Impacts du tourisme de masse

post by : roxane.ivanoff



A ses débuts, le tourisme n’était réservé qu’à une clientèle privilégiée, fortunée, qui avait le temps et les moyens de voyager. Suite à la révolution industrielle et aux avancées technologiques, le phénomène s’est globalisé et est devenu accessible à une majorité de la population. De ce fait, certaines zones se retrouvent désormais noyées sous l’afflux constant de touristes. Certaines conséquences de ce tourisme de masse peuvent être bénéfiques à la population locale, mais malheureusement les conséquences négatives sont très importantes. En Suisse, le tourisme de masse est apparu à partir des années 1970 et a continué à s’amplifier, causant la perte du fameux restaurant l’Äscher Wildkirchli, qui fut contraint de fermer en 2018 en raison du tourisme de masse. Bien que le tourisme permette une ouverture sur le monde, certaines mesures sont à entreprendre si nous ne voulons pas voir le cas de ce restaurant se perpétuer dans le futur.  

More...

Utilisation de Snapchat dans le tourisme

post by : Cudre-Mauroux Tamara



Snapchat est une application mobile qui cible majoritairement les moins de 25 ans. Elle est utilisée pour envoyer des photos ou vidéos visibles durant quelques secondes à une sélection de contacts. Il existe aussi la “Story” privée qui publie notre contenu durant 24 heures et qui est envoyée à tous nos contacts. Il y a également des “Stories” publiques visibles par tous les utilisateurs de l’application et qui permettent de promouvoir des événements et destinations. Snapchat se différencie des autres réseaux sociaux par le côté éphémère des publications.

 

Cette application a beaucoup évolué depuis sa création en 2011, on peut le voir notamment avec la forte augmentation du nombre d’utilisateurs ainsi qu’avec toutes les nouvelles fonctionnalités qu’elle propose. Les professionnels du tourisme ont compris l’atout d’une telle application et l’utilisent dans leurs campagnes marketing. En effet, Snapchat est utilisé pour promouvoir des destinations ou événements, ainsi que pour proposer des offres ou organiser des concours.

 

Les professionnels du tourisme utilisent l’application pour cibler un marché jeune, en promouvant leur destination avec des offres spéciales, des concours ou des “Stories” publiques qui permettent aux utilisateurs de découvrir la destination et de publier leur propre contenu s’ils se trouvent au même moment dans la destination. De grandes entreprises internationales comme Marriott ou W Hotels ont lancé des campagnes sur Snapchat pour cibler une plus jeune clientèle.

 

En Suisse, les professionnels du tourisme utilisent encore très peu l’application pour leurs campagnes marketing. Cependant, Snapchat étant en constant développement, il pourrait être un moyen de booster le tourisme suisse. Par exemple, les remontées mécaniques, hôtels, offices du tourisme  ou destinations suisses pourraient partager du contenu dans des “stories” pour faire découvrir le lieu, mais également créer des concours pour faire participer les utilisateurs de Snapchat ou encore de proposer des réductions ou des offres pour un séjour en Suisse. De plus, comme la Suisse accueille beaucoup d’événements, tels que les festivals de musique, il serait intéressant de publier des vidéos visibles uniquement pour les utilisateurs, ce qui créerait une relation particulière avec les clients.

More...

Le tourisme d'aventure, un secteur prometteur

post by : Goh Solenn



Le tourisme d’aventure est un ensemble d’activités qui peuvent comporter un risque, de la nouveauté et qui exige tout de même un effort physique. Il ne faut pas confondre avec le l’écotourisme qui a comme intérêt principal la conservation de la nature. Dans le tourisme d’aventure, on y trouve l’aventure douce et l’extrême. L’un a un faible degré de risque et nécessite des habilités de base alors que l’autre comporte quelques prises de risques et le participant doit quand même avoir des bonnes habilités dans la pratique exercée. Les tendances marquantes de ce secteur sont la croissance, la concurrence, des destinations peu connues, la pyramide des prix, la technologie ainsi que le luxe lors de la recherche d’une valeur ajoutée.

En 2010, une étude effectuée par AdventureTourismDevelopment Index a démontré que la Suisse, l’Islande ainsi que la Nouvelle-Zélande sont les trois meilleurs pays développés afin d’y pratiquer le tourisme d’aventure. Les domaines de l’environnement, du développement durable, de la sécurité, de l’infrastructure ou encore l’aide du gouvernement entre autres sont des piliers importants pour que le tourisme d’aventure soit le mieux praticable. Pour cela, il faut également présenter de bonnes offres dans ce domaine de tourisme. En effet, les combinaisons de produits, les voyages d’exploration, les itinéraires flexibles, les acquisitions ou encore les forfaits en détail sont des pratiques souvent utilisées par les voyagistes afin d’attirer au mieux ses clients.

Le touriste d’aventure peut avoir plusieurs caractéristiques et différentes préférences en fonction de son lieu d’origine. Sa tranche d’âge peut toucher les plus jeunes jusqu’à des personnes de troisième âge. De ce fait, on parle d’une grande variété de clients. Il y a des changements par rapport à la demande car les itinéraires sont personnalisés et le type de clients également. On remarque tout de même que le domaine qui a le plus de succès c’est l’aventure douce car elle touche une plus grande partie de la population (surtout les personnes âgées) et ne requiert pas des aptitudes physiques importantes ou beaucoup d’expériences dans l’activité. Par exemple, en plus de 40 % des activités exercées par les touristes Sud-Américains et Européens sont dues à l’aventure douce alors que moins de 8 % représentent l’aventure extrême.

Comme expliqué ci-dessus, la Suisse se place parmi les trois pays principaux pour pouvoir exercer ce tourisme d’aventure. De ce fait, c’est un pays où l’application de ce domaine d’activité est très importante, non seulement pour l’économie du pays mais également pour la promotion de ce style de tourisme. Avantagée par son climat alpin, ses paysages et sa culture avec les sports d’hiver, elle permet non seulement aux touristes d’y exercer l’aventure douce mais aussi du sport extrême pour les fervents d’adrénaline. De plus, la propreté de son environnement, l’infrastructure, la sécurité ainsi que l’image du pays véhiculée dans le monde, ne peuvent être que des aspects positifs supplémentaires pour la venue de ce genre de tourisme. Pour finir, au niveau de l’organisation, les offres sont complémentaires car le réseau mobile est bien organisé et les modes d’hébergement ne sont pas en pénurie. En résumé, la Suisse est un des pays primordiaux où le tourisme d’aventure doit être exercé. 

More...

Instagram dans le marketing touristique

post by : Ricard Leila



De nos jours, il est essentiel pour chaque entreprise, chaque marque et chaque secteur professionnel d’avoir une présence sur Internet et notamment sur les réseaux sociaux. Le secteur du tourisme ne fait bien évidemment pas exception à la règle. Donner envie aux clients à l’aide de support papier ne fonctionne plus, il faut vendre du rêve, des émotions et provoquer l’effet « wow ». Pour ce faire, les prestataires touristiques utilisent les réseaux sociaux et varient, afin de toucher le plus de personnes possibles. Un de ces réseaux qui a séduit les professionnels ainsi que les utilisateurs est… Instagram.

Bien plus qu’une simple plateforme où l’on publie des photos, Instagram est désormais un véritable outil marketing et tout particulièrement dans le cadre du tourisme. Ce réseau a su séduire 400 millions d’utilisateurs et compte de nombreux professionnel de la branche parmi ses adeptes. Que cela soit les destinations, offices du tourisme, hôtels ou compagnies aériennes, ils ne doutent plus, ils utilisent Instagram pour promouvoir leurs produits ainsi que leurs marques.

Ce rapport répondra aux questions suivantes : Tout d’abord qu’est-ce qu’Instagram ? Qui sont ses utilisateurs, sa communauté ? Pourquoi utiliser Instagram dans la promotion touristique? Quels sont les avantages d’Instagram que cela soit pour les professionnels de la branche ou les utilisateurs ? Comment la Suisse parvient-elle a intégré ce réseau social dans ces entreprises marketing ? Et quelles sont les solutions possibles pour une utilisation optimale d’Instagram pour les prestataires touristiques suisses ? 

More...

Le Wellness, seulement une petite partie de l'offre bien-être!

post by : Charmillot Mélanie



Quand on pense au wellness, on imagine tout de suite les spas, les jacuzzis et les zones de repos. Pourtant, l’offre ne se résume pas à cela, et c’est ce que vous allez découvrir en lisant ce résumé.

Dans un premier temps, nous avons choisi une thématique qui nous tenait à cœur, c’est-à-dire, casser le cliché qui relie spa et wellness. Puis, nous avons cherché des articles pertinents et nous les avons finalement synthétisés dans un rapport. Les résultats sont satisfaisants, nous avons découvert à quel point les touristes ont besoin de bien-être, ainsi qu’un hôtel aux États-Unis qui a mis en place un environnement tout particulièrement apaisant pour leurs clients.

En effet, la tendance est au bien-être du corps et de l’esprit. Mangez 5 fruits et légumes par jour, fumer tue, évitez de grignoter entre les repas, ces arguments font partie de notre quotidien et ont fait naître un besoin de prendre soin de soi, besoin que les touristes veulent également prendre dans leurs bagages.

Ceci paraît être une contrainte pour le secteur suisse de l’hébergement, mais en ajustant quelques détails, un établissement touristique peut très vite se transformer en petit nuage de bien-être. Pour cela, veiller à avoir des matelas de bonne qualité, des lieux calmes, une odeur de fraîcheur, des activités sportives à disposition et une petite surprise comme un panier de fruits frais. Voilà, vous êtes parés pour accueillir vos touristes !

Mots clés : expérience-client, hébergement, santé, spa, tendance

More...

Coworking Holidays

post by : Derivaz Carmen



La pratique du co-working a de plus en plus de succès de nos jours. Cela consiste à partager un espace de travail. Ces espaces sont adéquats pour les personnes travaillant à domicile et qui recherchent un lieu plus convivial. Le point positif d’occuper un tel lieu est de pouvoir évoluer dans un cadre social. Les travailleurs de différents domaines peuvent ainsi communiquer et échanger leurs idées.

Ces espaces se développent à travers le monde grâce aux nouvelles technologies qui permettent d’exercer hors des locaux d’une entreprise. Surfant sur le succès de ces espaces partagés, un nouveau type de tourisme d’affaires se développe : les co-working holidays. Certains locaux, en plus de proposer simplement un bureau, offrent un logement et des activités. Ils permettent d’attirer ces nomades numériques qui recherchent aussi un moyen de voyager et découvrir d’autres pays.

Les digital nomads, ou technomades sont principalement des indépendants ou de jeunes entrepreneurs qui recherchent de nouvelles idées. Les co-working holidays s’adressent alors à eux en leur proposant un lieu de travail dans une communauté qui va les stimuler. Ils peuvent également profiter de leurs vacances tout en continuant à travailler, les co-working holidays sont alors parfaites. Ces espaces se sont même développés dans des pays exotiques ce qui est un grand avantage.

En Suisse, la pratique du co-working a aussi du succès. Cependant, il n’existe actuellement aucun espace de co-working qui accueille des voyageurs en leur proposant un hébergement et des activités. Toutefois, il y a certains prestataires qui proposent de passer une semaine loin du cadre habituel du travail en montagne, mais ce cadre est celui d’un séminaire plutôt qu’un espace de travail partagé. Il serait sûrment envisageable d’introduire la pratique des co-working holidays en Suisse étant donné que c’est un pays touristique offrant de bonne conditions de tavail.

More...

Les balades sonores, une expérience sensorielle

post by : Ciccone Micaela



Les premières balades sonores sont nées au Canada dans les années 70. Depuis, plusieurs pays ont repris cette idée de promenade touristique originale. Lors de la création d’une balade sonore, des artistes, documentaristes et/ou des habitants définissent un parcours et y ajoutent sons et récits. Ensuite, le visiteur peut télécharger la bande sonore et l’itinéraire sur un site internet. Seul ou accompagné, de jour ou de nuit, le promeneur se balade selon ses envies. Le but principal est de faire découvrir sous un nouvel angle une destination, une région, un quartier ou un site.

 

En effet, on trouve plusieurs objectifs dans la pratique des balades sonores. Tout d’abord, elles visent à promouvoir le travail des artistes de la région. Le patrimoine, l’histoire et l’atmosphère du site sont mis en valeur. Contrairement à une visite touristique traditionnelle où le participant n’est qu’observateur, le soundwalk  rend le visiteur plus actif. Outre l’aspect artistique, les balades sonores présentent un aspect écologique, car elles se font uniquement à pied. Un dernier objectif est de permettre une visite sans contrainte temporelle.

 

Cette activité s’adresse autant aux habitants qu’aux touristes. Même un quartier familier peut se révéler d’une nouvelle manière grâce aux animations sonores. Des promeneurs de tout âge y trouvent leur compte. En effet, des balades spécialisées pour les enfants sont également proposées. De plus, certaines balades sont adaptées aux personnes à mobilité réduite. Enfin, les personnes à déficience visuelle apprécieront également ces balades qui mettent en valeur leur sensibilité auditive. Grâce à son originalité et sa souplesse que cette activité est adressée à tout type de public.

 

En Suisse, les balades sonores sont apparues depuis quelques années, notamment à Neuchâtel et à Genève. Ce concept de tourisme sensoriel n’est malheureusement pas encore assez connu sur le territoire helvétique. En effet, elles sont développées particulièrement en milieu urbain alors que l’atout majeur de la Suisse se trouve dans son environnement naturel et ses paysages uniques. Il serait donc judicieux d’étendre ces balades urbaines à la nature suisse qui, notamment au travers de ses nombreux parcs naturels, présente une source d’émotions inépuisable.

More...

Géocaching

post by : Sousa Ferreira Tiago



De nos jours, les nouvelles technologies ont pris une place importante dans nos vies. Le géocaching est un nouveau concept qui découle de ces changements. Ce n’est pas uniquement un jeu individuel mais une véritable chasse au trésor du 21ème siècle qui se fait en communauté. En effet, chacun collabore et partage ses expériences (bonnes ou mauvaises) ainsi que ses idées sur les différents sites internet dédiés à cette nouvelle activité collaborative.

Le but est de découvrir une « cache », cachée n’importe où sur le globe, que ce soit dans la nature ou dans un milieu urbain. Cette « cache » est localisable dans le monde entier grâce à ses données GPS. Celle-ci se décline sous différentes formes, mais doivent toutes contenir au minimum un registre contenant une trace du passage des géocacheurs. Les participants peuvent également créer des « caches », inscrire leurs données GPS sur une plateforme de géocaching et par conséquent, collaborer activement au développement de cette activité.

Les motivations des géocacheurs sont diverses et peuvent varier selon leur origine ou leur culture ; certains préfèrent découvrir de nouveaux endroits alors que d’autres préfèrent accomplir des challenges physiques. Ces critères de motivations doivent être pris en compte afin de répondre au mieux à la variété de demandes existantes. De ce fait, il est essentiel de proposer des « caches » adaptées et ainsi fidéliser la clientèle aux quatre coins du globe.

De nos jours, en Suisse, le géocaching est encore peu développé, contrairement à d’autres pays tel que les EUA. Il y a néanmoins des possibilités d’évolution importantes, notamment quant à l’utilisation du paysage suisse. En effet, la mise en avant de son patrimoine et de son panorama sont des éléments à prendre fortement en compte pour le développement de cette activité. Cela permettrait à la Suisse d’avoir une valeur ajoutée supplémentaire.

Le géocaching est avant tout une activité ludique qui, exploité correctement, permettra aux suisses, aux touristes ou encore aux excursionnistes de découvrir ou redécouvrir une région, autant urbaine que naturelle.

More...

Wellness, un marché en forte croissance

post by : Dufaux Anthony



Aujourd’hui, voyager peut-être mauvais pour la santé : stress dans les aéroports, contrôles douaniers, décalage horaire ou encore manque de sommeil. De plus en plus de personnes désirent ainsi conserver un mode de vie sain lorsqu’elles se déplacent, à tel point que certains ne voyagent plus que pour cela. Il s’agit surtout de personnes provenant de pays développés et possédant un revenu aisé. Année après année, le marché du « wellness » s’affirme comme l’un des plus prometteurs et des plus porteurs, en atteste les prévisions du Global Wellness Institute qui tablent sur une augmentation annuelle de 9,1% du tourisme wellness entre 2012 et 2017. Par conséquent et pour répondre à cette demande grandissante, des complexes hôteliers novateurs consacrés au bien-être se construisent. Plus proche de chez nous, le Valais se profile comme l’une des principales destinations thermales de Suisse.

More...

Le tourisme "Muslim Friendly"

post by : Namour Sarah



Cet exposé présente ce qu’est le tourisme halal ou tourisme « muslim friendly ». Il met en
avant les chiffres importants de l’année 2014 en rapport avec le développement de cette
nouvelle niche touristique. Par ailleurs, il présentera une offre typiquement halal et
s’achèvera sur une analyse de la situation du tourisme « muslim friendly » en Suisse et sur
la possibilité, ou non, de développer cette offre dans le pays.

More...