Promotion des offices du tourisme via les réseaux sociaux

post by : Jobin Elise



Promotion des offices de tourisme via les réseaux sociaux

Aujourd’hui les réseaux sociaux occupent une place de plus en plus importante dans notre quotidien. A des fins de loisir ces réseaux sont aussi devenus un accessoire de travail usuel. Facile d’usages et gratuits, c’est un bon moyen de promotion pour les offices du tourisme.

 

 

Les offices du tourisme ont tout intérêt à faire leur promotion sur les réseaux sociaux en créant ainsi une relation de personne à personne avec leur public. D’après une étude de l’observatoire valaisan de tourisme sortie le 3 avril 2015, les organisations affecteraient en moyenne un 20%, ou 5 heures par semaine, à la réalisation des tâches liées aux médias sociaux. C’est donc un travail important et même inévitable. A travers ces mêmes plateformes, les offices du tourisme mettent des méthodes de promotions différentes. Certains proposent des publications d’images, des vidéos, des concours, on y trouve même des bloggeurs, etc. Selon un article de Matthieu Corthésy (spécialiste marketing) apparu dans le PME WEB, Facebook serait le réseau social le plus facile et le plus fréquemment utilisé.

 

 

Selon le 24heures, Le tourisme se met enfin aux réseaux sociaux, un romand sur deux est présent sur Facebook (environ 1 million de profils) et quelque 43 pourcents de la population nationale y sont connectés. Pour atteindre au mieux le public cible de Facebook (de 30 à 55 ans) il est nécessaire d’envoyer un message positif pour engendrer un certain engagement et du partage. A travers ce réseau les offices créent une relation de proximité avec les internautes. Le but de ces publications est d’informer le public de manière agréable, sympathique et parfois avec de l’humour.

 

Propriété de Google, Youtube a l’avantage d’être un réseau social mis en avant dans des résultats de recherche. Par la diffusion de vidéos, la plateforme permet aux entreprises de faire leur promotion de manière créative et à d’attirer l’attention du client.

Twitter est, après Facebook et Youtube, le réseau le plus utilisé par les entreprises touristiques. A travers les mots-clics, il permet de diffuser, par un nombre limité de mots, des informations importantes, de mettre en avant ses qualités et de se faire connaître[1].

Utilisé par plus de la moitié des organisations touristiques, le média social Instagram permet de transmettre un message et d’attirer la clientèle par son contenu visuel (l’image et la vidéo). Employant également les mots-clics, cette plateforme permet aux organisations touristiques d’y être plus visible, de catégoriser leur contenu et d’identifier leur entreprise[2].

Depuis 2010, Pinterest devient également intéressant pour les offices du tourisme. Des messages brefs, percutants, des images attractives et des offres de voyages, le réseau social se fait de plus en plus connaître en Suisse. 

 

Comme exemple d’application en Suisse, nous avons choisi d’analyser l’office de tourisme de Morges (VD), qui fait sa promotion via Facebook, Twitter, Instagram et YouTube et Pinterest. A l’aide de l’entreprise de communication Elitia, le concept qui a été mis en place depuis 2014 a divers objectifs mis en place pour sa promotion. En premier lieu, il y a la création d’une ligne éditoriale pour les réseaux sociaux, avec la mise en place de template aux couleurs de la destination et avec un visuel cohérent, des textes accrocheurs et des images de qualité. Ensuite, il est important de prendre en compte l’augmentation de la visibilité de la région de Morges, ainsi que le développement de la viralité et des communautés en ligne. En dernier lieu, il faut fidéliser les visiteurs de la région, mais également attirer de nouveaux visiteurs. A travers tous ces buts, des outils et des stratégies doivent être mis en place facilement dans le but de gagner du temps pour Morges Région Tourisme. Afin de gérer les réseaux, l’office de tourisme utilise également des données statistiques qui lui permettent de connaître le nombre de fans, mais également les mentions « j’aime », les partages et les commentaires.

 

Aujourd’hui les recherches sont privilégiées au travers des plateformes des réseaux sociaux. Il est intéressant de voir que les « j’aime » de la page sont gratifiants d’un point de vue externe, mais parfois ils ne sont pas forcément communicatifs. Il faut surtout analyser l’investissement, les partages et l’engagement du réseau. Afin d’être sûr que les gens s’investissent dans la promotion, les offices du tourisme créent des phrases d’accrochent dans le but que les internautes commentent ou partagent les activités proposées.

 



[1] http://veilletourisme.ca/2014/08/13/comment-adapter-son-contenu-a-chaque-reseau-social/

[2] http://veilletourisme.ca/2013/09/24/7-astuces-pour-integrer-instagram-a-ses-activites-marketing/

 

 

 


DOWNLOAD

RéseauxSociaux.pdf


Authors

Aznar , KIM - 701_D (2015); Jobin, Elise - 701_D (2015); Lourenço, Andreia - 701_D (2015)

 

Sources

  • voir fichier PDF
tweet plusone Scoop it  Share on Facebook
Loading