp ainsi qu’une alimentation adaptée.

En été les sports types seront principalement des activités en plein air, tels que l'escalade, la course à pied, la natation, le vélo, les courses d'obstacles et la musculation en extérieur. En hiver, des activités telles que le ski, snowboard, ski de fond, entraînements cardiovasculaires et musculaires en salle, alpinisme, hockey sur glace peuvent avoir lieu. En suisse les activités seront réalisées de préférence en altitude de par le fait que l’air est d’une meilleure qualité qu’en plaine, et il est plus agréable de s’entrainer avec un air pur, et la rareté d’oxygène permet un meilleur entrainement cardiovasculaire.

 

L’alimentation est un point également très important, car même après dix jours d’exercices intensifs, si pendant un mois nous mangeons sans faire attention, la masse perdue se reprend extrêmement vite et le muscle pris se retransforme vite en graisse, et ce n’est évidemment pas le but. L’idée serait d’embaucher une équipe de chefs qui prépareraient chaque jours les repas adaptés pour un camp d’entrainement intensif et donneraient des conseils aux participants sur la façon de cuisiner et plus généralement de s’alimenter pour permettre aux personnes une meilleure hygiène de vie, à court terme, ainsi qu’à long terme.

 

Les camps d'entraînement extrême ou intensifs peuvent apporter beaucoup au tourisme, et impacter surtout les personnes d'une tranche d'âge de 18 à 35 ans. Ce nouveau type de camps peut apporter une nouvelle vision du tourisme suisse, notamment à l'étranger, cela constituerait une nouvelle façon de voyager et de découvrir d'autres pays à travers les sports pratiqués. Des activités en plein air permettent la découverte de nouveaux panoramas et les activités en altitude demandent plus d'efforts du fait de la rareté de l'oxygène. L'entrainement cardiovasculaire serait d'autant plus efficace, et les activités plus agréables à suivre avec un beau panorama. Si un tel camp était organisé en Valais, rien que le fait de devoir louer un hôtel ou des abonnements pour les remontées mécaniques pour tous les participants pendant 10 jours serait bénéfique pour l’économie locale, et si un camp de ce type aurait lieu et qu’il serait médiatisé, beaucoup de monde entendrait parler du lieu d’organisation et la notoriété de ce lieu serait augmentée.

 

More...

Les produits dérivés du Grand Tour

post by : Jordan Roxane



Le Grand Tour est un circuit d'environ 2000 km qui fait le tour de la Suisse en passant par 44 attractions touristiques majeures (ex: le Cervin, la Gruyère, Berne,...). Il est possible de le faire en voiture ou en transport public. Il a été créé en 2015 par Suisse Tourisme et dans un esprit de continuité, des panneaux de signalisation ont été placé à l'automne 2015 tout au long du parcours. Chaque région est libre d'organiser des produits dérivés pour inciter les visiteurs à découvrir leur région. Par exemple, Fribourg Région propose de traverser le canton de Fribourg, de Morat à Gruyères avec une nuitée dans l'hôtel de leur choix sur la route du Grand Tour avec des entrées gratuites et visites pour différentes activités. De plus, sur le site de Suisse Tourisme, les clients peuvent trouver des offres attractives d'hôtels et d'idées d'excursions sur le tracé du Grand Tour.

Le succès du Grand Tour étant difficilement quantifiable, les répercursions sur les régions ne sont toutefois pas à négliger, c'est pourquoi la publicité via les offres dérivées est très importante pour augmenter sa visibilité. Un autre moyen d'atteindre ses objectifs peut être par le biais de la télévision. Par exemple, une nouvelle télé-réalité indienne, invitée par Suisse Tourisme, mets en compétition 6 personnalités indiennes (une cheffe patissière, un journaliste automobile, une photographe, un producteur de film, un bloggeur de voyage et un bloggeur culinaire) qui vont devoir passer par des lieux suisses méconnus des touristes indiens. Les candidats devront en plus donner des conseils d'après leurs professions via leurs blogs. Ceci leur permet de partager leurs aventures et en même temps de faire la promotion de la Suisse en Inde.

Tous les mercredis soirs, une émission d'environ 25 minutes passent à 20h30 sur NDTV Goodtimes (New Dehli Television Group), qui se présente comme la plus jeune chaîne "lifestyle". Elle est suivie par près d'un million de personnes sur facebook et surtout 4,1 millions sur Twitter, ce qui donne une idée du grand nombre de spectateurs potentiels. Les candidats découvrent non seulement des lieux mais aussi la culture (l'histoire, les menus typiques,...). Ainsi, les spectateurs peuvent s'identifier aux candidats d'après leurs avis et ainsi, le produit dérivé suscite une émotion. En résumé, Suisse Tourisme utilise les tendances actuelles pour promouvoir leur produit phare tout en créant un dérivé de celui-ci, permettant une expérience plus authentique et plus personnalisée. En complément des différentes offres forfaitaires de séjours qui ont été créées par les offices du tourisme en Suisse, les visiteurs indiens faisant un court ou long séjour peuvent désormais apprécié notre pays sous un autre angle.

More...

Les trains touristiques

post by : Bersier Aurelie



Le train du chocolat à Montreux est un type de produit touristique en été qui permet à la fois de découvrir les paysages Suisse et de déguster des spécialités culinaires locales. Tout d’abord, le train vous emmène de Montreux à Gruyère afin de découvrir la fabrication du célèbre fromage de cette région. Vous découvrirez également le village historique avec son magnifique château. Par la suite, le voyage se poursuit jusqu’à Broc pour une visite de la Maison Cailler, où vous aurez le plaisir de déguster ses fameux chocolats. Une fois la visite terminée, vous redescendrez en direction de Montreux à bord d’un train Belle-Epoque. Ce voyage est uniquement disponible durant la saison d’été, soit de mai à octobre.

Toutefois, durant la saison d’hiver, soit de décembre à avril, l’offre se diversifie en vous proposant le train du fromage également au départ de Montreux. Toujours à bord d’une voiture Belle-Époque en première classe, vous partirez cette fois en direction de Château-d’Oex. Dans un restaurant typique, vous y découvrirez la fabrication artisanale au feu de bois du fromage nommé le « Chalet Bio ».  Par la suite, vous aurez l’occasion de manger une fondue et en dessert une spécialité locale. Après ce copieux repas, vous attend une petite marche pour vous rendre au Musée du Vieux Pays-d’Enhaut. Finalement, vous redescendrez à Montreux où le voyage se termine.

Ces produits touristiques sont une réussite pour le tourisme dans la région de la Riviera et du Pays d’Enhaut. Ce concept existe également dans d’autres régions suisses. Par exemple on retrouve le train sushis à Bulles en été et le train fondue en hiver. Cette offre s’étend aussi à d’autres services non culinaires, tels que les trains « discos » et trains « meurtres et mystères ». Étant donné que la Suisse est très bien desservie en réseaux ferroviaires, ce produit touristique est facilement reproductible.

 

Application possible au tourisme suisse :

Étant donné que ce concept existe déjà dans le tourisme suisse et que c’est un grand succès, on pourrait le propager dans d’autres villes. Ainsi, il serait possible de faire découvrir des produits locaux de différentes régions. Ce concept est facile à développer et notamment à diversifier en termes d’activités. En effet, on pourrait proposer une ballade en train touristique suivie de différentes activités afin de divertir les touristes. De ce fait, des collaborations avec de nouveaux partenaires seraient nécessaires.

More...





Le Time-sharing et son application en Suisse

post by : Deleglise Cyrille



La Suisse n’a aucune loi sur le time sharing, n’étant pas justifiée par le faible taux des cas de litiges. Pourtant cela pourrait changer avec le temps. De nombreuses entreprises de time sharing pourraient se tourner vers la Suisse vu que leur marché Européen, est maintenant plus sécurisé.

Les possibilités sont nombreuses et vagues, mais il serait possible de reprendre les lois déjà mises en application en Europe, ainsi que d’utiliser le travail déjà fourni par l’initiative 00.421 sur le time-sharing.

Si l’on utilise les sources citées précédemment, la régulation du time sharing se ferait par plusieurs points. Par exemple : l’obligation détaillée des informations viables et claires que le loueur doit faire parvenir aux clients, le droit du client à se rétracter sur une durée limité ou même l’interdiction de procéder à un paiement en avance durant le délai de rétractation.

Pour finir, si vous désirez des informations plus complètes et précises par apport à une possible application d’une loi sur le time sharing, je vous conseille d’aller consulter le document suivant sur l’initiative 00.421 d’octobre 2005 :

https://www.admin.ch/opc/fr/federal-gazette/2006/2483.pdf

More...

La première école européenne de Raffles Education Corporation à Nendaz

post by : Rey Victoria



Raffles Education Corporation

Raffles Education Corp. est un des groupes leader en matière d’éducation privée. Coté en bourse, le groupe a une très bonne réputation et de grands moyens financiers. Avec ses trente écoles présentes en Asie, Océanie et au Moyen-Orient, le groupe accueille plus de 20'000 étudiants, mais aucune école n’a encore vu le jour en Europe. Ce dernier offre la possibilité d’étudier dans plusieurs filières, notamment la psychologie, l’éducation, le design ou l’hôtellerie. Son fonctionnement est le suivant : chaque élève choisit une école où il va y étudier pour trois mois. Chaque trois mois, l’étudiant change de lieu.

Pourquoi Nendaz ?

Le propriétaire de Raffles Education Corp., un riche Singapourien, décide d’investir de l’argent dans un appartement de luxe situé dans le nouveau complexe Mer de Glace (qui accueille en plus des appartements, l’Hôtel Nendaz 4 Vallées & Spa **** et des magasins). A ce moment-là, il ne sait encore même pas où se situe Nendaz en Suisse. Lorsque Chew Hua Seng arrive à Nendaz pour découvrir sa nouvelle acquisition, il y voit un grand potentiel de développement pour son école et va donc acheter en automne 2012 l’Hôtel Nendaz 4 Vallées & Spa **** pour quelques 29,12 millions de francs suisse. En implantant son école à Nendaz, dans cet hôtel, les élèves seront plongés dans l’industrie du tourisme de montagne. Les étudiants découvriront en pratique les différents métiers de l’hôtellerie. Ils pourront également comprendre le fonctionnement d’une station touristique de montagne, l’organisation des domaines skiables (notamment des 4 Vallées), des stations balnéaires (Saillon, Anzère, Ovronnaz, Loèche,…).

La création de l’école à Nendaz

Pour mener à bien son projet, Chew Hua Seng a nommé un directeur (Fabien Produit, ancien directeur d’Ovronnaz Tourisme) qui sera sur place pour gérer la création de l’école et la mettre en place. Dans l’idée d’accueillir les nouveaux élèves le plus rapidement possible, le Singapourien a acheté l’Hôtel de Siviez pour l’aménager en salles de classes. Les premiers élèves étaient prévus pour l’automne 2015, mais des problèmes de visa ont retardé les démarches et les élèves arriveront avant Noël. La suite du projet donnera le jour à un nouveau bâtiment construit à gauche de l’Hôtel Nendaz 4 Vallées & Spa****, juste derrière la patinoire communale. Les étudiants, qui seront plus de 300 à moyen terme, auront trois possibilités de filières pour suivre leurs études : Le baccalauréat international, le design ou l’hôtellerie. Si l’expérience de l’école à Nendaz est concluante, alors d’autres établissements seront ouverts ailleurs en Suisse et en Europe.

Impact sur le tourisme

Le tourisme de la région nendette et, pour une vision plus grande, de la Suisse sera obligatoirement influencé par la venue de cette école. L’école arrive, mais un investisseur aussi : il pourra laisser beaucoup d’argent sur le territoire de la commune valaisanne (le Singapourien prévoit des investissements de CHF 50 mio pour son établissement nendard). L’école amènera 300 étudiants durant toute l’année, en plus des professeurs, qui dépenseront de l’argent dans la station et la feront donc vivre. De plus, les élèves recevront la visite de parents, amis,… qui séjourneront à Nendaz. Cela ouvre donc à Nendaz les portes du tourisme international. Monsieur Chew Hua Seng a également l’intention d’implanter ses écoles ailleurs en Suisse et en Europe si l’expérience dans la commune de Nendaz est concluante, cela pourra donc être bénéfique au reste du pays et du continent.

More...

Politique de promotion de la Gruyère par le biais d’Internet

post by : Maillard Audrey



Introduction

Nous avons choisi la région de la Gruyère pour son aspect représentatif de la Suisse. Avec plus de 800'000 visites uniques annuelles, le site internet de la Gruyère est devenu le site internet le plus visité dans le canton de Fribourg et a connu une grande croissance. Suite à ce choix, nous avons focalisé notre attention sur l’utilisation d’Internet en termes de promotion et de communication afin de comprendre le rôle qu’il y tient.

 

Enquête

Possédant un site internet depuis plus de 15 ans, également présent sur les réseaux sociaux depuis environ 5 ans, ces nouveaux outils ont permis à l’office du tourisme de la Gruyère de communiquer de manière plus large avec un public étranger à la région. Pour illustrer ceci, nombreux forfaits avec nuitées sont réservées sur le site donc on peut imaginer qu’une partie de ces touristes n’auraient pas réservé s’ils n’avaient pas eu l’opportunité de le faire online. Le e-marketing est un outil très intéressant pour cibler au maximum la communication afin d’être le plus efficace possible et de dépenser au mieux le budget de promotion. La promotion de la Gruyère vise la clientèle suisse, notamment les suisses allemands parce qu’elle ne bénéficie pas du budget pour se promouvoir au niveau international. C’est pourquoi, l’office de tourisme « Fribourg Région » en collaboration avec Suisse Tourisme s’occupent de faire venir les touristes au niveau international.

 

Conclusion

Cette étude de cas a mis en évidence le fait que la région de la Gruyère compte en grande partie sur internet et les réseaux sociaux pour la promotion de leur patrimoine. Cela exprime avec pertinence les besoins actuels de l’utilisation des nouvelles technologies dans la promotion d’une région. A plus grande échelle, cela se vérifie car une grande majorité des régions phares de la Suisse utilisent internet et les réseaux sociaux en raison de leur portée.

More...