Développement des activités pour la station des Bugnenets-Savagnières

post by : Rong Noémie



La station des Bugnenets-Savagnières présente une configuration inhabituelle. En effet, elle est à cheval entre deux cantons, Berne et Neuchâtel. Elle est le résultat d’une fusion entre la station des Bugnenets et celle des Savagnières dans les années 80.
La société des Remontées mécaniques est une SA. Elle propose 7 téléskis différents et 35 kilomètres de pistes. La station tourne à l’aide de 70 saisonniers, équivalent à 30 employés à temps plein. Ces employés sont, pour la plupart, des agriculteurs de la région.

Le directeur de la SA n’a malheureusement pas souhaiter nous communiquer leurs chiffres. Il a simplement précisé que la société tourne bien et qu’elle s’autofinance.

 

La station est bien située, à l’orée du Parc Chasseral, avec une forte déclivité. Ce qui, pour nous, est déjà un point fort. Le principal USP reste tout de même le fait que la station de ski ait été fondée par le grand-père de Didier Cuche. Un emblème national déjà exploité par les directeurs de la station, avec notamment une course pour enfants portant son nom.

Afin de développer les activités estivales et dans le futur, pouvoir exploiter les remontées mécaniques malgré le manque de neige, nous pensons qu’il serait important d’utiliser les deux USP cités précédemment. En accentuant la filiation au parc Chasseral et en utilisant l’image de Didier Cuche, Bugnenets-Savagnières pourrait se créer une place importante dans la région.

En effet, le 80% des clients de la station proviennent du triangle Bienne, la Chaux-de-Fonds et Neuchâtel. Les 20% restant sont principalement des Suisses mais également des Français, Allemands et Italiens.

Les offres d’hébergement sur la station sont majoritairement des résidences secondaires et les visiteurs doivent se déplacer à Saint-Imier ou dans le Val-de-Ruz pour trouver un logement. Ce qui ne facilite pas la tâche d’attirer non pas des excursionnistes mais vraiment des touristes.

Nous avons différentes propositions d’innovations pour la région. Tout d’abord, le Trottin’herbe sur les pistes en été ; le VTT en proposant des sentiers en partenariat avec le parc Chasseral ; du segway. Pour jouer de l’image de Didier Cuche, il serait également envisageable de proposer des camps d’entrainements l’été pour les enfants avec la participation du skieur. Des sentiers thématiques pour les jeunes et moins jeunes sont également imaginables. Ceux-ci pourrait changer au fil des saisons avec comme thème central les vaches, les animaux sauvages, la cueillette des champignons, reconnaître les arbres et les oiseaux,…

Enfin, nous aimerions mettre sur pied des manifestations mettant en scène le folklore de la région. Nous proposerions notamment une fête du 1er août au sommet du domaine avec de la musique et des costumes traditionnels ; organiserions la visite de fermes et de métairies ; des brunchs régionaux.

Nous pensons que ce type de manifestations peuvent être appliquées à l’ensemble des stations suisses. Certains touristes viennent en Suisse pour le luxe des villes mais beaucoup recherchent le dépaysement, le contact avec la nature, l’attachement aux traditions.

L’atout de la Suisse dans cette quête de l’authentique est que proposer ce type d’activités n’est pas uniquement de la mise en scène, du faux. Nombreuses régions suisses ont encore un grand attachement à leurs traditions, leur patois, leurs costumes traditionnels. C’est cela que nous devons mettre en avant.

 

 

 

 

 


DOWNLOAD

702_d_Bugnenets Savagnières.pdf


Authors

Carron, Leslie - 702_d (2016); Fasnacht, Eleonora - 702_d (2016); Rodriguez, Celia - 702_d (2016); Rong, Noémie - 702_d (2016); Scalzillo , Michael - 702_d (2016)

 

tweet plusone Scoop it  Share on Facebook
Loading